Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les sujets posés par Bernard Antony n’intéressent pas Marine Le Pen

Toujours dans Minute, Bernard Antony précise une information :

R "Dernièrement, pour la revue «Reconquête», j’ai adressé des questions à Marine Le Pen et à Bruno Gollnisch avec l’intention de reproduire scrupuleusement leurs réponses dans le prochain numéro. Bruno Gollnisch nous a répondu. Marine Le Pen, qui avait accepté d’y répondre, s’est ravisée. Elle nous a fait savoir que nos questions n’étaient pas en prise avec les centres d’intérêt des Français. Dont acte. Nos lecteurs ne liront donc que ce que pense Bruno Gollnisch."

Concernant l'avenir politique, Bernard Antony indique :

"Je souhaite qu’un jour il y ait, sur la base d’idées claires et novatrices, la constitution d’un grand mouvement national. Voilà pourquoi avec l’Institut du pays libre, je m’efforce de constituer un laboratoire de réflexions. Pour offrir autre chose, sur les plans économique, politique, social, religieux, qu’un simple programme électoral langue de bois."

Partager cet article

26 commentaires

  1. Peut-être avoir un peu plus de diplomatie de part et d’autre, par exemple en évitant les formules abruptes qui ne peuvent que raidir en face

  2. Il est à craindre, si Marine Le Pen est élue à la tête du FN que celui-ci ne devienne (si ce n’est déjà fait) un parti comme les autres : aucune vision cohérente d’un projet de société mais une stratégie à la petite semaine à la remorque des sondages et, tout celà, au nom de l’efficacité politique. Malheureusement, on sait bien que, quand on écarte certaines questions du débat, dans le but (tout à fait louable d’ailleurs car sinon pourquoi faire de la politique) de se faire élire, il y a toutes les chances de continuer à les ignorer une fois au pouvoir puisque, la tendance naturelle (et c’est une litote) d’un élu… est de se faire réélire.
    Celà pose le problème de fond de la mission d’un parti : doit-elle se limiter à l’accession au pouvoir (mais pour y faire quoi ?) ou bien doit elle intégrer un aspect plus “prophétique” : faire avancer les idées à contre courant en sacrifiant une certaine “efficacité” ?
    Je pense que, hélas, la caricature de démocratie que nous vivons a opté pour la première solution et qu’il est grand temps que des mouvements politiques nouveaux proposent autre chose. Je suis sûre que celà redonnerai à de nombreux français le goût de retourner aux urnes.C’est tout à fait dans cette perspective que se situe Bernard Antony. L’action politique ne peut se passer de reflexion, y compris sur les questions “pas en prise avec les intérêts des français”

  3. Mme Le Pen ne répond pas aux questions de Reconquête, non pas parce qu’ elles ne sont pas en prise directe avec les problèmes des français mais parce qu’ elles sont posées par Bernard Antony.
    Il en est ainsi chez les Le Pen : on répond aux journalistes de Liberation ou de Canal plus, on se flatte d’ être dans Tetu ou Charlie Hebdo, mais on refuse de répondre aux traîtres, félons et catholiques de surcroît.

  4. “Je souhaite qu’un jour il y ait, sur la base d’idées claires et novatrices, la constitution d’un grand mouvement national. Voilà pourquoi avec l’Institut du pays libre, je m’efforce de constituer un laboratoire de réflexions. Pour offrir autre chose, sur les plans économique, politique, social, religieux, qu’un simple programme électoral langue de bois.”
    Cher Bernard Antony,
    En vue de quel gouvernement de salut public, apte à réfléchir et à décider sur le long terme ?
    http://cril17.info/2010/10/26/chronique-de-nos-desastres-1/#comments

  5. Bernard Antony est membre du Bureau Politique du Parti de la France de Carl Lang (http://www.parti-de-la-france.fr/organisation). Ce n’est donc pas étonnant que Marine Le Pen refuse de répondre à ses questions alors que le PDF s’est constitué essentiellement dans une démarche anti-Marine.
    Bernard Antony n’est pas un journaliste ni même un observateur impartial !
    [Les questions ont été posées par le journal Reconquête, dont le rédacteur en chef est Yves Daoudal, membre par ailleus du comité central du FN.
    MJ]

  6. Si MLP ne répond qu’à des journalistes impartiaux, que vient-elle faire sur les chaines de télé et les radios de grande écoute??

  7. Pour répondre à Antoine Kröger –
    “Celà pose le problème de fond de la mission d’un parti” dites-vous. Cela pose surtout la question de la légitimité de l”existence des partis, puisqu’en aucun cas et à aucun moment leur activité ne s’exerce en vue du bien commun.
    J’ajouterai que nous ne vivons pas “une caricature de démocratie”, mais LA DEMOCRATIE, telle qu’en elle-même, et que personne , ni rien ne changera jamais.
    Quant aux “mouvements politiques nouveaux”, croyez-vous, de bonne foi, qu’ils ne finiraient pas, un jour ou l’autre, par ressembler aux anciens ?

  8. Le laboratoire d’idées et le parti nouveau, et si on essayait la DSE, le plus difficile étant la tempérance des egos.

  9. Dès qu’il est question de commenter telle ou telle déclaration d’un FN canal historique, d’un FN nouveau, d’un FN félon et j’en passe, j’observe (maintenant avec beaucoup d’aggacement) des règlements de compte d’un niveau pitoyable. On se croirait au parti communiste (et encore ! il y a trente ans).
    Celà me conforte dans l’idée qu’un parti politique chrétien ou qui appuie son programme sur la Vérité, est aujourd’hui une impossibilité et même une erreur. On en a la preuve. Rien ne sert donc de s’accrocher à cette idée. Le combat doit se jouer à d’autres niveaux, bien en amont. Les chrétiens doivent être à nouveau présents dans tous les milieux intellectuels, dans les milieux dits éducatifs, dans les associations et pas seulement caritatives, dans les “think tank”. Nos pauvres compatriotes sont pollués par l’esprit du temps. Les hommes politiques ne créent pas cet esprit du temps, ils y obéissent consciemment ou non.
    Biensur, aller défendre avec vigueur et détermination la vision chrétienne de l’écologie à la FRAPNA, c’est plus difficile que de faire le choix entre Marine et Bruno ! C’est pourtant par là (et par d’autres chemins de ce style)qu’il faut passer.

  10. Ce refus de MLP est révélateur d’un autre refus, celui d’entrer dans le débat d’idées. Pourquoi ? En ce moment, pour suivre activement ce qui se passe, je peux vous dire que la campagne interne de MLP s’essoufle totalement face à la campagne de Bruno Gollnisch, axée sur les fondamentaux du programme historique du Front National dans lesquels la fille de JMLP ne se retrouve pas. Si elle se lance dans le débat d’idées, si elle écrit noir sur blanc ce qu’elle pense, elle va accentuer cette perte de vitesse. Les adhérents du FN sont, pour certains, sensibles à la personnalité de MLP, mais dans leur grande majorité, très attachés aux valeurs nationales et traditionnelles.
    C’est également la raison pour laquelle MLP a refusé tout débat, devant les adhérents, entre elle et Bruno Gollnisch. La campagne de la concurrente de BG s’articule principalement autour de son image médiatique : elle est belle, c’est une femme et les gens la trouvent sympa (sic)… Cela ne rentre sans doute pas dans le cadre du questionnaire de Bernard Antony.

  11. MLP refuse dans un second temps de répondre aux questions de reconquête ^te pour deux raisons essentielles :
    -elle sait que ses réponses seront analysées et qu’elle risque de se trouver en contradiction avec des prises de positions précédentes Car on l’imagine mal répondre à reconquête la même chose que certaines fois sur l’avortement, la place du catholicisme dans la société française etc.
    -il est probable qu’elle n’a absolument rien à dire sur certains sujets. Et elle est consciente de ses lacunes. J’ai souvenir d’une réunion en 2006 dans un département, où, l’ayant pousser dans ses retranchements, elle avait avouer avoir une culture politique et philosophique qui ne lui permettait pas de me répondre.

  12. @ athos,
    sur le point suivant : il est probable qu’elle n’a absolument rien à dire sur certains sujets. Et elle est consciente de ses lacunes.
    Je ne suis pas étonnée, j’ai noté qu’il lui était arrivé d’en convenir sur un plateau télévisé, ou elle a exprimé qu’elle n’avait pas spécialement d’avis sur un certain point, et que l’on était pas supposé avoir un avis sur tout.
    Cela me parait , pour ma part, une preuve d’honnêteté intelectuelle que d’en convenir lorsque c’est le cas, contrairement à l’usage des politiques, qui est de camoufler ses lacunes par les artifices de la communication et de la langue de bois.

  13. @ewart
    peut-être mais çà ne change rien au problème de fond.
    @gdecock
    1-vous confondez règlement de comptes et confrontation des points de vue.
    2-qui vous parle de parti politique chrétien ? A part vous, personne ici. Ce n’est pas le propos.
    3-croyez-vous que les catholiques vous aient attendu pour faire de l’apostolat ? Votre remarque est malvenue et infondée.

  14. @athos
    1-je navigue plus ou moins dans tous ces mouvements depuis des années (ne cherchez pas de quel courant ni de quelle faction !) et je ne confond rien du tout . S’il n’y avait que de simples confrontations des points de vue, on ne se trouverait pas avec des commentaires oiseux à n’en plus finir dès que des personnalités ou ex personnalités du FN sont évoquées.
    2-vous avez raison, je n’ai pas été assez clair
    3-je ne parle pas d’apostolat mais d’une autre forme d’action politique que celle qui passe au travers des partis traditionnels (et le FN, le MPF et consorts sont des partis traditionnels). En bref, ma remarque était peut-être maladroite mais surement pas infondée et encore moins malvenue.
    Bien cordialement

  15. @gdecock
    désolé, mais je ne constate pas de propos oiseux (en tout cas ici) lors des critiques des déclarations des uns ou des autres.
    -l’action d’un catholique, quelle soit ou non politique, reste de l’apostolat. Et les catholiques ont justement été des précurseurs en matière d’actions en dehors des structures politiques traditionnelles. Et il continue à le faire.

  16. @solange
    Aucun rapport avec cette discussion, mais ça fait plusieurs fois que je tombe sur vos “dénonciations” concernant un certain P.G. Je confirme qu’il n’a jamais adhéré, sous aucune forme que ce soit, à La Droite de Millon.

  17. @athos
    vous avez raison, toute forme d’action d’un catholique doit être sous une forme ou une autre de l’apostolat. mais c’est jouer un peu sur les mots.
    En revanche, je ne suis pas d’accord avec vous sur le fait que les catholiques continuent à être ces précurseurs que vous citez. Et c’est bien là le problème. Biensur, il y a des gens admirables qui agissent avec courage mais j’observe, dans mes responsabilités tant professionnelles qu’associatives que nous avons laissé une grande partie du terrain libre à nos adversaires (plus déterminés que jamais)pour les raisons que nous connaissons tous : “respect humain”, affadissement des convictions, progressismes de tous poils, replis sur soi, raidissement etc…
    Qui peut contester, par exemple, cet état de fait chez ceux qui auraient du rester fermes et montrer l’exemple : nos évêques dans leur majorité. Combien de Monseigneur Rey avons nous ?
    D’autre part, la démission d’un grand nombre de catholiques (sinon leur majorité) est un fait.
    Pour prendre un exemple simple qui me touche, pourquoi, dans les “bonnes familles”, il est de mise de pousser le fils qui marche bien à faire une école de commerce plutôt qu’une école de journalisme ? Pourquoi une carrière militaire plutôt que l’enseignement supérieur ? Vous me répondrez que celà a toujours été le cas. Mais nous étions, il y quelques décennies dans un monde où ces familles catholiques étaient encore nombreuses et on arrivait à trouver, dans la masse, encore suffisemment de jeunes qui souhaitent s’engager autrement que dans “les affaires” ou la carrière des armes.
    Il n’est plus temps de se rassurer. Nous sommes moins nombreux, moins présents là où nous devrions être.
    Et je suis désolé de le dire mais nos petites batailles de clans, les Marine, contre Bruno par exemple, m’apparaissent être d’un autre âge. Pardonnez le jeu de mot facile, mais nous devons nous battre sur d’autres fronts.

  18. vous omettez un fait des plus importants : l’impossibilité qu’il y a pour un catholique(ou un natio) d’exposer publiquement et franchement ses conceptions, au risque d’être cloué au pilori, de voir sa carrière menacée, ses enfants mis en quarantaine à l’école etc.
    Je suis d’accord sur un point. Trop de domaines ont été traités, et le sont encore, avec mépris par les catholiques.
    Pas d’accord par contre sur le dernier point. Tout d’abord, il ne s’agit pas d’une bataille de clan mais d’un enjeu doctrinal, ensuite pour se battre sur d’autres fronts, encore faut-il savoir lesquels et avoir les mêmes.

  19. Hier soir, dans la Creuse, un grand moment avec Bruno Gollnisch, de nombreux participants acquis, mais malgré tout enthousiastes. Nous sommes tous rentrés chez nous un plus riches, plus forts, plus libres, et cela personne ne
    nous l’enlevera. Merci Monsieur Gollnisch.

  20. à ATHOS
    Quittez le clavier. Donnez votre nom. Soyez candidat FN. Ou autre. Il y a bien des ouvriers non catholiques qui le font, des ”crétins qui ne connaissant même pas l’existence des PNN”, des minus habens qui ignorent les subtilités du moindre mal en milieu fermé, et les délices des excommunications en direction des amis et des voisins. Mettez votre carrière professionnelle en jeu, votre réputation sociale, l’opinion de vos amis, courrez un risque : les catholiques les plus impitoyables doctrinalement sont en général ceux qui ont choisi la bonne soupe des convenances qui éliminent le risque personnel.
    Marre des donneurs de leçon in vitro. Que les cathos soient enfin in vivo, qu’ils ne s’abritent pas derrière leur famille à nourrir, leurs vacances à la mer, le W-E scout de leur fils, ou à la chasse ou chez belle-maman !
    Le jour où leur présence POLITIQUE égalera leur bruitage théorique, alors, FN ou pas, Marine ou Bruno, ils existeront enfin auront les mains sales, connaîtront l’échec, le petit score électoral des cantons ou circonscriptions difficiles, la peine qu’il y a à travailler avec des français peu instruits mais patriotes, non catholiques mais dévoués, anarchistes mais généreux. Cela change des sacristies et sorties de messe convenues, où règnent la perfection doctrinale et la bien pensance, des pélerinages entre soi, des conférences dont rien ne sort, des séances de formation qui ne débouchent jamais sur l’action, celle où on se met en danger pour ses idées, au risque d’être en obligation de moyens (se donner et donner de soi), si ce n’est de résultat.
    je viens du milieu catho tradi, et je dois le dire, les cathos tradis au FN des cadres, des intellectuels des gens représentatifs, je n’en ai pas beaucoup vu courir le risque. Mais par contre, mes aïeux, dans les dîners, sur les blogs, les apéros, quelle rigueur doctrinale, pas un bouton de guêtre cérébral ne manque.
    J’ai été candidat des dizaines de fois, et les pires critiques, les pires lâchetés, les pires suffisances, ce sont des catholiques tradis qui me les ont dispensées.
    Aussi, ATHOS, ne prenez pas cela pour vous à titre personnel, je ne vous connais pas Mais regardez ce que nous sommes nous les cathos tradis : des invalides bavards pour la plupart, et des inactifs politiques à prétention stratégique.
    Rigolade.

  21. Il semble que chez les marinistes c’est “haro sur le tradi”.Partant d’une déclaration de bernard ANTONY que j’ai connu sur tous les fronts depuis l’université de TOULOUSE cela ne manque pas de sel .n’en déplaise à certains les catho tradis sont des etres humains avec leurs devouements ,il en faut pour élever la nombreuse progéniture qui anime les messes “tradi”,leurs combats- peut etre pas aussi importants que de faire des scores aux legislatives pour renflouer les caisses des partis mais tout simplement etre élu local-et leurs défauts .Depuis cent ans qu’ils sont les victimes d’épurations dans l’armée ,dans la fonction publique ,oh bien sur pas toujours au grand jour ils ont bien du mérite à exister parfois,souvent, en dessous du revenu minimum.

  22. @pg
    que pensez vous de Marine Le Pen qui accuse BG et Présent, Minute et Rivarol de vouloir faire du FN un “parti confessionel”?

  23. @ PG
    quelle diatribe ! content le PG, il a piqué sa petite colère. Çà va mieux, on a calmé ses petits nerfs ?
    Mais non, ne prenez pas çà pour vous, mais je le dis quand même, et blabla et blablabla.
    Encore une fois, totalement hors sujet, puis l’attaque perso. Et toujours la même obsession : c’est les cathos qui en veulent à MLP et qui sont les responsables des attaques contre la super candidate au super physique qui passe super vachement bien dans les médias. Faux. Les critiques viennent de l’INTERIEUR.
    A bout de souffle le PG.
    PS : le milieu catho (que je ne fréquente pas plus que çà, soit dit en passant) existe, vit, est solide, se renforce, les pélé attirent de plus en plus de monde et les messes de rite extraordinaire sont pleines. Je ne sais ce qu’il vous faut……

  24. Ah, j’oubliais : je ne suis pas au FN. Plutôt, je n’y suis plus. Et en matière de risques, je ne vais pas vous étaler ma vie et mes carrières militaires et suivantes. Mais je n’ai ABSOLUMENT AUCUNE LEÇON A RECEVOIR. DE PERSONNE.

  25. PG n’a pas du beaucoup fréquenter les militants de chrétienté-solidarité et bernard antony pour dire de telles aneries.

  26. P.G.,
    Scandaleuse, la façon dont vous rabrouez Athos. Et puisque vous vous complaisez dans les procès d’intention et dans les attaques ad hominem à l’encontre de personnes que vous avouez ne pas connaître, appliquez-vous donc cette logique. Appliquez-vous vos leçons avant de fulminer à l’encontre de personnes qui rechignent à s’affaler littéralement aux pieds de votre idôle.
    Vous avez usé des mêmes attaques à mon encontre, car vous aviez prétendu que j’exploitais la thématique de l’avortement dans le seul but de nuire à la fille de Le Pen. Je vous avais répondu que vous étiez en pleine diffamation parce que :
    – 1, je n’avais pas attendu que Marine Le Pen soit propulsée par son père pour lutter contre l’avortement.
    – 2, Marine Le Pen n’avait pas besoin de mes services pour étaler au grand jour son désintérêt complet à l’égard de la défense de la Vie innocente.
    Votre façon de noyer le poisson est bien connue. Au lieu de parler du fond, vous déviez en permanence sur le futile. Oh, mon Dieu, à l’époque où vous vous présentiez sur les listes du PFN ou du FN, les Cathos tradis vous dénigraient ? Bah quoi ! N’est-ce pas cela la démocratie ? Le choix ou le rejet ? Quand bien même seraient-ils de confession catholique ?
    La conception que vous vous faites de la démocratie est similaire à celle de JMLP : c’est la démocrature. Vous acceptez que les gens s’expriment librement à la condition unique de tenir des propos favorables à la fille de Le Pen. Pas bien démocratique tout cela.
    Alors, P.G., faites tomber le masque. Votre propagande lancinante tourne au vaudeville. Vous avez le culot de vous dire tradi et vous ne voyez pas d’incohérence à soutenir une personnalité politique qui se contrefiche éperdument des valeurs morales. Ne venez donc pas jouer sur le terrain du “tradi / pas tradi”, car vous risqueriez d’y laisser des plumes, voire même le peu de crédit qu’il vous reste.
    S’il existe deux formes liturgiques de même valeur, il n’y a cepedant qu’une seule interprétation du magistère. Tradi ou pas tradi, “non-négociable” veut bien dire ce qu’il veut dire. Alors, de grâce ! Pas de leçons de morale ! Pas de procès d’intention ! Pas de diffamation ! Surtout à l’encontre de personnes que vous ne connaissez pas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services