Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme

L’Etat tchèque répare les spoliations du communisme

Lu ici (+ vidéo) :

"20 ans après la chute du communiste, la République tchèque fait un geste envers l'église. Le gouvernement vient d'adopter un projet de loi qui prévoit de rendre une partie des biens confisqués entre 1948 à 1989 à une dizaine de confessions. Le plan prévoit par ailleurs une compensation de plus de 2 milliards d'euros pour les biens qui n'auront pu être rendus".

Partager cet article

12 commentaires

  1. Au lieu de donner des leçons des droits de l’hommisme au monde, la république française pourrait s’inspirer de l’Etat Tchèque, et débloquer des fonds pour l’entretien et la restauration d’églises de villages délabrées au lieu de financer des constructions de mosquées sur le sol français.

  2. Aujourd’hui j’ai appris que l’évêché de Versailles avait refusé la chapelle de l’ancien hôpital ! Qui sera quand même rénovée . Autres lieux autres meurs.

  3. Imaginons la République française faire de même et redonner non seulement l’ensemble des édifices spoliés (églises ET tous les autres bâtiments) mais aussi les moyens de productions associés… Sans compter les dédommagements financiers..
    Je rêve : ce sont toujours les mêmes au pouvoir… Ils n’aiment chez les catholiques que leurs votes. Il faut dire qu’il suffit de leur promettre n’importe quoi, même après les avoir cocufiés de nombreuses fois, pour l’obtenir.
    Après tout, ils ne sont pas près de rendre quelque chose : on les vole, on les arnaques et ensuite ils tendent encore la main pour aider le voleur… Il est sûr qu’avec les arsouilles qu’on a, ils ne sont pas prêt de refiler le fromage…

  4. ayons une pensèe pour ce grand homme que fut Vaclav Havel
    Nous n’avons pas d’équivalent en France

  5. On attend la même chose de la part de la du gouvernement français spoliateur multi-récidiviste: en 1789 et en 1905.

  6. @ Martin,
    Vous pouvez ajouter parjure car même ce que l’État a imposé de force, il n’en respecte pas le cadre : nombre d’édifices ont été, sont et vont être détruits par manque d’entretien.

  7. “On attend la même chose de la part de la du gouvernement français spoliateur….” Il semble bien qu’il ne faille plus attendre depuis déjà longtemps, mais les 4% de catholiques sont ultra minoritaires et ultra anesthésiés.

  8. L’église de France ,déja assez mal en point, serait ruinée si l’état lui rendait la propriété et donc l’entretien des édifices religieux “nationalisés” par la loi de 1905 …
    Restons les pieds sur terre !

  9. @ nemo,
    Vous n’avez pas compris : si l’église de France devait récupérer tout ce qu’elle a perdu, elle ne serait pas ruinée : bien au contraire !
    Elle a perdu bien davantage que de simples bâtiments de culte entre 1789 et 1905… Elle serait sans doute – après récupération et dédommagement – une entité d’une très grande richesse au contraire…
    Pourquoi croyez-vous que nos chers républicains ne le font pas ? Ils n’en ont pas les moyens, tout simplement !

  10. Nous devrions commencer par réclamer la restitution aux Lazaristes (il en reste semble-t-il en France) ou à défaut leurs ayant-droit, du montant de la vente de la caserne Dejean à Amiens [ex-séminaire]: ce bâtiment en pierre de taille dont la vente à un promoteur immobilier vient d’être confirmée [jugement rejetant la tentative de préemption par la ville]. La plupart des biens dont l’Église a été spoliée sont admirablement situés, le bâti est souvent d’excellente qualité; ce n’est pas un hasard s’ils sont devenus sous-préfectures, casernes, perceptions, écoles normales… Il n’y a pas que les médiocres églises qui ont fleuri au XIXème siècle et qui, effectivement, n’offrent pas un intérêt patrimonial majeur…

  11. à PK
    l’article fait état des spoliations faites par le régime communiste (depuis 1917 pour l’URSS ) après la seconde guerre mondiale pour la Tchécoslovaquie .
    Comparons ce qui est comparable !
    Par ailleurs, je ne suis meme pas sur que nos hommes d’église voudraient récupérer ce que “l’église en France” possédait avant 1789 ….

  12. @ Nemo,
    Quelle différence ? Une spoliation est une spoliation…
    Quant au courage du clergé séculier français, c’est une autre histoire…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services