Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les suites de l’expulsion de Philippe de Villiers

Le président du Mouvement pour la France a décidé de porter plainte contre Sos Racisme pour les violences dont il a été victime hier en se faisant expulser manu militari de la manifestation à la mémoire d’Ilan.
L"Union des Patrons et des Professionnels Juifs de France (UPJF) apporte en revanche tout son soutien à Philippe de Villiers dans une lettre rendue publique cet après-midi (en pdf) :

"Nous tenons par la présente à nous désolidariser totalement de l’initiative des militants de SOS Racisme… Nous estimons que votre participation était un signe d’amitié et de fraternité et que votre présence était parfaitement bienvenue.
Il ne faut pas se tromper d’ennemi dans une période où la France doit faire face à des périls inquiétants et même si nous ne partageons pas toujours les mêmes positions, nous pouvons nous retrouver dans des combats communs.
Nous regrettons vivement cet incident scandaleux, qui, sachez-le, est condamné par une immense partie de la communauté juive…"

Vox Galliae avait dépéché sur place une caméra : la vidéo et les commentaires donnent le ton juste de ce qui a été une grande récupération.

Lahire

PS 23h00 : la lettre de l’UPJF a été légèrement modifiée depuis la parution de ce post, remplaçant par exemple les formules à la première personne du pluriel par "l’UPJF" ainsi que le ton personnel (2ème personne du pluriel) s’adressant à Philippe de Villiers par une forme impersonnelle. J’ai donc modifié le lien hypertexte vers la nouvelle lettre en PDF, l’ancien lien étant caduc.

Partager cet article

6 commentaires

  1. L’UPJF se désolidarise de SOS et apporte son soutien à Villiers et c’est honorable…mais il serait interressant de connaitre le point de vue de ce même UPJF à l’égard du FN dont quelques membres se sont infiltrés discrétement à la manif d’hier…

  2. Les “dérapages” de Le Pen permettent de penser que les deux n’ont pas droit au même traitement.

  3. De plus, le représentant FN qui était présent étatit un juif.

  4. Villiers est lui aussi accusé de commettre des “dérapages” dans ses discours et de virer “à l’extrême droite”; litanies ressassées par France Info pour commenter la manif d’hier. Si de Villiers faisait 15% des voix, il serait tout autant diabolisé que Le Pen et la même dialectique lui serait attribuée au moindre prétexte.
    Des élus FN ayant tenus à manifester hier (il y a vait une délégation de huit élus), seul le professeur et conseiller régional Jean-Richard Sulzer était de confession juive; ils ont pu défiler sans soucis, mais n’avaient pas de marque disctinctive. Mais nul doute qu’un affichage marqué aurait eu le même résultat que pour Villiers.
    Cela montre surtout l’imposture anti-raciste: la Licra ne se bouge que pour les juifs, le Mrap et Sos Racisme pour les Arabes. Le communautarisme est DEJA installé en France et ne fera que se renforcer.
    A qui la faute?

  5. Je suis allé sur le site de Villiers, depuis quand son père est-il résistant? Etonnant de ne l’apprendre que ces jours-ci…

  6. Depuis toujours… D’après toi, pourquoi est ce qu’il est en Vendée ? Villiers n’est pas un nom vendéen, et le politicien en question est d’origine lorraine. Son père s’est installé en Vendée, bêtement en suivant son ami de Résistance, de Lattre de Tassigny, qui lui est vendéen (Mouilleron en Pareds, comme Clemenceau)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services