Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / L'Eglise : JMJ

Les pèlerins français découvrent l’anomalie du laïcisme “à la française”

Le Père Denis Metzinger et Philippine de Saint-Pierre, commentant sur KTO l’accueil du Pape, a évoqué la prise de conscience par les pèlerins français de l’exception laïciste française :

Père Metzinger : Ca a été, lors des journées dans les diocèses à partir du 11 août dernier, ça a été une grande surprise, pour les jeunes Français notamment, de voir qu’on pouvait paisiblement, dans les villes, dans les villages, se déclarer chrétien. Et à chaque fois, les différents diocèses de France, qui sont allés partout, dans des grandes villes comme dans des petits villages, ont été accueillis par le maire… La cérémonie d’accueil, ou la messe, la messe du 15 août, les messes du 15 août ont eu lieu sur la place des villes, sur la place des villages, en présence de la municipalité, en présence des autorités civiles, et très paisiblement ces autorités s’unissaient à la joie des catholiques, que ce soient des chrétiens de famille protestante, ou des catholiques, et tout cela se passait abrité par la police, et paisiblement par la population qui se joignait ou qui assistait sans être heurtée.

Ca a été une grande découverte, et les jeunes Français, alors, se sont interrogés, en disant, mais pourquoi chez nous sommes-nous si frileux sur, non pas la religion, mais sur apparaître comme chrétien, ou sur Dieu lui-même. On peut parler de Dieu publiquement dans un pays européen comme l’Allemagne.

Philippine de Saint-Pierre : est-ce que ça veut dire (…) qu’à vos yeux (…) il y aurait des leçons à tirer de la liberté allemande de ce point de vue ?

PM : Certainement, de l’Allemagne comme de beaucoup d’autres pays européens. En tous les cas, le constat c’est que la France est quasiment seule dans cette frilosité laïque…

PSP : Il y a une crispation française…

PM : Il y a une crispation, qui est liée à l’Histoire, qui est liée à l’actualité, etc, mais que les jeunes supportent de moins en moins.

PSP : on n’imaginerait pas le président français dire, comme Horst Köhler ce matin, "en tant que protestant, je suis heureux d’accueillir le Pape…" [Voir ici]

PM : Oui, et plus que ça, et le président Köhler a cité l’Evangile à plusieurs reprises, et n’a pas eu des propos lénifiants ou une espèce de langage sociologique pour noyer le poisson… clairement, il s’est affiché au nom de son peuple (…). La place de la religion est reconnue, est respectée, est tolérée.

PSP : Et on n’a pas l’impression qu’on met l’Etat en danger lorsqu’on tient ce genre [de propos]

HV

Partager cet article