Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les Veilleurs debout, “Los Centinelas de pie”, franchissent les Pyrénées

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Le 30 Juillet, des prêtres espagnols accompagnent les VeilleursDebout sur la place Vendôme
    https://twitter.com/laschtroumphett/status/362459110425366528/photo/1

  2. Sexe : un père absent rime avec pratiques sexuelles risquées, une théorie peu étonnante
    Publié le 31-07-2013
    Par Peggy Sastre
    sexe, science et al.
    LE PLUS. Peut-être cherchez-vous à trouver une explication à vos pratiques sexuelles ? Selon une étude de la Texas Christian University, les jeunes filles qui ont grandi aux côtés de leur père auraient une sexualité moins délurée que celles qui ont été élevées sans présence paternelle. Analyse de Peggy Sastre, auteur de “No Sex” et “Ex Utero”.
    Édité par Louise Auvitu Auteur parrainé par Mélissa Bounoua
    inShare0Réagir
    Les filles dépourvues de présence paternelle utilisent moins fréquemment le préservatif. (DURAND FLORENCE/SIPA)
    Dire “fille à papa”, c’est bien souvent entendre un mélange de vie facile et de naïveté. Spontanément, on pourrait croire l’expression ancrée dans une bonne vieille psychologie de comptoir, n’allant pas plus loin que des corrélations établies par à peu près et mélangées au doigt mouillé.
    Mais il arrive que les stéréotypes aient une once de vérité – c’est d’ailleurs ce qui fait leur succès – et en l’occurrence, il semblerait que les filles ayant profité de la présence d’un père pendant leur enfance aient une vie sexuelle moins délurée (et risquée) que celles ayant été élevées avec peu ou pas de présence paternelle. Et pour la première fois, une étude vient de démontrer tout cela empiriquement.
    L’investissement paternel est une denrée rare
    Depuis longtemps, des chercheurs ont observé que l’investissement paternel semble avoir un effet bénéfique et durable sur le bien-être d’un enfant, et ce sur bon nombre de critères. Il a par exemple été mis en évidence que les enfants ayant grandi en présence de leur père biologique ont moins de risques de tomber malade ou de mourir précocement que les autres (et pas uniquement dans les sociétés contemporaines et/ou industrielles).
    L’investissement paternel est aussi associé à de meilleurs résultats scolaires dans l’enfance, un statut économique plus élevé à l’âge adulte et une plus grande mobilité sociale ascendante. Et si ces corrélations sont observées chez les deux sexes, les effets les plus marqués et les plus étudiés concernent l’absence du père et un développement (notamment sexuel et reproductif) accéléré chez les filles.
    Dès 1982, les anthropologues Patricia Draper et Henry Harpending ont proposé la théorie de l’investissement paternel, établissant des liens spécifiques entre la présence du père et le développement sociosexuel de sa (ses) fille(s).
    Ainsi, selon cette théorie, les filles seraient tout particulièrement sensibles à la disponibilité et à la qualité des soins reçus de leur père biologique, car il s’agirait d’autant d’indices sur la structure et les caractéristiques du système reproductif environnant.
    L’absence d’un père – ou la mauvaise qualité de ses soins – signifierait que l’investissement masculin durable, dans un cadre reproductif, est une denrée rarissime et/ou inutile. Et les filles s’adapteraient à ces contraintes en modifiant leurs stratégies sexuelles afin (on connaît l’histoire) de maximiser leurs chances reproductives. Un environnement à faible investissement paternel produirait ainsi, chez les filles, un développement sexuel plus rapide, une entrée dans la vie sexuelle plus hâtive et, logiquement, des grossesses plus précoces.
    En d’autres termes, si dans les parages les mâles vous semblent peu disposés à s’investir dans leur progéniture (la preuve : papa n’est plus là ou ne s’occupe pas bien de vous), rien ne sert de prendre votre temps à attendre l’éventuelle perle rare, sautez sur les premières occasions et tentez d’en tirer le meilleur, compte tenu des circonstances.
    Le père joue un rôle crucial dans le développement sociosexuel des filles
    En étendant la théorie de l’investissement paternel, on peut aussi voir comment des conditions écologiques difficiles (un environnement familial pauvre et/ou violent, par exemple) sont susceptibles de pousser les enfants qui y grandissent à accélérer leur développement et tirer au mieux parti d’une vie qui a toutes les chances d’être raccourcie. D’où des rapports sexuels et une reproduction précoces, des comportements à risque et le fait, en termes de progéniture, de préférer la quantité au détriment de la qualité.
    De fait, plusieurs observations empiriques démontrent la pertinence de la théorie de l’investissement paternel. Les filles élevées dans des foyers où les pères sont absents ou peu coopératifs manifestent un développement pubertaire plus rapide, ont des rapports sexuels et tombent enceintes plus tôt, comptabilisent davantage de partenaires sexuels et de chances de divorcer que celles ayant été élevées dans un foyer à deux parents stables. L’effet est d’autant plus palpable que l’absence du père intervient tôt dans la vie de l’enfant et/ou sur une longue période.
    Par ailleurs, ces effets sont bien plus importants que ceux que l’on peut observer en l’absence de soins maternels, ce qui indique que l’investissement paternel joue un rôle crucial dans le développement sociosexuel des filles.
    En particulier, plusieurs études montrent qu’un désengagement paternel influe bien plus sur la prise de risques sexuels des filles que des garçons – et que cela concerne spécifiquement la prise de risques sexuels, et non la prise de risques en général. Et petit détail significatif, on n’observe pas de tels effets chez les filles orphelines de père, ce qui laisse entendre qu’il faut qu’il y ait désinvestissement volontaire pour qu’elles altèrent leurs comportements.
    (…)
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/914998-sexe-un-pere-absent-rime-avec-pratiques-sexuelles-delurees-une-theorie-peu-etonnante.html

  3. Si ça mord à l’étranger, le LSB ne va pas tarder à avoir des emm…..
    Et donc : BRAVO !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!