Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Les militants de Lutte ouvrière sondent la France profonde

François Desouche attire à juste titre l’attention sur cet article du Monde d’aujourd’hui sur les "caravanes propagandistes" estivales de LO :

Loin des stations balnéaires, les caravanes permettent à LO d’aller à la rencontre de son électorat potentiel et d’esquisser la photographie la plus précise possible de son état d’esprit. Les relevés de ses militants sont généralement crédités du souci de coller au plus près à la réalité. A moins de neuf mois de l’élection présidentielle, ils pointent un réflexe de vote utile en faveur du PS, quand en 2002, lorsque Lionel Jospin était candidat, ils faisaient part de son rejet. Ils s’interrogent aussi sur l’ampleur du vote FN.

[…] Zdanko était dans le sud de la France : "[…] J’ai personnellement constaté que le "Tous les mêmes" englobait de plus en plus Lutte ouvrière, mais aussi la LCR", remarque-t-il. "Il y a une démoralisation qui s’est encore approfondie depuis quelques années", en conclut-il. […]

S’agissant du CPE, le contrat première embauche que le gouvernement a abandonné après la mobilisation étudiante du printemps, Zdanko note : "Personne ne nous en parle de lui-même, absolument personne. […]"

Ottokar était, lui, en Normandie. […] "Des gars FN qui nous le disent, et pas forcément de façon hostile, on en croise depuis quelques années (à l’occasion des caravanes). Des gens qui nous suivent dans la dénonciation des injustices, des patrons, des riches, des licenciements, des politicards… Puis qui, à un moment donné, soit disent : "Le parti j’en ai déjà un", et c’est le FN ! soit alors disent "Arlette Laguiller, il y a un truc que je lui reproche"… et c’est de ne pas parler des immigrés. […] Il y a de petits bleds ouvriers où Le Pen a fait 25 %. On ne peut pas engueuler un passant sur quatre".

Henri Védas

Partager cet article

2 commentaires

  1. Deux remarques :
    – le vote ouvrier se reporte massivement sur le Front depuis maintenant une quinzaine d’années, et il est clair que le FN a pris la place de “premier parti ouvrier de France” qui était celle du PCF auparavant.
    – les motivations nationales au sens doctrinal du terme sont quasiment nulles dans l’électorat défavorisé déçu par l’extrême-gauche. La crainte de l’immigration se situe plus dans l’immédiateté et le quotidien que dans la réflexion politique et le choix civilisationnel.
    Ceci dit, la logique du Système -toujours plus ostraciste et aveugle- ainsi que la marche des événements laissent clairement pressentir un boum de la droite nationale en 2007 (si Le Pen n’est pas empêché d’une manière ou d’une autre), voire plus…

  2. ça c’est ben vrai mon bon St Eloi!
    Mais le vieux, l’est pas prêt à prendre sa r’traite, et c’est tant mieux.
    C’est comme Arlette, elle et lui font partie des meubles, ceux qu’on voudrait ben changer, histoire d’se renouv’ler un peu, mais en cherchant ben on n’arrive pas à s’en séparer! Et puis la qualité,à not’époque,ça a pas d’prix!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]