L'Ethiopie se sacrifie aux sirènes internationales

Lu sur Radio Vatican :

"En Ethiopie, les projets d’agriculture commerciale des autorités ne laissent aucune chance aux villageois de la region de Gambella. Selon un rapport de l’ONG Human Rights Watch, 70 000 d’entre eux auraient déjà été chassés de leurs terres, sans compensation suffisante, déplacés vers des regions inadaptées, où elles manqueraient de “nourriture adéquate, de terres arables, de soins de santé et d’installations scolaires”.

Au moins 3,6 millions d'hectares, soit plus que la superficie des Pays-Bas, ont été loués à des sociétés étrangères ou appartenant à l'Etat depuis 2008 et les forces de sécurité ont utilisé la violence pour obliger leurs habitants à abandonner leurs terres. Ces mesures ont provoqué leur appauvrissement et menacent leur sécurité alimentaire".

Une réflexion au sujet de « L'Ethiopie se sacrifie aux sirènes internationales »

Laisser un commentaire