Les représentants religieux, des lobbyistes à ficher

Discuté par les parlementaires en fin d’année dernière, le registre des lobbyistes verra bien le jour le 1er juillet. Mesure emblématique de la loi Sapin 2, il est censé permettre de mieux encadrer les pratiques de lobbying à destination de ceux qui font la loi. Le répertoire sera rendu public en ligne et les informations relatives aux actions de lobbying resteront publiques pendant une durée de cinq ans.

Les lobbyistes qui souhaitent rencontrer des ministres et leur cabinet, des parlementaires et leurs collaborateurs, certains hauts fonctionnaires et élus locaux sont tenus de s’y enregistrer : identité et celle du tiers pour lequel ils font du lobbying, champ de leurs activités de lobbying (actions mises en place, décisions politiques visées et montant des dépenses consacrées au lobbying pour l’année écoulée).

Le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, s'est engagé à élargir le registre de déclaration d'intérêts de l'Assemblée nationale aux partenaires sociaux et aux représentants religieux.

Et les franc-maçons, seront-ils fichés ?

Une réflexion au sujet de « Les représentants religieux, des lobbyistes à ficher »

  1. Ping : Les représentants religieux, des lobbyistes à ficher | La-Nouvelle-Gazette-Française

Laisser un commentaire