Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Les Républicains et le mariage : 3 questions à Sébastien Pilard (Sens Commun)

Après le revirement de Nicolas Sarkozy, Le Salon Beige interroge Sébastien Pilard, président de Sens Commun, mouvement associé au parti Les Républicains, Conseiller Régional de la région Pays-de-Loire :

Quelle est votre réaction suite aux propos de Nicolas Sarkozy sur le fait qu’il ne reviendra pas sur la loi Taubira ?

Unknown-15Ce revirement soudain, en totale contradiction avec ses déclarations lors du meeting organisé par Sens Commun le 15 novembre 2014 soulève à mes yeux trois problèmes majeurs.

Il manifeste tout d’abord une incohérence particulièrement préjudiciable lorsque l’on s’inscrit sur le terrain des valeurs. Je comprends que l’on puisse changer d’avis quand on évoque des ajustements économiques. En revanche, comme le soulignent toutes les élections, les Français ne comprennent pas l’inconstance dès lors que les fondements civilisationnels de notre pays sont en jeu.

Par ailleurs, l’engagement de Sens Commun dépasse le cadre strict de la Loi Taubira. Cette dernière est à nos yeux symptomatique du mal profond qui mine notre pays : l’électoralisme, l’absence de vision et la primauté donnée aux intérêts particuliers sur le bien commun.  

Enfin, Nicolas Sarkozy reconnait qu’il faudrait s’attaquer aux maux induits par la loi Taubira mais estime que le climat en France n’y est pas propice. Au regard de tous les défis qui attendent le prochain président, cette posture ne nous parait pas de bon augure…

Pour toutes ces raisons, nous avons estimé nécessaire de réagir clairement et rapidement.

Est-il encore concevable de maintenir votre position au sein du parti Les Républicains ?

Notre position est très claire. A ce stade, nous n’entendons pas quitter Les Républicains car ce parti ne se résume pas à la seule personne de Nicolas Sarkozy, a fortiori lorsque ce dernier s’inscrit dans une logique de campagne en vue des primaires.

Aujourd’hui, Sens Commun compte des centaines d’élus municipaux, départementaux et régionaux sur les listes des Républicains. De nombreux députés et sénateurs Les Républicains ont signé notre charte « La Droite Que Nous Voulons » et Sens Commun présente actuellement ses candidats aux élections internes du parti.

Les régionales ont démontré que les Français accordaient leur suffrage à ceux qui affirment clairement leurs convictions, notamment sur les problèmes de fond liés à l’effondrement de l’autorité de l’Etat et à la décomposition de la famille (Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau). Il est donc possible de remporter la victoire en faisant valoir ses convictions puis en les assumant dans la durée.

Nous pensons donc qu’il est encore possible de faire valoir ce message à l’intérieur du parti. Sens Commun est au service de la France et des Français : nous avons le devoir de faire émerger une nouvelle classe politique courageuse, cohérente et constante. Nous devons également soutenir les nombreux élus qui chez Les Républicains ont compris les attentes du pays. Ils sont en accord avec notre ligne politique et ont besoin que nous défendions leurs positions.

Apporterez-vous votre soutien officiel à l’un des candidats à la primaire ?

Nous avons appris par voie de presse, comme chaque Français, le changement de position de Nicolas Sarkozy. Dans l’immédiat, comme je l’ai précédemment indiqué, nous affirmons une ligne claire : nous ne soutiendrons pas la candidature de personnalités politiques qui ne tiennent pas leurs engagements sur la durée.

Nous appelons, dans le cadre de la primaire, à un large rassemblement de toutes les forces qui sauront incarner une ligne politique courageuse, capable d’assumer des convictions susceptibles de relever la France. Le Bureau Politique étudie d’ores et déjà l’ensemble des options qui s’offrent à nous dans le cadre de la primaire pour faciliter ce rassemblement.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services