Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les mesures pro-vie du MPF

A la suite du post d’Henri sur les 100 propositions de Philippe de Villiers, un de nos lecteurs (AR) a eu un échange de mail avec une responsable du MPF qui nous autorise à retranscrire ici cette information importante.

AR :"Je désire attirer votre attention sur l’absence des propositions pro vie dans les 100 propositions de Philippe de Villiers. Des sites sur la toile proches de nos idées (Vox Galliae; le Salon Beige) "titillent" le MPF sur ce sujet et ainsi sèment une certaine confusion parmi vos partisans et soutiens.
Pour mémoire, je rappelle que le programme 2002 disait sur le sujet au chapitre "bioéthique" (NDL : voir ici) (…)
Constatant l’absence de ces positions pro-vie dans les 100 propositions, je me pose des questions :
* y a t il eu modification de la position du MPF sur la bioéthique ?
*cet "oubli" serait il un repli tactique pour éviter d’effrayer les déçus du « sarkozysme » qui chercheraient à nous rejoindre?
*Quel est le statut des 100 propositions ? s’agit-il d’un programme de gouvernement ou bien faut-il attendre un programme plus complet qui prendra en compte la partie bioéthique ?
Une réponse personnelle à ces questions m’intéresse peu; ce que je souhaite c’est que le Mouvement Pour la France prenne position sur ces questions afin d’être dans une politique de non-dit et d’éviter de prêter le flanc à certaines critiques.

MPF : "Un grand merci pour votre message qui témoigne de l´attention que vous portez à notre Mouvement. Nous sommes évidemment toujours favorables à ces mesures et elles seront intégrées dans notre Projet définitif, qui contiendra toutes nos mesures, y compris bien sûr, la bioéthique. Les 100 premières mesures ne sont qu’une ébauche du programme présidentiel de Philippe de Villiers, qui nous servent de «base».
Dans le mail suivant : "Vous pouvez faire cette mise au point vous-même qui sera confirmée par nos documents officiels et notre programme exhaustif, dès qu’il seront au point".

Le MPF devrait donc renouer avec des mesures pro-vie intermédiaires, qui n’iront pas jusqu’à remettre en cause la loi Veil. L’Eglise permet une telle démarche (EV, §73), si la prudence politique l’impose, à condition qu’elle s’inscrive dans la finalité clairement annoncée d’abolir tous les avortements, ce qui signifie en France remplacer la loi Veil.

Lahire (merci à AR)

Partager cet article

12 commentaires

  1. “Une responsable du MPF” c’est une expression un peu vague, non?
    A quel niveau est-elle dans l’appareil politique du MPF, s’il en a un?
    A-t-elle autorité officielle pour parler au nom du MPF?
    Ou bien ses propos n’engagent-ils qu’elle? (et surtout ceux qui les recoivent 🙂 )

  2. Comment dire la vérité ? Sûrement pas n’importe comment ? Qu’est-ce que le mensonge ?
    Voici, sans commenter,et à chacun d’établir le parallèle avec le thème en question et les connivences avec l’action en politique, les “respondeo” (réponsesà à 4 questions de la Somme de théologie de St Thomas d’Aquin, référence suréminente de l’Eglise.
    A lire, et à en tirer les conclusions et extrapolations. (notamment la 4° question)
    La vérité est-elle une vertu ?
    Réponse : Le mot vérité peut avoir deux sens. Dans le premier, c’est ce qui fait dire d’une chose qu’elle est vraie. En ce sens, elle n’est pas une vertu, mais l’objet ou la fin de la vertu. En effet, elle n’est pas une espèce d’habitus, mais une certaine égalité entre l’intelligence ou le signe intellectuel et la réalité comprise et signifiée, ou encore entre une chose et sa règle ou son modèle, comme nous l’avons montré dans la première Partie. – Dans le second sens, c’est ce qui fait qu’un homme dit la vérité, et c’est ce qui fait dire de lui qu’il est véridique. Ainsi définie, la vérité est évidemment une vertu : car, dire ce qui est vrai est un acte bon, mais c’est la vertu « qui rend bon celui qui la possède et aussi rend son oeuvre bonne. » (Somme Théologique, II-II Qu.109 a. 1 resp.)
    La vérité est-elle une vertu spéciale ?
    Réponse : La vertu a pour fonction de « rendre bon l’acte humain ». Aussi, lorsqu’il se rencontre dans un acte une raison spéciale de bonté, est-il nécessaire qu’une vertu spéciale y dispose. Et puisque l’ordre, selon S. Augustin est l’un des éléments du bien, il s’ensuit qu’une raison spéciale de bonté se dégage d’un ordre déterminé. Or, c’est un type d’ordre spécial, que les paroles et les actions soient conformes à la réalité qu’elles expriment, comme le signe à la chose signifiée; et la vertu de vérité a pour fonction de perfectionner l’homme sur ce point. Elle est donc évidemment une vertu spéciale. (Somme Théologique, II-II Qu.109 a. 2 resp.)
    LA vérité fait-elle partie de la justice ?
    Réponse : Comme nous l’avons dit précédemment, si une vertu est annexée à la justice comme une vertu secondaire à la vertu principale, c’est en partie parce qu’elle a quelque chose de commun avec elle, et en partie parce qu’elle réalise imparfaitement sa raison complète. Or la vertu de vérité rejoint la justice en deux points. D’abord en ce qu’elle regarde autrui. La manifestation, dont nous avons dit qu’elle est l’acte de la vérité In, s’adresse à autrui : un homme manifeste à un autre ce qui le concerne lui-même. Ensuite la justice établit une égalité entre les choses, et la vertu de vérité établit une égalité entre les signes et les choses.
    Mais la vérité reste inférieure à la raison propre de justice quant à la raison de dette. Car cette vertu ne s’attache pas, comme la justice, à la dette légale, mais plutôt à la dette morale en tant qu’honnêtement un homme doit à un autre la manifestation de la vérité. C’est ainsi que la vérité est une partie de la justice, comme une vertu secondaire annexe de la principales. (Somme Théologique, II-II Qu.109 a. 3 resp.)
    La vertu de vérité incline-t-elle à diminuer les choses ?
    Réponse : S’écarter de la vérité dans le sens du moins peut se produire de deux façons. D’abord par affirmation : par exemple lorsque quelqu’un ne manifeste pas tout le bien qui est en lui, comme sa science, sa sainteté, etc. Cela se fait sans blesser la vérité, puisque le moins est contenu dans le plus. En ce sens la vertu de vérité incline vers le moins. Car cela, dit Aristote, « paraît plus prudent parce que les exagérations sont insupportables ». Les hommes qui exagèrent leurs qualités sont insupportables parce qu’ils semblent vouloir dépasser les autres. Tandis que les hommes qui se diminuent sont agréables par leur modestie qui s’abaisse au niveau des autres. Ce qui fait dire à S. Paul ( 2Co 12,6 ) : « Si je voulais m’enorgueillir, ce ne serait pas de la folie, car je ne dirais que la vérité. Mais j’évite de le faire, pour qu’on n’ait pas sur mon compte une idée plus favorable qu’en me voyant ou en m’écoutant. » On peut aussi diminuer la vérité par négation : on nie les qualités que l’on a. Mais cette diminution n’appartient pas à la vertu de vérité, car on y rencontre la fausseté. ” Et pourtant cela même serait moins contraire à la vertu, non selon la raison propre de vérité, mais selon la prudence, qu’il faut garder dans toutes les vertus. En effet, il est plus contraire à la prudence, parce que plus périlleux pour nous, et plus pénible pour les autres, de s’estimer et de se vanter pour les qualités qu’on n’a pas, plutôt que de ne pas juger ou ne pas dire les qualités qu’on a réellement.” (Somme Théologique, II-II Qu.109 a. 4 resp.)

  3. pour répondre à bof, je crois que dans ces cas là lorsque l’on envoie un mail à un parti politique , on reçoit une réponse du service communication et/ou presse . je pense que le mpf ne fait pas exception ;
    ce service a t il autorité pour parler au nom du mpf ? je le crois sinon il ne sert à rien et pire il est dangereux pour le parti qu’il est censé représenter .

  4. je crois que le MPF a raison de ne pas intervenir trop dans les débats sociétaux
    tous ceux qui connaissent le noyau dur du MPF savent exactement quelles sont ses positions
    cela dit, pour une élection présidentielle, les véritables enjeux (comme on dit) ne doivent-ils pas être plutôt du registre politique et économique?
    déjà Ivan Rioufol a commis une fois un bloc-notes dans ce sens
    ne pas abaisser le politique au niveau du sociétal
    sinon c’est la tarte à la crème

  5. @ Bof :
    Oui cette personne a autorité pour parler au nom du MPF 😉

  6. @ xango
    Prétendre que les “questions sociétales” n’ont pas leur place dans le débat politique est absurde – il faut juger sujet par sujet. Il n’y a rien de plus politique que de déterminer si tous les êtres humains ont le droit à la protection de la loi. Un certain discours veut faire sortir du champ du politique les questions bioéthiques, en particulier – c’est un piège intellectuel.

  7. d’accord
    mais il faut d’abord gagner les élections, et arriver au pouvoir

  8. Je vous conseille de revisionner l’émission de Pujadas, le Contrat, du 30 novembre 2005, dans laquelle Villiers répond clairement en fin d’émission “Je suis pour la défense de la vie de la conception jusqu’à son terme”.(la vidéo est sur le site du MPF en 4e partie)
    J’ai moi-même eu l’occasion de poser la question à Villiers en juin dernier à Tours, et il a été catégorique.
    La stratégie du MPF est la bonne. Avancer prudemment. Le but est de prendre le pouvoir. Ensuite, les changements seront largement à la hauteur de nos attentes.

  9. Et connaissant la personne qui a répondue je peux vous assurer qu’elle l’a fait en conscience.
    Merci au SB pour ce post

  10. […]

  11. c’est au MPF de nommer qui il veut
    selon ses intérêts
    il est déjà bien compliqué de créer un mouvement pour soutenir Villiers, qui a suffisamment de talent pour se battre seul conte tous
    personnellement j’étais contre la création de ce mouvement (un de plus)
    Villietrs doit devenir le candidat e la France toute entière, au-delà des partis, des groupes de pression, des clans, et même des différents groupes humains

  12. je suis la personne que lahire désigne sous les initiales AR ; je peux vous assurer que dans les courriels que j’ai transmis à Lahire l’identité de la personne qui a repondu au mpf est connue.
    je laisse le salon beige le soin de dévoiler ou non l’identité de mon interlocuteur au mpf

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services