Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Les Français sont-ils des “faucons” sur l’Iran ?

Un sondage intéressant (pdf), trouvé par Le Conservateur, estime que 54% des Français seraient favorables, en dernier recours, à une action militaire pour empêcher l’acquisition par l’Iran d’une capacité nucléaire.

Autres indications intéressantes :

  • Les Espagnols étaient 28%, en 2005, à considérer l’immigration comme une menace "extrêmement importante" – cette année, ils seraient 49%.
  • Sur une échelle de 0 à 100 (100 étant le plus favorable), les sympathies des Turcs vont de manière a peu près égale à l’UE (45) et à… l’Iran (43). Et encore, la sympathie pour l’UE collectivement est bien plus élevée que pour chaque nation séparément – la France, par exemple, récolte un maigre 25 !

Henri Védas

Partager cet article

3 commentaires

  1. les données dont vous faites état semblent à première vue difficiles à analyser et complexes
    il est donc nécessaire de les sérier
    -en ce qui concerne les vélléités belliqueuses des français contre l’Iran, elles sont surprenantes, car l’Iran, pour l’instant, ne nous a pas menacés (il menace surtout Israel et par voie de conséquence les Usa) à moins que les français n’aient gardé en mémoire les attentants d’il y a 20 ans à Paris que l’on avait imputé à l’époque aux services iraniens
    mais je pense qu’il faut surtout voir derrière cette attitude une peur de l’Islam, alors que le Chiisme est peut-être plus impressionnat au niveau des images et des rituels (specaculaires) mais aurait tendance à faire moins de prosélitisme que le sunnisme (la Sunna et l’Oumma)
    – ensuite, vous parlez des craintes de la population espagnole face à l’immigration
    or il y a deux sortes d’immigration actuellement en Espagne
    d’une part, et c’est la plus nombreuse, une immigration d’origine latino-amércaicaine, dont les espagnols ont besoin et qui fait les petits métiers
    cette immigration présente l’avantage de parler l’espagnol et d’être de confession catholique: elle a
    toutes chances de s’assimiler
    et d’autre part, il y a le phénomène d’invasion des pays du sud, africaine et arabo-musulmane,
    et là la réaction espagnole est atavique
    et bien compréhensible,malgré tout le bourrage de crâne sur l’adalousie idyllique de jadis que l’on nous impose actuellement (lire à ce sujet les ouvrages d’Anne-marie Delcambre)( les mêmes élites diffusent actuellement ces mêmes idées auprès de la jeunesse intellectuelle espagnole,qui se trouve, si l’on peut dire “arabo-marxisante”
    -enfin, il y a le problème turc
    là aussi, le pourcentage des turcs qui se tourneraient davantage vers l’Iran, alors que les Turcs et les Perses sont des peuples trés différents, peut venir du fait qu’il y a en turquie des confréries mystiques trés nombreuses (4 millions d’adeptes) d’une forme de mysticisme populaire et trés moderne de chiisme appelée les alévis et les bektaschis
    entre l’appel de l’occident, laique et anti-religieux, basé sur les idéaux de la révolution française ,qui a donné le kémalisme, et le mysticisme décomplexé pratiqué par les jeunes soufis,trés nombreux, et bien intégrés dans le monde moderne: 2 visions différentes
    enfin, sur le peu d’inclination qu’éprouvent désormais les turs, dont nous avions cependant été les alliés à plusieurs époques de notre histoire, ,contre les autrichiens, contre les russes etc… de françois 1er à napoléon III, cela est bien regrettable et ne peut être imputé qu’à la campagne contre la constitution où ils ont été utilisés dans des buts de politique intérieure française, et aussi ,de façon plus justifiée, pour ne pas venir encore gonfler chez nous les chiffres des populations musulmanes, mais malgré tout c’est une faute diplomatique et politique, et le chemin sera dur pour retrouver une alliance avec le peuple turc qui avait montré auparavant de l’intérêt pour la culture française (le lycée Galatasaray à Istanbul en est un bel exmeple
    mais peut-être que les turc doivent aussi nous faire la grâce d’accepter de rester nos amis, sans obligatoirement nous forcer à les faire entre dans notre famille, et doivent-ils faire attention de ne pas trop écouter les sirènes, dangereuses celles-là, et bien plus politiques que religieuses, de l’islamisme

  2. 65% de la population de l’Iran a moins de 35 ans ..et nous???

  3. C’est bien de vouloir partir en guerre, mais encore faudraait-il que l’armée Française soit correctement équipée, ce qui n’ est plus le cas depuis … 1918 !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services