Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sciences

Les vaccins ARNm augmentent considérablement l’inflammation de l’endothélium et l’infiltration des lymphocytes T du muscle cardiaque

Les vaccins ARNm augmentent considérablement l’inflammation de l’endothélium et l’infiltration des lymphocytes T du muscle cardiaque

En attendant la 4e dose, notre gouvernement de toxicos vient d’exiger l’injection de la 3e dose. Un lecteur met en garde :

Les vaccins ARNm COVID augmentent de façon spectaculaire les marqueurs inflammatoires endothéliaux et le risque de crises cardiaques ! Voilà ce que disent les études

Ici, et .

Le Professeur Vernon Coleman en a fait une courte vidéo résumant cela :

“Il y a quelques heures, Darren Smith, le rédacteur en chef de l’excellent The Light Paper, m’a envoyé un article de la revue médicale Circulation qui prouve que l’expérience de piqûre de covid-19 doit s’arrêter aujourd’hui. Je pense que tout médecin ou infirmière qui administre l’un des vaccins contre l’ARNm après aujourd’hui sera en temps voulu radié du registre approprié et arrêté.

La revue Circulation est une publication très respectée. Il a 71 ans, ses articles sont évalués par des pairs et, dans un sondage, il a été classé numéro 1 mondial dans la catégorie du système cardiaque et cardiovasculaire.

Je vais citer la dernière phrase du résumé qui apparaît au début de l’article. C’est tout ce que moi, vous – ou n’importe qui d’autre – avez besoin de savoir.

“Nous concluons que les vaccins ARNm augmentent considérablement l’inflammation de l’endothélium et l’infiltration des lymphocytes T du muscle cardiaque et peuvent expliquer les observations d’augmentation de la thrombose, de la cardiomyopathie et d’autres événements vasculaires après la vaccination.”

L’endothélium est une couche de cellules tapissant les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques. Les lymphocytes T sont un type de globule blanc.

Partager cet article

6 commentaires

  1. On vit une époque formidable. Des fauxcins toxiques pour “soigner” une épidémie imaginaire…

  2. Tant de chrétiens croient à la narration gouvernementale, c’est en effet leur seul horizon. Je me surprends parfois à m’attrister quand ils parlent de leur récent dîner en amoureux au restaurant. On voit, on sait sur quelles injustices et quelles souffrances repose un simple repas au restaurant (personnel licencié si non-vacciné, personnes contraintes au vaccin, ce qui est contraire à toutes les lois, toutes les conventions), on se sait soi-même exclu de restaurant, mais l’autre en parle avec une telle simplicité, comme si tout était revenu comme avant.
    On voit lutter des Louis Fouché ou des JD Michel avec une énergie et un amour dignes des grands hommes chrétiens… d’autrefois, malheureusement. A part M. Poisson, je ne vois pas tellement de personnalité politique chrétienne qui se batte pour ses frères au nom de notre Dieu. Et il est triste de voir, d’un côté, des personnes aussi brimées, en Australie, en Allemagne, en Autriche, nous un peu moins en France (mais tout de même, ne sont-ils pas ses frères, au chrétien “de base”, tous ceux qui actuellement sont exclus de restaurant ou de musée? savoir cela ne devrait-il pas engendrer chez lui des cas de conscience?).
    Je trouve que le discours d’Amour et de Liberté se trouve actuellement en dehors de l’Eglise, par des gens qui tiennent un langage chrétien sans même s’en rendre compte. Tout est tourneboulé, des chrétiens agissent comme s’ils ne l’étaient pas, je veux dire sans paraître se soucier des médecins interdits d’exercer, des mamans forcées d’être vaccinées, des personnes qui meurent suite à une injection; et des non-chrétiens prennent la route avec leurs frères, créent des structures d’écoute et d’aide, sont de vrais “bons Samaritains” pour tous ceux qui ont été apeurés par les discours d’une incroyable violence des personnalités politiques (dans divers pays, plusieurs ont expliqué qu’ils souhaitaient voir morts les gens non-vaccinés).
    Je prie pour que, quand la réalité, la vérité quelle qu’elle soit apparaîtra, tout cela n’ait pas fait trop de dégâts sur les corps et les âmes. Merci pour votre ré-information.

  3. Très exactement ce que je rapportais le 23 novembre sur les thromboses :
    https://www.lesalonbeige.fr/une-etude-indique-que-la-surmortalite-en-allemagne-est-etroitement-correlee-au-taux-de-vaccination/
    C’est connu depuis déjà longtemps. La vérité fini toujours par sortir. Juste, les médias tardent à faire leur travail…

  4. Je me demande…
    Peut-on exiger, avant toute injection, que l’injecteur direct signe devant témoins (nommément cités et signataires) un engagement à endosser toutes les conséquences civiles et pénales de l’injection ?
    Bien sûr il n’est pas vraiment responsable mais du coup se retournera vers ses donneurs d’ordre… qui se garderont bien de signer quoi que ce soit. Et c’est là que le système se grippe.

  5. Et pendant ce temps là des soignants restent interdits de soigner et des patients dépourvus de soins :

    https://youtu.be/aao5qp9tPcg

    A savoir que d’autres pays se sont refusés à la vaccination obligatoire des soignants. Jugeant plus juste et plus sûr que les soignants se testent régulièrement y compris ceux qui se font vacciner.

  6. Version corrigée :
    Je précise que Santé Publique France (sur Géodes) reconnaît les injections de la 4ÈME dose depuis le 12 juin dernier. À la date du 25 novembre, ce sont 11.312 cobayes qui l’ont reçue :
    https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&f=0&i=vacsi_v.n_cum_dose4&s=2021-11-25&t=a01&view=map2
    Et au rythme où vont les choses, la personne “vaccinée” le 12 juin doit en être à la 5ème, voire la 6ème injection.
    Pour information, Pfizer a fourni 10.744 doses pour cette 4ÈME injection, soit 94,98% du total :
    https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&f=1&i=vacsi_v.n_cum_dose4&s=2021-11-25&t=a01&view=map2
    Cela sous-entendrait-il un conflit d’intérêt entre Pfizer et les sommets de l’Olympe ?
    Vieux principe policier : toujours chercher à qui le crime profite…

Publier une réponse