Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’Etat doit être arraché aux partis

C'est le thème central de la dernière intervention d'Hilaire de Crémiers, très en forme. Remarquable.

 

Partager cet article

28 commentaires

  1. Comment ne pas souscrire au discours de cet homme ! hélas pour arriver à sa conclusion il nous faudra en passer par des épreuves difficiles tant les intérêts sont grands et l’avenir du pays éloigné des préoccupations de la classe politicienne !!!!

  2. C’est impossible, toutes les démocraties sont organisées en partis. En revanche, les partis devraient être représentatifs de leurs électeurs, les députés moins dépendants de l’investiture, alors que pour le moment, les électeurs de droite votent pour des sociaux-démocrates type Sarkozy – Fillon – Juppé – NKM et autres UMP.

  3. Se debarasser des partis, oui, mais pour les remplacer par quoi?

  4. Dans le contexte actuel qui est le nôtre depuis 1789, l’Etat est un instrument révolutionnaire au nom de la cause droitsdelhommiste universaliste et non le garant de l’unité nationale et de sauvegarde de ses intérêts, comme le croit un peu naïvement la majorité des Républicains. Car le travers de la plupart de ces gens qui manifestent est de professer leur attachement à un régime, dont la Constitution même porte en germes tous les égarements idéologiques actuels mettant en péril la société elle-même. Ses fondements moraux réputés bourgeois ou dépassés par l’évolution des moeurs finissent par être violemment par les adeptes d’idéologies poussant les idéaux républicains à leur plus extrême limite, à mesure que le citoyen apprend à se débarrasser des a priori “bourgeois”. Tant que cette contradiction entre le corps social et l’Etat n’aura pas été résolue, par la remise à plat des fondamentaux éthiques et religieux servant de base au contrat social entre l’Etat et la société, l’impasse ne fera que s’aggraver. Car nos idéologues républicains ont au moins le mérité de jouer cartes sur table en proclamant leur cohérence avec les principes d’Egalité et de Liberté, alors que leurs opposants n’osent pas clarifier leurs positions en résolvant leurs contradictions internes qui veulent que l’esprit républicain aboutisse à la destruction finale du corps social, du fait de la fausseté de ses principes fondateurs incompatibles avec la loi naturelle continuant à gouverner les sociétés humaines tant que les hommes restent des hommes sur le plan ethnologique. Notre République est l’héritière de la pensée Rousseauiste du contrat social fondée sur des observations fausses quant à la bonté originelle de l’Etat de Nature qu’il convient de retrouver en combattant le préjugés grâce la puissance de la loi gouvernant les forces de “Progrès”. Il convient donc de corriger cette analyse du fonctionnement des sociétés pour définir de nouvelles bases de collaboration, entre les individus d’une part et entre l’Etat et les individus d’autre part, l’Etat étant là pour défendre ces principes de collaboration, que l’on voudrait fonder en vérité et non pas sur des idéologies conduisant invariablement à des impasses tragiques.

  5. La France doit se débarrasser de la république, qui ne peut être que maçonne, comme l’a voulue le frère Bonaparte, qui l’imposa aux autres par la guerre, et qui promeut des valeurs qui ne sont pas les nôtres . Seule la monarchie, et c’est l’histoire qui parle pour moi, peut faire bon ménage avec l’Eglise . Nous pouvons même extrapoler que la révolution, n’avait d’autre but que de se débarrasser de l’Eglise . La fin de la monarchie ne fut qu’un dommage collatéral . Si Louis XVI avait abjuré, les Bourbons dirigeraient encore le pays, mais entant que marionnettes, comme toutes les monarchies dites “modernes” .
    Au pire, s’il faut choisir, je préfère une monarchie qui ne partage pas son pouvoir, mais l’exerce pour le bien commun ; à la république “du peuple souverain”, toujours dirigée par des tartufes . Mais pour commencer, il faut vous enlever du cerveau cette ineptie, qui veut que la république, soit l’avenir indépassable de l’humanité . Car c’est ainsi que s’est construit le sophisme ,à la base de la dictature actuelle . Seule sa décadence nous devient insupportable .
    Pour finir, n’oublions pas qu’il a fallu la terreur de Robespierre, pour imposer un régime, qui est sensé défendre le bien commun, et que pourtant, personne ne réclamait . Cherchez l’erreur . Si l’on se croit républicain et chrétiens, ce qui est antinomique, c’est que l’on vit dans l’erreur . On n’est qu’un humaniste, c’est à dire l’idiot utile (selon Lénine) des loges maçonniques . N’oublions pas que nous sommes les descendants de Clovis, pas d’Astérix ou tiers état .

  6. Non seulement les partis, les pros de la politique, mais aussi pensons à l’administration, formatée à l’ENA. Ce qui manque cruellement c’est le sens du bien commun qui ne peut exister sans la reconnaissance du Règne du Créateur sur ses créatures et sans la reconnaissance de la fin de la vie sur terre, qui est l’acquisition de celle du ciel. La Vérité incarnée a dit “Sans Moi vous ne pouvez RIEN faire”, il n’y a pas d’autre fondement possible.

  7. Je rajouterai ceci à mon propos précédant, pour peut qu’il soit diffusé .
    Nous n’échapperons pas au fait que dans une période transitoire, lors du changement de régime à venir, c’est à l’armée qu’il incombera de nettoyer les écuries d’Augias . la contre-révolution sera à ce prix . Je suppose même que l’effondrement économique prochain, seuls les idiots continuent à nier son imminence, sera l’occasion historique pour que cela advienne . A ce moment, il ne sera plus temps d’épiloguer sur le sexe des anges, mais juste de choisir son camp, voire plus si affinité …

  8. Vous “décryptez” la situation de la France, ce n’est pas très difficile, mais qu’est-ce que vous proposez quand il n’y aura plus d’Etat ?
    Ces manifs n’ont pas obtenu le résultat immédiat escompté et c’est, d’une certaine façon, tant mieux !
    Il faut du temps pour se défaire du lavage de cerveaux que nous subissons depuis plus de 40 ans.
    Elles ont eu l’immense mérite de réveiller les gens, de leur faire comprendre que toutes ces lois sont dangereuses et qu’el les leur avaient été présentées de façon mensongère d’une part, et d’autre part elles ont dévoilé le cynisme des hommes politiques.
    Que des officines plus ou moins secrètes tirent les ficelles par derrière, ce n’est plus un tabou !
    Ces grandes manifs ont redonné confiance à toute une partie de la population qui, découragée, subissait sans réagir! Et elles ont permis à toute une génération, celle de nos enfants, de se lever.
    Les Français ne veulent plus des partis politiques actuels.
    Et c’est bien ce qui gêne les partis de droite qui ont tant de mal à se positionner et qui ne profitent pas de la vacuité du pouvoir actuel.
    Il ne faut pas survaloriser les partis, la Belgique a vécu pendant près de 2ans sans gouvernement et n’en est pas morte.
    Pour l’instant , nous n’en sommes qu’à la première étape, celle de la prise de conscience.
    Il sera très intéressant d’étudier les scores des candidats aux Municipales qui ont signé la charte LMPT.
    Il faut reconstruire la France, mais pas avec les recettes du passé, cela prendra un temps certain et ne se fera pas avec des schémas pré-écrits, mais étape par étape, car il faudra l’adhésion d’une très large majorité.
    Faisons confiance à la Providence et soutenons tous ceux qui prennent des risques, vivent sous des menaces graves pour sortir notre pays du chaos.

  9. @ Laure Izars;
    Tout d’abord, Hollande a pour lui une légitimité de cinq ans . Seule la force peut le déloger au bout de seulement deux ans . Mais était-ce le but de ces manifs ? J’en doute et c’est mieux ainsi . Il suffit juste d’indiquer que les cathos n’acceptent plus qu’on leur fasse, ce que l’on n’oserait jamais intenter contre des musulmans, et a fortiori des juifs . Il faut acter que la république du grand orient n’est pas anti-religions, mais juste anti-catholiques .
    Vous semblez aussi avoir une propension, à toujours voir le verre vide . Mais regardez à quel point les idées soixante-huitardes régressent dans le pays . joseph Demaîstre jugeait que tout peuple n’a que le régime qu’il mérite . Il a, en cela, encore raison aujourd’hui . Que pensez-vous qu’il adviendra donc, d’une France qui redevient pareille à elle même, c’est à dire réactionnaire ?

  10. Bravo au cher Hilaire de Cremiers de rappeler en un temps restreint les principes fondamentaux sur ce que doit etre un bon gouvernement.
    les membres de l Alliance Royale qui je le rappelle deplorent unanimement le fait d’être contraints au regard de l expérience de 100 ans de combat stérile pour retablir un état indépendant des partis, contraints donc pour la diffusion de tous ces arguments a l’ensemble du peuple de France, d avoir pris l’appellation honnie par eux de parti, souscrivent totalement a cette analyse.
    Depuis 2002, ils s’emploient à combattre pour montrer à notre peuple que un changement de démocratie sous pouvoir royal est le système de gouvernement le plus équilibré.
    pour le peuple, la démocratie s’exerce dans le principe de subsidiarite par les corps sociaux auquels ils appartiennent dans leur vie de tous les jours, et par le référendum d initiative populaire pour exercer un droit de veto ou de proposition, référendum qui peut aussi être initié par le roi pour les mêmes raisons
    ainsi le Roi qui a les prérogatives de gouvernement relattvement semblables
    ( avec en plus la création d un ministère d état s’occupant de la coordination de tout ce qui stratégique pour la France, et uneJustice rendue, independante des olligarchies)
    a celles du président de la cinquième république à ses tous debuts avant que les partis ollogarques en enlèvent toutes les structures vertueuses qui les gênaient dans leurs pouvoirs captateurs, …Ainsi le Roi et le Peuple se protègent l’un et l’autre desdites omligarchies.
    voici ce que proposent les royalistes issues de toutes mouvances qui travaillent au sein de l Alliance Royale.
    Ils attaquent le MAL à sa source c ‘ est a dire en proposant la réforme des Institutions de la France afin de doter notre pays ,compte tenu de la nature humaine imparfaite, des meilleures institutions de gouvernement possibles a vue humaine.

  11. Oui, bien d’accord avec l’analyse politique d’Hilaire de Crémiers.
    Un Parti, aussi bon soit-il, se définira toujours par rapport à un autre ou d’autres partis qui chercheront toujours à prendre le dessus sur leurs adversaires.
    Comment peut-on imaginer, quand un Parti se bat pour placer sa peau à la place d’un autre, qu’il puisse se “sacrifier” au seul bénéfice de “l’Intérêt National”, donc de la France et du bien des Français,
    Déconnecter le Pouvoir des Partis et de leurs intérêts propres est quasiment irréalisable en république qui vit du mensonge prétendument démocratique qui fait croire au peuple qu’il est souverain, oui seulement au moment de mettre son bulletin dans l’urne, ensuite il ne compte plus.
    Il faudra bien finir par raisonner sur le sens que l’on donne au “Pouvoir” et déterminer si oui ou non un Pouvoir doit être sous dépendance ou indépendant.
    L’Histoire nous apporte la preuve qu’un tel Pouvoir est possible: la Monarchie qui en 1000 ans a construit le pays dont nous sommes les héritiers chanceux, mais depuis la révolution, que de désordres, que d’abandons et comme résultat, la France bradée et la destruction de l”Ordre Naturel et Spirituel…
    Alors, c’est très clair, seule une Monarchie peut rendre au Pouvoir son Indépendance car elle ne vit non des partis mais pour le peuple, ce pays réel qui lui vit de stabilité lui assurant un essor cohérent d’avenir.
    Soyons donc réalistes et objectifs et sortons des sentiers battus des thèmes préconçus par les révolutionnaires et inculqués dans les esprits pour détruire tous bienfaits que la Monarchie Française a réalisés.
    Ce commentaire est soutenu par le Centre Pierre Juhel.

  12. Les partis politiques propres comme dirait une ministre actuelle ” ça n’existe pas!! ça n’existe pas!?!…”. Les partis politiques ont supprimé le mot “père” avant les autres.
    Il s’agit du père du royaume de FRANCE et sans lui nous n’en sortiront pas.

  13. Ce n’est pas le jour où il n’y aura plus d’Etat qu’il faudra réfléchir à l’instaurer sur des bases saines. Car, ce jour-là, ce sera le chaos si des organisations
    “citoyennes”, pour faire bref, ne sont pas instantanément prêtes à prendre le relais.

  14. bientot on ne pourra plus l ouvrir du tout ni contre les guignols politiques ni contre tout ce qui nous opprime:
    Interdit de parler de “Français de souche” en France ?
    Avec @mehdiouraoui, je saisis le CSA des propos inacceptables tenus dans #DPDA par Alain Finkelkraut qui a parlé de “Français de souche”
    http://fr.novopress.info/

  15. Comme vous ne donnez pas le lien pour qu’on puisse le contacter en direct, merci de faire parvenir à M. de Crémiers cette page qui l’intéressera sans doute
    http://www.monde-diplomatique.fr/2001/04/BRICMONT/15109

  16. @Marie France
    Un début de réponse : on remplace les partis par les “corporations” et tous les “corps intermédiaires” qui eux représentent la France réelle.
    Marre des parasites.

  17. @Francky du 07
    Les nombreuses études sur le sujet n’ont jamais pu prouver que Napoléon ait été franc-maçon. En revanche son frère Joseph l’était. Je crois que Napoléon a mis les franc-maçons à sa botte plutôt que d’être à la leur, et ces francs-maçons-là n’étaient pas non plus ceux d’aujourd’hui.
    N’oublions pas que Bonaparte rendit aussi sa place à l’Église en France. Sans cette liberté en partie retrouvée, jamais Châteaubriand n’eut pu écrire “Le génie du christianisme” et le catholicisme renaître si bien au XIXe siècle.

  18. Nous ne sommes que d’un parti , celui de la France, Fille ainée de l’église.

  19. Ce n’est pas tant les partis qu’il faudrait interdire mais plutot :
    interdire les manipulations abusives des partis qui refusent de respecter la vraie démocratie consistant à attribuer des sièges parlementaires à la proportionnelle intégrale ,
    imposer le droit de visibilité et respect dans les médias envers la vaste majorité des francais de souche ,
    et le droit au peuple d’initier lui-meme des référendums dont l’Etat doit respecter la volonté décisionnaire quand majoritaire .
    Tout ce qui va mal en France est du à ces 3 points sciemment ignorés et trahis par les parlementaires pourris actuels umps précisement pour manipuler l’Etat à faire le contraire des interets nationaux et contre les francais de souche …..

  20. Hilaire de Crémiers est passionnant à écouter; il n’a d’ailleurs pas tort sur les manœuvres tactiques entourant le retrait du texte sur la famille, retrait juste provisoire…
    Seul bémol: supprimer les partis? Non, car tout mouvement d’opinion (même la Manif pour tous!) se structure en parti s’il veut s’atteler à une gouvernance (laquelle embrasse tous les domaines de pouvoir, donc nécessite une réponse globale et structurée sur tous les sujets: social, religion, Etat, Europe, finance, économie, justice, etc.).
    Supprimer les partis est un non-sens politique. Même les clubs de pensée ou les lobbies soutiennent des partis destinés au pouvoir.
    En revanche, il serait peut-être temps désormais de CHANGER de partis, plutôt que de reconduire toujours les mêmes au pouvoir, avec les résultats détestables et désastreux que l’on connait aujourd’hui…

  21. L’Etat doit être arraché aux partis qui sont eux même des satellites de la franc maçonnerie

  22. Se débarrasser des partis, oui mais pour les remplacer par .. le RBM !!! (ben quoi, le RBM n’est pas un parti, c’est une association….)

  23. Analyse intéressante, mais l’avis final sur le risque de la disparition de l’Etat suscite l’interrogation.
    Actuellement, la France est entre les mains de prédateurs. Ceux-ci ont besoin de l’appareil d’Etat pour pérenniser leur position dominante. Pourquoi prendraient-ils le risque de démolir l’outil de leur puissance ?
    Sur le terme “parti” : ce n’est pas seul que Hugues Capet est parvenu à prendre le dessus sur le dernier souverain carolingien. Ceci étant, lorsque “le parti est le bon” (celui du roi, “rendant bonne justice à tous”, bien sûr), il n’y a aucune raison d’en changer.

  24. Inspirons-nous du modèle suisse tel que décrit par Oskar Freysinger lors des assises de l’islamisation (à partir de la 26ème minute de la vidéo) : tous les partis sont au gouvernement mais c’est au peuple suisse, par ses votations, qu’est attribué le rôle d’arbitre des institutions (et non à un quelconque Président de la République).
    http://www.dailymotion.com/video/xg6mwl_assises-de-l-islamisation-oskar-freysinger_news

  25. Merci pour cette excellente analyse qui peut préparer les esprits politiques en France à combattre plus de 2 siècles d’erreurs.
    Pour se débarrasser des partis, la solution militaire a prouvé son inefficacité. C’est ce qu’a démontré l’épisode politique de C.de Gaulle.
    Il est donc indispensable qu’une autorité morale soit reconnue au dessus des partis et des médias.
    Qui peut incarner cette autorité morale supérieure ?

  26. Les experts politiciens savent très bien brasser mon premier.
    C’est en regardant s’écouler mon second qu’Héraclite aurait dit : “On a jamais deux fois le même parti à la tête de l’État, et pourtant, c’est toujours la même chose.” (à peu près)
    Selon Rimbaud, mon dernier évoque le rire de l’ivresse et la colère du sang craché.
    Bien que mes constituants évoquent l’éphémère, mon tout est immuable, car il incarne l’alliance entre Dieu et la France, éternelle.

  27. Le problème est que si je suis d’accord avec lui pour dire que c’est pas bien que Taubira destitue un magistrat, je souhaite que l’ensemble du syndicat de la magistrature soit destitué! De même je râle quand le fantoche défait systématiquement ce qu’a fait (souvent très mal) son prédécesseur, mais nous serons obligé d’en faire autant quand nous reprendrons le pouvoir!

  28. @Jean-Claude
    “nous serons obligé d’en faire autant quand nous reprendrons le pouvoir!”
    Le principe de la “Vendetta” n’a rien à voir avec la démocratie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]