Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Les JMJ approchent, Benoît XVI et l’Eglise menacés?

La presse est unanime :
le Pape ne fait pas l’unanimité.
Il est ringard avec ses principes inébranlables.
Les jeunes l’écoutent peut-être, mais n’appliquent pas une morale démodée.
Le Souverain Pontife s’accroche à ne pas voir la réalité de la société et refuse d’abolir le célibat des prêtres, d’accorder aux femmes l’accès au sacerdoce.
Etc, etc…

Mais les ringards ne sont pas où l’on croit!
Ca fait des décennies que nous entendons ces vieux discours, des siècles que les faibles veulent abaisser la vie de l’homme à la médiocrité de la leur.
Que tous ces vieillards aux slogans éculés et aux idées d’un autre temps se taisent! Mais la peur les en empêche… Eloignons-nous de ces tristes sires.

La Jeunesse de France, de l’Europe et de toute l’Eglise est en marche. Elle est belle. La génération Jean-Paul II marche désormais derrière Benoît XVI. Les pasteurs passent et l’Eglise reste la même!
Et tant mieux si ça gêne! La Foi déplace les montagnes.
La jeunesse croit et ce n’est pas nouveau!

Au coeur d’un autre combat, un jeune chef, le Chevalier de Charette, disait à sa jeune troupe :
"Notre patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout
ce que nos pères ont semé devant nous. Notre patrie, c’est notre foi,
notre terre, notre roi. Mais leur patrie à eux, qu’est-ce que c’est?
Vous le comprenez, vous ?
Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition. Alors,
qu’est-ce que c’est cette patrie nargante de son passé, sans fidélité,
sans amour ? Cette patrie de Billebaude et d’irreligion ? Beau
discours, n’est-ce pas ?
Pour eux, la patrie semble n’être qu’une idée, pour nous elle est une
terre. Ils l’ont dans le cerveau; nous, nous l’avons sous nos pieds,
c’est plus solide !
Et il est vieux comme le diab’ leur monde qu’ils disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu.
Vieux comme le diab’. On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions… Faut rire!


Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes
une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de
fidélité !
Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la croyance humaine, la liberté de l’homme intérieur
".

Haut les Coeurs!

Lahire

Partager cet article