Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Lettre anonyme de jeunes officiers contre la menace de déclin de l’armée

Partager cet article

12 commentaires

  1. Ces jeunes officiers feraient mieux de se préoccuper du déclin moral de la France que leurs chefs,complices des hommes politiques depuis cinquante ans,ont laissé sombrer dans la corruption et trahient les français en les mettant sous domination étrangère.En ont-ils conscience seulement.

  2. La gendarmerie est sur les dents. Gare à ces officiers, factieux, coup d’état et j’en passe. Carrière fichue.

  3. Complètement d’accord avec eux, mais pratiquement que peut faire un (pékin) ? suis pas certain que c’est le mot juste…

  4. C’est malheureusement trop vrai. Une petite chasse aux sorcières va s’organiser pour trouver ces trublions qui ontle tort de dire la vérité.
    L’argent de la Défense sert à payer le complexe militaro-industriel, qui fournit des équipements souvent très cher et dont l’Armée n’a pas toujours besoin.
    Enfin, les aparratchiks budgétivores alourdissent une structure qui n’en a pas besoin.
    Le bémol à apporter est le suivant : pourquoi tirer sur la hiérarchie, qui certes est trop nombreuse, quand on voit à quel point ce phénomène touche toutes les structures du pouvoir central ou régional, à des degrés infiniment plus important.
    En un mot, du gras, il y en a, mais ce n’est rien, absolument rien comparé à la structure du pouvoir en France.

  5. Marc Bloch? Drôle de référence pour des officiers français…
    je ne m’y reconnais pas. ça sent l’intox…

  6. Premier principe de la communication: s’exprimer sur les sujets que l’on maîtrise. Le propos de ces jeunes officiers (s’il s’agit bien de cela) est intéressant quand il témoigne de leur propre expérience, mais, au-delà, il tombe vite dans le “café du commerce” incohérent.

  7. claude de rouen
    C’est justement parce qu’ils sont jeunes qu’ils sont méritants, à force de mettre le nez dans la M…, ils se rendent compte des magouilles et gabegies organisées.
    Le discernement n’est forcément atavique, là au moins, ils l’ouvrent.
    Etienne Chouard a été professeur d’économie pendant dix ans, puis s’est rendu compte que l’on se foutait du monde avec les théories économiques pré digérées et fausses. (Vidéos à voir).

  8. Les pauvres, ils sont dans de sales draps.
    Le pire, c’est précisément que ce n’est pas le pire. Après Schengen et l’Eurodollar c’est à dire notre territoire et notre monnaie, en un mot : notre souveraineté, à quoi pourra bien servir une armée ?
    Il n’y a plus rien à défendre ! pas même notre honneur quand on voit comment ces clones qui nous gouvernent laissent détruire et profaner ce qui fait une nation.

  9. HV m’ôte les mots de la bouche. La lettre de ces prétendus jeunes officiers s’apparente à une discussion “café du commerce”.
    Si l’indignation face à une situation préoccupante peut se justifier, elle mérite d’être traitée avec talent et avec un argumentaire solide. Or cette lettre révèle de graves méconnaissances de l’institution militaire et des préjugés sur la hiérarchie militaire dignes d’une discussion de popote.
    De plus, elle stigmatise gratuitement les chefs militaires alors que ceux-ci s’investissent courageusement pour rendre compte auprès des responsable politiques des difficultés des armées françaises. Pour s’en convaincre, il suffit de prendre connaissance des auditions des chefs d’état-major par les parlementaires.
    J’espère que ces messieurs du Comité Marc Bloch (le pauvre) ne sont pas réellement officiers, car pareil sujet mérite un bien meilleur traitement. Eux ne resteront pas dans les Annales !

  10. Il est vrai que la réaction de ces officiers a les accents d’une conversation de popote. Leur argumentaire est à certains égards grossier et leurs recommandations pathétiques.
    Mais pourquoi ne pas leur donner du crédit tout en considérant leur discernement comme celui de jeunes hommes, fougeux, davantage formés à combattre qu’à rédiger des tribunes politiques ? Pourquoi critiquer de manière aussi acerbe leur initiative surtout quand au fond, on partage une partie de leur point de vue ? Les éternels poncifs de la “pensée unique” dont on nous rabat quotidiennement les oreilles dans les médias, les revendications estudiantines – qui aboutissent d’ailleurs – ne sont pas mieux argumentés que cette lettre de jeunes officiers indignés. Je trouve donc très injuste la critique formulée par certains (voir plus haut). Ceux-ci me rappellent d’ailleurs ces personnes qui – à l’inverse de ces jeunes lieutenants – ne sont précisément jamais dans l’action mais dans une critique pérpétuelle et bruyante, qui n’aboutit qu’à des atermoiements, des hésitations et au fond à aucun engagement.
    Pour tenter de changer un peu les choses dans un France au bord du chaos, toutes les initiatives me semblent bonnes à la condition qu’elles soient honnêtes et droites. Ces garçons ont d’ailleurs réussi leur coup, puisqu’ils ont réussi à faire parler d’eux et de leur cause.

  11. Jeunes officiers? Qu’est-ce qui le prouve?
    Et que vient faire le rejet de la 2ème section, au coût très modique, au milieu de sujets qui sont financièrement très lourds? Leurs balles seront-elles pour leurs généraux, comme dans l’Internationale?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services