Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les sanctions tombent contre les députés PS “frondeurs”

Comme le soulignait le Salon Beige, la démocratie n'existe pas dans les statuts du PS. Les parlementaires ont pour obligation de voter selon "la tactique" du parti.

Cela se confirme : les sanctions tombent contre les députés PS "frondeurs" qui ont osé s'abstenir :

"La situation se tend au sein du groupe PS à l'Assemblée nationale, à l'approche de l'examen du projet de loi de finances de la sécurité sociale (PLFSS). Six députés frondeurs, qui n'avaient pas voté la confiance à Manuel Valls le 16 septembre, ont été exclus de la commission des affaires sociales, mardi 30 septembre.

Christian Paul, Fanélie Carrey-Conte, Barbara Romagnan, Gérard Sebaoun et Linda Gourjade ne participeront donc pas aux débats en commission sur l'élaboration du budget de la sécurité sociale pour 2015. Jean-Marc Germain, autre député frondeur, avait lui annoncé son intention de quitter cette commission de son propre chef."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Ce gouvernement est totalement coupé de la France et est retranché dans une secte idéologue.

  2. Le Parti Socialiste ignore la démocratie interne, ce qui n’est pas nouveau.
    Quelle liberté de vote a-t-il laissée à ses membres sur les textes sociétaux faisant appel aux consciences ?
    Au pouvoir il tombe exactement dans les travers reprochés au parti gaulliste (UNR puis UDR et RPR) pendant les 25 premières années de la Vème République.

  3. Les députés socialistes ne peuvent pas voter selon leur conscience. Est-ce qu’un constitutionnaliste averti saura me dire si cette prescription est compatible avec l’article 27 de la constitution, qui prescrit :
    “…
    Article 27
    Tout mandat impératif est nul.
    Le droit de vote des membres du Parlement est personnel.
    La loi organique peut autoriser exceptionnellement la délégation de vote. Dans ce cas, nul ne peut recevoir délégation de plus d’un mandat.
    …”

  4. @VQE
    Dans l’esprit du législateur républicain l’interdiction de tout ” mandat impératif ” n’a jamais voulu dire que le vote devait être personnel, mais que l’élu n’a pas de compte à rendre à ceux qui l’ont élu. Il n’en doit qu’ à la ” nation ” toute entière, laquelle ” nation toute entière ” n’ayant aucune consistance concrète, se voit facilement supplantée par les partis. C’est un des dispositifs par lequel la république révolutionnaire détourne et pervertit la représentation populaire.
    Vive le roi.

  5. Ils l’ont bien cherché, ils ont provoqué la fureur de leur Führer, le nazillon Valls !

  6. Le felsmarchal commence l’épuration au sein du parti fasciste…

  7. La pire des sanctions : ils vont devoir payer leurs impôts, leur loyer, leur consultations médicales !
    Terrible !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services