Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

L’establishment manoeuvre pour nier la révolution internet

Ceux qui ont tout à perdre de la remise en cause du monopole médiatique par l’internet en viennent à dire n’importe quoi :

Brice Teinturier (TNS-Sofres) : "Le Web […] peut donner une démocratie plus mature, avec des arguments qui contribuent à la délibération, mais ça peut aussi tirer le débat dans un autre sens, où la question du contrôle est posée : n’importe qui peut écrire n’importe quoi, et des minorités agissantes peuvent en profiter."

Dans ce post, Plunkett répond à M. Teinturier ("s’il y a une « minorité agissante » aux commandes, c’est celle… des salles de rédaction") – et à d’autres sottises du même acabit.

L’institut TNS-Sofres, justement, vient de réaliser un sondage sur l’internet et la politique. On y découvre une manière habile de nier l’importance de blogs autres que ceux qui émanent de l’establishment politico-médiatique : ses questions n’évoquent, parmi les sources d’information politique sur internet, que les "blogs de candidats" (questions 1 et 2), comme s’il n’y avait pas d’autres blogs traitant de politique. Message : un blog politique, c’est forcément un blog par un homme politique.

Les internautes n’ont pas l’air d’accord : à part quelques rares exceptions (DSK), ces blogs de politiciens sont peu fréquentés. Pratiquement aucun n’affiche un compteur du nombre de visites – c’est un signe. Et cette désaffection se comprend : quelques lignes du blog de Lionel Jospin ou d’Alain Juppé, et on a envie de résilier son abonnement à internet…

Henri Védas

Partager cet article

5 commentaires

  1. ils ont raison
    il y a désormais de terribles minorités agissantes: le Salon Beige, Vox Galiae, François Desouche etc..
    mais dites-moi, ils ne seraient pas atteints de la maladie du complot?
    je croyais qu’elle était réservée à la Droite…

  2. Intéressants, les commentaires sur les blogs des hommes politiques… Mais pour ce qui est des compteurs, je n’ai pas réussi à en installer un moi non plus.
    Cela dit je n’ai pas d’assistant parlementaire pour faire la manip !

  3. Il faut se mettre à leur place,ils ont mis des décennies pour mettre la main sur la presse papier,TV et badaboum! les empires s’écroulent.Il m’arrive de consulter la presse papier,de vrais torchons vides…
    Internet a fait gagner le NON à la constitution,Il sera notre allié dans le combat pour la LIBERTE…

  4. Quand je clike sur le lien du blog de DSK, je tombe cur celui de jack lang!
    Serait-ils pacsé? 😉

  5. Ce Monsieur Teinturier ne veut pas de la liberté. Où allons-nous si n’importe qui peut écrire n’importe quoi ?
    Il se verrait bien en censeur, parce que lui, il n’est pas n’importe qui ! Il écrit des choses déshonorantes, ce qui n’est pas n’importe quoi !
    Ah ! Il voudrait bien (re)voir le jour, où il serait seul, avec ses amis, à être autorisé à écrire. Saleté d’Internet va !
    Monsieur Teinturier, de la Sofrès, fait peur, ou plutôt, il pourrait faire peur s’il n’était, pour l’instant, insignifiant. Mais son institution qui l’a choisi, la Sofrès est inquiétante.
    Les prises de position du triste Teinturier font méditer sur la nomenklatura française et ses idées parano-staliniennes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.