Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les Vélib’ en chiffres

20.000 bicyclettes mises en circulation dans la capitale, 16.000 dégradations, 8.000 vols, 3.500 plaintes auprès de la police, 1.500 réparations par jour.

Partager cet article

10 commentaires

  1. c’est à l’image de la société française : une société de casseurs où la complète absence de civisme, de politesse, de savoir-vivre est manifestement sa caractéristique première. pauvre France.

  2. Et combien d’accidents impliquant des Velibs dont les conducteurs ne savent pas pédaler ??? Car c’est bien joli de proposer de vélos au public ; mais si les gens qui les utilisent ne savent pas monter sur une bicyclette ou font fî des règles élémentaires du code de la route, ça crée plus de désagréments que ça ne règle de problèmes. Bref, on aurait fort bien pu se priver de ce type de dépenses INUTILES dont les bobos raffolent tant.

  3. Oui, comme le souligne Xtophe, beaucoup d’accidents , et plusieurs mortels, dus notamment à la circulation partagée entre vélos et couloirs de bus Delanoiens…ceux là ne pollueront plus…

  4. Par contre les 2 roues motorisés des travailleurs trouvent rarement un parking adéquat.

  5. Le vélib: C’est à tout le monde, donc c’est à personne… donc c’est à moi et j’en fais ce que je veux.

  6. C’est une affaire qui déraille!

  7. Pour infos, il y a eu a Paris l’année dernière 6 accidents mortels impliquant des velos (velib ou autres) dont 4 ou la responsabilite du cycliste est directement mise en cause, c’est tragique mais finalement assez peu
    Je trouve que c’est plutot une bonne idee, et le fait de continuer malgre l’incivilite des gens montrent que nous ne sommes pas esclaves des voyous et terroristes en tout genre.

  8. Les “vélibs”, une bonne idée ? Non ! Il s’agit de bicyclettes fabriquées dans un pays pauvre, sans surveillance, avec système de “suivi à la trace” genre “big brother” ! Mieux aurait vallu créer des emplois en louant de vrais vélos, par des êtres humains réels.De plus, ces bécanes sont lourdes, difficiles à manier, les utilisateurs font n’importe quoi, ne respectent pas les feux, les piétons etc.En revanche, les deux roues motorisées doivent se faufiler dans la circulation, à leurs risques et périls et on les attend au tournant avec carnet à souche s’ils empruntent les larges couloirs de bus ou se garent ailleurs qu’aux endroits réservés.En attendant le stationnement payant pour scooters et mobylettes ?

  9. Cette préparation physique grâce aux vélib est excellente et nous permettra d’être au point pour la “prochaine” …je suggère néanmoins l’adjonction d’une petite remorque pour le transport de semblables voire la livraison des victuailles rapportées de la ferme de son cousin .
    pour tous les membres de cette association je suggère aussi un nom …la “bande molletière”!

  10. Qui dénoncera le scandale d’un système qui devait être neutre financièrement pour le contribuable parisien (le vélib devait s’autofinancer par les recettes publicitaires de Decaux) mais qui a fait l’objet d’un avenant conduisant la ville de Paris – comprenez le contribuable, même s’il n’utilise pas de vélib – à compenser les pertes de Decaux à raison de 400 € par vélib volé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services