Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Les méthodistes se rapprochent un peu des catholiques

Le Conseil méthodiste mondial vient d’approuver la signature d’un accord théologique conclu en 1999 entre l’Eglise catholique et les Eglises luthériennes, la "Déclaration sur la doctrine de la justification". Le Conseil méthodiste a également adopté une résolution autorisant la poursuite d’un dialogue débuté en 1966 avec l’Eglise catholique avec pour objectif "la pleine communion dans la foi, la mission et la vie sacramentelle". La signature par les méthodistes de cette Déclaration s’est effectuée dimanche solennellement en présence du cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens.

La "Déclaration conjointe sur la doctrine de la justification" avait mis fin à 4 siècles de désaccord entre catholiques et luthériens sur un point de doctrine à l’origine du schisme protestant, pour savoir si l’homme était sauvé par sa foi ou par ses actes. Le texte commun a tranché en affirmant que "nous sommes acceptés par Dieu, non pas parce que nous sommes bons, mais parce que Dieu est bon".

Le Conseil méthodiste mondial regroupe les Eglises méthodistes de 132 pays rassemblant environ 75 millions de fidèles. Il représente un courant du protestantisme né au XVIIIe siècle en Angleterre sous l’impulsion de John Wesley et son frère.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Réjouissons nous.

  2. Le soit-disant accord de 1999 entre l’Eglise Romaine et les Eglises Luthériennes ne concerne que les Eglises prétenduement luthériennes, membres de la “Fédération Luthérienne Mondiale”, qui sont des églises apostates et modernistes prêtes à toutes les compromissions avec l’esprit du temps (femmes pasteurs, marriages homos etc..).
    Les Eglises luthériennes confesionnelles membres du “Conseil luthérien international” (ICL en anglais) ont condamné la signature du document de 1999 comme contraire au Livre de Concorde et à l’ensemble des confessions de la Réformation luthérienne.
    L’Eglise évangélique luthérienne -Synode de Franc et de Belgique (EEL-SFB)représente en France le luthéranisme strictement orthodoxe et elle est membre de l’ICL; elle souscrit donc à cette condamnation.

  3. Curieux. D’aucuns catholiques (et j’avoue que j’étais moi-même troublé) avaient plutôt perçu ce document comme un rapprochement de l’Eglise catholique VERS les protestants, la doctrine de la valeur des actes dans le salut ayant été reléguée au statut que lui donnent les portestants.
    Donc si signature il y a, ce n’est guère le signe d’un rapprochement vers l’Eglise…

  4. @Zèbre
    Exact. Le soi disant accord de 1999 est tout ce qu’on veut sauf un texte compatible avec la foi catholique selon le magistère constant de l’Eglise.
    Il n’y a donc pas de quoi se réjouir de ce qui n’est de la politique religieuse, véritable duperie pour les âmes simples, au lieu d’etre un vrai ‘dialogue en vue de la conversion’ comme le demandait lui meme en 2002 … le Saint Siège.

  5. merci Monsieur l’Abbé
    pourrais-je avoir votre avis (qui je pense intéressera tout lecteur du Salon beige) sur le dialogue catholiques-protestants ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services