Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Les vaccins anti-Covid augmenteraient les risques cardiovasculaires

Les vaccins anti-Covid augmenteraient les risques cardiovasculaires

Midi Libre fait dans le complotisme… :

Les vaccins anti-Covid Moderna, Pfizer et Astra Zeneca auraient tous des effets néfastes sur la santé cardiovasculaire. C’est ce qu’il ressort de plusieurs études publiées dans de prestigieuses revues scientifiques anglo-saxonnes entre avril et juin 2022. Le point sur ce qu’elles soulignent. Toutes soulignent l’intérêt des vaccins, mais pointent aussi ses effets potentiellement néfastes pour la santé cardiovasculaire des patients. Et notamment des plus jeunes.

Une étude menée par The Lancet, souligne le 11 juin dernier “un risque accru de myocardite ou de péricardite chez les hommes âgés de 18 à 25 ans après une deuxième dose du vaccin” Moderna et Pfizer. […]

Le 28 avril, Scientific Reports, une des plus importantes revues en libre accès de la planète, soulignait quant à elle une augmentation “de plus de 25 % du nombre d’appels chez les 16-39 ans” pour des arrêts cardiaques ou des syndromes coronariens aigus “pendant le déploiement de la vaccination anti Covid en Israël”. La revue souligne également que les mêmes constats ont été faits en Allemagne et en Écosse pendant la période de vaccination, et qu’en revanche, aucun lien n’a été établi entre ces problèmes cardiovasculaires et les infections au Covid.

Si ces deux premières études pointent du doigt les vaccins à ARN messager, une autre analyse publiée le 14 juin dans Jama, la revue de l’association américaine de médecine, souligne “une augmentation du nombre de contacts hospitaliers pour cause de troubles de la coagulation et de maladies cérébrovasculaires, notamment pour thrombocytopénie et thrombose veineuse cérébrale”, après la vaccination par Moderna, Pfizer et surtout Astra Zeneca.

Et n’oubliez pas d’aller prendre vos 4e et 5e doses…

Partager cet article

9 commentaires

  1. L’image d’illustration n’est pas très bien choisie, car ce petit monsieur-là connaît ces dangers et n’aurait jamais pris le risque de se faire injecter le poison. Heureusement les fausses seringues dont l’aiguille se rétracte et les flacons de sérum phy sont là pour les héros du Gouvernement.

  2. Vu les dégâts des piqouzes sur les hommes et femmes en Israël, il est certain que le covid n’est pas un complot juif.

  3. Il serait temps de le savoir !

  4. Quand un des plus gros groupes pharmaceutiques a été condamné par la justice de son pays pour fraudes, violations de la réglementation, pratiques de prix illicites, manœuvres de corruption à l’étranger, etc. à un total de pénalités supérieur à 10 milliards de dollars de 2000 à 2019 {source : https://violationtracker.goodjobsfirst.org/prog.php?parent=pfizer}, se faire vacciner avec son produit, c’est confier sa santé à des voyous, voire à des criminels… Il n’est donc pas étonnant que l’âpreté au gain d’un telle entreprise provoque, avec la complicité – intéressée ? – des gouvernements qui l’ont permis, des dégâts voire des catastrophes dans la population qui lui a fait confiance…

  5. Pour être honnête il faut rappeler que le « prestigieux » Lancet a été détesté et s’est fait ridiculisé par certains pour avoir produit une « étude foireuse » à l’encontre du Dr Raoult et son usage de l’ hydroxychloroquine !

    Mais aujourd’hui, on le prend en exemple : Bossuet doit se retourner dans sa tombe.

    Hier le Lancet mentait, aujourd’hui, il n’est que vérité. Il faudrait savoir !

    De quoi parle-t-on ? « De 411 myocardites ou péricardite ayant été détectées sur les plus de 15 000 000 de personnes âgées entre 18 et 64 ans. » Soit un taux de 0,00274 % !

    ———————–
    Il est rappelé en outre ceci : « “dans la majorité des cas, l’état de santé des patients s’améliore de lui-même ou à l’aide d’un traitement”

    Après sa sortie, cette étude a été critiquée par une partie de la communauté scientifique, lui reprochant de ne pas “respecter les normes suffisantes de rigueur scientifique” et pointant “des graves faiblesses méthodologiques”. Encore ?

    “Les lecteurs sont avertis que les conclusions de cet article font l’objet de critiques qui sont actuellement examinées par les rédacteurs.
    ———————–

    https://gomet.net/raoult-etude-lancet/

    • 1- Quand ça tombe dans votre famille proche comme c’est mon cas, vous trouvez que les 0,00274% sont déjà énormes. AVC entraînant une hémiplégie persistante et sans doute définitive après les trois injections.
      2- Quand on voit le terrorisme intellectuel qui a sévi à l’encontre des récalcitrants au vaccin, on peut imaginer dans le monde médical une grosse réticence à déclarer des cas d’accidents vasculaires consécutifs au vaccin et ses nombreux rappels.
      3- Il n’y a pas que The Lancet qui rapporte ces cas. Quand bien même ce dernier s’est fourvoyé dans une étude à charge contre le Pr Raoult, on peut imaginer que toutes ses publications ne sont pas foireuses.

  6. The Lancet n’a produit qu’une seule étude réellement»bidon»on sait aujourd’hui pourquoi:pour démolir(contre argent)en place publique d’éventuels traitements du COVID afin d’ouvrir la voie à la Sacro-sainte vaccination,des Véran,Macron et consorts ,sinon c’est une revue dont le sérieux n’a jamais été remis en cause,et pour cela d’ailleurs,qu’elle a servi à cet objectif de démolition.411 myocardites(sans compter les cas qui ne remontent pas ou qui ne sont pas pris en considération)c’est beaucoup trop pour un traitement que l’on présente comme la panacée et sans risque.Lorsqu’une personne est touchée par une myocardite après une vaccination,alors qu’elle n’aurait probablement pas eu de complications particulière liée à une éventuel COVID(où le taux d’aggravation est encore plus faible que le taux de myocardite lié au vaccin,n’en déplaise au dénommé Meltoisan),je crois qu’elle se moque de savoir si les complications liées à la vaccination sont rares:elle est tout simplement en droit de demander des comptes.Il semblerait également,qu’il y ait un léger déni de vérité du côté des thuriféraires de la vaccination,et un léger décalage avec la réalité des faits:Tout d’abord,pourquoi ce vaccin qui est si efficace,doit être «refait»tous les six mois ? Ensuite,pour reprendre les »cas»de personnes que je connais(je peux vous les présenter,aucun problème)et qui ont étés confrontés au COVID,comment Monsieur Meltoisan,qui semble être si »calé»en la matière,peut-il m’expliquer que mon neveu,souffrant de mucoviscidose,avec des défenses immunitaires réduites(il est réfugièrent sous anti-biotiques…), ou qu’un de mes amis souffrant d’un cancer du foie et en traitement de chimiothérapie,tous deux non vaccinés n’ont réalisé qu’il avaient le COVID(juste positifs en fait),qu’en faisant un test PCR durant le cours de leur(s) traitement(s) ? Comment Monsieur Meltoisan,explique-il que mon employeur(un médecin pro-vaccination !),triple-vacciné,ou que ma sœur,triple vaccinée également,38 ans se soient retrouvés en mai dernier au lit avec 40 de fièvre et des courbatures,positifs au COVID bien entendu,avant de se jeter,bien qu’étant anti-Raoult sur son traitement(guéris en 3 jours !) ? Comment Monsieur Meltoisan,explique t-il le fait que depuis sa troisième dose,mon oncle,70 ans environ,sans antécédent particulier ait fait appel 3 fois au SAMU et souffre désormais de troubles cardiaques,avec fatigue récurrente ?Vous pensez sincèrement que cela l’intéresse de savoir si le vaccin ne provoque de myocardite qu’à 0% et des brouettes ? Sincèrement,je commence à en avoir ras-le-bol de ces Véran,Delfraissy,Macron,Fischer ou Meltoisan,qui font de la science avec la pensée de Marx,par intérêt ou idéologie plus que par souci du bien commun ou de la vérité.Allez vous faire piquer,autant de fois que vous voulez si cela vous amuse,et si vous trouvez que c’est drôle de prendre les êtres humains pour des machines à fric ou des cobayes,mais laissez nous tranquilles avec votre camelote et allez vous faire voir.Le Créateur et la Nature nous sont bien plus utiles que Pfizer et votre galimatias.

  7. J’avais oublié;je rajoute les cas de mon ami infirmier(42 ans,sportif),vacciné de force comme de nombreux soignants sous peine d’exclusion de son travail:Positif au COVID,avec 40 degrés de fièvre »malgré »deux doses.Sa compagne,infirmière également(37 ans):malade durant près de quinze jours après la seconde injection,puis…touchée par le COVID,40 de fièvre et courbatures.La soeur d’une amie infirmière(une trentaine d’années),toujours dans le médical:troubles cardiaques après la seconde injection,cardiologue consulté et là c’est encore plus »amusant»,puisque son cœur est touché,(je ne me rappelle pas du terme exact utilisé pour définir cardiopathie)et une date de guérison n’est pas encore établie,si elle guérit(dixit le cardiologue).Dois-je ajouter d’autres exemples ? Qui aura le courage d’aller raconter à ces personnes,qui ont vécu ou qui vivent dans leur chair,les contradictions et mensonges de cette véritable«farce sanitaire»,le »plus grand canular de l’histoire de la médecine»(qui en compte pourtant beaucoup,et des beaux)comme je disais à mon employeur,médecin pro-vaccin je le rappelle,que ces vaccins sont totalement efficaces et qu’ils sont sans danger ?

Publier une réponse