Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les riverains pourraient aussi se plaindre au ministre de la justice

Brice Hortefeux s'est rendu hier soir dans le quartier de la gare de Saint-Denis, un quartier miné depuis près de deux ans par le trafic de crack. Cette visite fait suite à la publication dans le Parisien-Aujourd'hui-en-France d'une enquête intitulée «Plongée au cœur du marché de la drogue».

Le ministre de l'Intérieur a été pris à partie par des riverains qui lui ont fait part de leur colère et de leur exaspération en scandant : «Ras-le-bol de l'insécurité, on a droit à une vie normale». En réponse, le ministre a promis un «combat sans merci» contre les trafiquants ayant pris possession des lieux.
Première mesure immédiate : le poste de police du quartier sera ouvert sept jours sur sept et non plus deux jours par semaine comme actuellement, «avec 50 policiers».
Il a aussi promis la mise en place de 50 caméras de vidéosurveillance «d'ici la fin de l'année» dans la gare et ses alentours.

Il me semble que le problème n'est pas là : que deviennent ensuite les dealers arrêtés par la police ? Si c'est pour qu'ils soient relâchés aussitôt…

Partager cet article

3 commentaires

  1. L’activité de ces entreprises unipersonnelles se déplacera un peu plus loin. C’est tout.
    Le “business model” est trop bon pour être externalisé sans précautions.
    🙂

  2. «Ras-le-bol de l’insécurité, on a droit à une vie normale» : pure mensonge, il n’y a plus de délinquance depuis que Sarkozy est président grâce à sa politique de tolérance zéro 🙂
    «combat sans merci» : matamore !

  3. Depuis le 29 mai 2005, le peuple français s’aperçoit qu’on ne peut pas vivre sans Président, sans gouvernement, sans ministres, sans police, sans administration, etc. Il faut que le peuple français prenne conscience de cela.
    Au 20ème siècle, Charles de Gaulle a montré de façon exemplaire, aussi bien en tant de guerre qu’en temps de paix, qu’il est possible que le peuple français y arrive s’il se dote de tout ce qui a été mentionné précédemment. Comme chacun le sait, on ne peut faire quelque chose avec rien. Or actuellement il n’y a rien.
    Le “nouveau régime” n’aura duré que le temps de trois vieillards. Maintenant que le “nouveau régime” est devenu “l’ancien”, le Nouveau va bientôt se présenter en ce début de 21ème siècle.
    Pour que la France vive, il suffit d’un seul Français.
    Voici la confidence que Charles de Gaulle fit à Claude Guy, le 18 avril 1946 :« Oui, ils ne peuvent percevoir le caractère absolument unique et exceptionnel de ce qui a été l’odyssée de 1940 à la Libération, dont il n’est aucun précédent dans l’Histoire. Précédent d’une voix anonyme, qui devint peu à peu la France, par une simple décision de ma volonté. Pauvres bougres ! J’ai recréé la France à partir de rien, à partir de cet homme seul dans une ville étrangère… Je ne suis pas un général vainqueur. On ne décore pas la France. » (In En écoutant de Gaulle).
    Arold.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services