Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sectes et satanisme

Les fausses nouvelles bibles

Pusieurs nouvelles "versions" -on devrait dire interprétations ou déformations- de la Bible voient le jour ces derniers temps. Tout y passe :

  • Dans l’une, la "Bible dans une langue juste", c’est le féminisme qui fait écrire que Jésus s’adresse à ses "frères et soeurs", à ses "prochains et prochaines", et interpelle les "pharisiens et pharisiennes."
  • Dans une autre, c’est le modernisme qui frappe : on peut y lire que Jésus fait un "comeback" plutôt que de ressusciter, et multiplie les
    "hamburgers" plutôt que les pains. Dans la parabole du "fils
    prodigue", le fils cadet dilapide son héritage dans les boîtes
    de nuit et se retrouve à "nettoyer les toilettes chez Mac Donald’s."
  • etc…

A l’origine de ces honteux plagiats, des Allemands, "théologiens" souvent protestants qui nagent en plein relativisme, préférant lire dans la Bible non ce qui s’y trouve, mais ce qu’ils aimeraient y trouver et inventer la vérité plutôt que de chercher à la découvrir. Pitoyable.

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. “…et multiplie les “hamburgers” plutôt que les pains”
    En leur temps les Inconnus avaient réalisé un sketch intitulé “Jésus II – le retour” se moquant des réécritures hollywoodiennes en général et de Sylvester Stallone en particulier. La multiplication des hamburgers y était déjà. Si ces “théologiens Allemands” avaient vu ce sketch, nul doute que le ridicule les aurait dissuadé de se prendre au sérieux.
    Néanmoins je me demande s’ils auront le courage de s’amuser à cela avec le coran…

  2. Et une réécriture du Coran ?
    Même pas cap…

  3. Ah parce que c’est sérieux ? J’aurais cru à des blagues de potaches…

  4. En ce qui concerne “la langue juste”, cette dérive féministe a pour origine, je crois, les Etats-Unis. Dans certains cas extrêmes, le Notre Père a même été remplacé par … Notre Mère !

  5. J’ai réagi trop vite, sans lire l’article qui parle effectivement du “Notre Mère”.

  6. Pour détendre l’atmosphère, voici une fable revue par A. Finkielkraut exaspéré par le féminisme outrancier :
    “Maître corbeau et Maîtresse Corneille sur un arbre et sur une haute futaie perché et perchée,
    Tenaient en leur bec et en leur cornée un fromage et une tasse de crème fraîche.
    Maître Renard et sa compagne par l’odeur alléché et alléchée
    Leur tiennent à peu près ce langage et disent ces paroles.
    Et bonjour, et bonne journée, Monsieur du Corbeau et Madame de la Corneille
    Que vous êtes joli ! Que vous êtes jolie : Que vous me semblez beau et belle.
    Sans mentir, si votre ramage et votre ritournelle
    Se rapportent à votre plumage et à votre livrée
    Vous êtes le phénix et la phénixette des hôtes de ces bois et de ces forêts”.
    (L’Imparfait du Présent, Gallimard)

  7. Toutes ces Bibles ont ceci en commun qui contredit la Tradition chrétienne : au lieu de s’appuyer sur des faits, elles s’appuient sur des idéologies !
    Le christianisme se base sur une transmission de témoins; elles se bases sur des abstractions !
    Pas étonnant que ces théologiens doutent de l’Eglise : pour eux tout est question de point de vue. On peut donc modifier le texte biblique pour qu’il soit plus “correcte”, plus au gout du jour.
    Mais ce n’est pas notre foi ! Notre foi n’est pas basée sur une spéculation mais sur des faits. Ainsi, les grandes fêtes chrétiennes ne s’articulent pas sur des concepts théologiques (le salut, la sanctification, les sacrements, etc…)si beaux soient-ils, mais sur des faits (la Nativité, la Pentecote, etc…).
    Nous partons toujours et encore de la réalité : c’est à partir d’elle que nous réfléchissons. Et non le contraire.

  8. 42 femmes et 10 hommes !
    Allemands et protestants !
    Que pouvions-nous en attendre de mieux ?
    De fait, ils ne sont que les très dignes héritiers de Luther.
    Aujourd’hui, s’il revenait sur terre il serait sans doute ravi par la modernité du texte!!!! !!
    Les diablesses ne sont pas dans cette bible, ce sont elles qui l’ont commise !
    Y a pas à dire, il va falloir remettre au goût du jour les autodafés !
    La suppression de la censure est un crime qui se paie cash !

  9. Là où je rigole franchement c’est en lisant “pharisienne”!!! Il ferait beau voir des femmes chez ces dignitaires juifs dépéchés par la caste sacerdotale dans les villes et villages pour s’assurer de la juste application de la Loi…
    Quelle inculture!! Ces “thégogos” feraient meiux de s’émerveiller de la place donnée par Jésus aux femmes de son temps.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!