Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Les Raëliens avouent avoir commis des sacrilèges

Dans un communiqué hallucinant, la secte raëlienne avoue avoir profané des hosties consacrées :

"Les Raëliens exposent la «fraude catholique » avec une étude scientifique démontrant que les hosties ne sont que du simple pain

LAS VEGAS, le 28 octobre – L’analyse ADN du pain sacramentel menée par deux scientifiques raëliens réfute l’affirmation catholique de la transsubstantiation, selon une publication de l'Association des scientifiques raëliens. « Une doctrine importante du catholicisme affirme que la galette de blé connue sous le nom d’hostie ou de pain sacramentel, utilisée dans le sacrement de l'Eucharistie ou la Sainte Communion, devient réellement le corps de Jésus-Christ dans un processus appelé transsubstantiation » explique Brigitte Boisselier, PhD et porte-parole du Mouvement Raëlien International.

«Toutefois, l'analyse ADN effectuée sur cinq hosties différentes recueillies après le rituel catholique de la consécration n'a montré absolument aucun changement dans leur ADN. L'ADN de blé est resté ADN de blé, sans ADN humain autre que celui résultant de la contamination provoquée par la manipulation humaine des hosties. Cette étude réfute clairement l'affirmation selon laquelle un rituel religieux célébré par un prêtre peut réellement changer la substance d'une galette de pain en celle d’un corps humain. » […]"

Sur la présence réelle et la transsubstantiation, il n'était pas utile de faire une recherche ADN, qui plus est profanatrice. Il suffisait de se renseigner un peu mieux. Ici par exemple.

Cela étant, si les Raëliens veulent un peu de surnaturel, nous pouvons leur proposer de s'intéresser au miracle de Lanciano, l'un des nombreux miracles eucharistiques lors duquel la sainte hostie est devenue réellement corps et sang humains.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ce que les sens (et donc l’analyse scientifique en question) perçoivent, ce sont les espèces.
    Or, si la substance change (transsubstantiation), les espèces demeurent (sans toutefois inhérer dans la substance). Elles demeurent avec leur apparence (couleur, forme etc.) et leurs effets (ivresse ! etc.)
    Les “découvertes” des Raeliens n’en sont donc pas (cela fait des siècles que l’Eglise le dit …), et ne prouvent rien contre la transsubstantiation.

  2. Donc les hosties volées le sont bien souvent par des satanistes ou autres incrédules malfaisants !
    Tous les catholiques, du moins on l’espère, savent que l’hostie consacrée ne présente à la vue et au goût aucun changement visible de substance, c’est la FOI en l’hostie consacrée qui nourrit notre certitude que Jésus y est présent en corps sang (unis),et en Son âme et en Sa divinité, selon qu’il l’a promit.
    Il est difficile de se convaincre qu’il y a bien eu transsubstantiation si l’on n’a pas la Foi. Peut-être, en effet, en découvrant, les miracles eucharistiques, dont le plus connu est celui de Lanciano en Italie, l’on pourra s’étonner que le poids de chaque fragment pèse le poids total des fragments. Ce n’est pas une preuve, bien sûr, mais un sérieux indice !
    Inutile donc de blasphémer pour vérifier si les catholiques disent vrai !

  3. Rappelons que la croyance des Raëliens se fonde entièrement et uniquement sur le récit d’une rencontre avec des extra-terrestres….

  4. C’est guignol !
    “Raël est le fils naturel de Colette Michel, née Vorilhon .Guitariste, il se rend à Paris en 1961 pour devenir chanteur de rue. Sous le pseudonyme de Claude Celler, il sort plusieurs chansons en imitation de Jacques Brel en 1966,Cependant, en septembre 1970, son producteur se suicide, et la carrière de Claude Celler s’arrête là.Un peu plus tard, il crée à Clermont-Ferrand une revue de sport automobile, Auto-Pop. En 1974, il abandonne la profession de chroniqueur sportif et se consacre au mouvement qu’il vient de créer, d’abord en France puis au Canada, “marché de fidèles” nettement plus “porteur” … !
    http://www.youtube.com/watch?v=I_0QUYIXbAY

  5. De braves gens qui croient pouvoir attraper Dieu dans leurs mains !

  6. Voici de quoi occuper tous les raëliens du monde…
    http://www.therealpresence.org/eucharst/mir/french_mir.htm

  7. Dans le sud de l’Italie, dans les Pouilles, dans le village d’Alberobello, le 3 mai et le 27 mai 2004 Des images de la Sainte Vierge et de Jésus ont versé du sang. L’authenticité de ces faits est attestée par de nombreux témoignages.
    de la police, de la médecine locale, Le phénomène dura une trentaine de minutes; il fut filmé avec un caméscope, ces gouttes de sang recueillies sur un mouchoir sont transmises pour analyse au prestigieux laboratoire de génétique légale de l’Université de Bologne.
    Un an après, le 27 mai 2004, une icône de Jésus dont le visage est celui du Linceul de Turin, fut parcourue par sept traînées de sang qui partaient du front et descendaient le long des joues sur la barbe et même débordaient du cadre de l’icône. effrayé, le Padre Pietro, appela les autres personnes qui étaient présentes dans la maison; il téléphona aux carabiniers, au curé, au médecin. Le phénomène dura une heure et demie et fut constaté par une cinquantaine de personnes.
    Des résultats confondants Cette fois aussi, le Padre Pietro recueillit du sang et envoya un échantillon au même laboratoire auquel il avait déjà envoyé le sang apparu précédemment. Et c’est dans ce laboratoire scientifique que s’est révélé le caractère extraordinaire des faits survenus. Il s’agit du laboratoire de génétique légale de l’Université de Bologne, doté des appareils sophistiqués les plus modernes et d’une équipe de chercheurs, médecins et biologistes, professeurs d’Université : ce laboratoire est spécialisé en tout ce qui
    concerne l’ADN, il travaille avec les services officiels et les polices de nombreux pays et entretient des contacts avec des laboratoires semblables à l’étranger.
    Les résultats confirment qu’il s’agit d’un sang humain de groupe AB masculin identique à celui de Bavière de même qu’à ceux trouvés sur les reliques de la Passion (linceul de Turin, tunique d’Argenteuil, suaire d’Oviedo, linge de Brugge etc.).
    Des évaluations plus poussées précisent que la configuration du chromosome Y ne correspond à aucune configuration présente dans la base mondiale de données dans laquelle sont rassemblés 22000 sujets masculins de 187 populations différentes. D’après les scientifiques ce sang est tellement rare qu’il peut être considéré comme unique : une chance sur 200 milliards de se produire.
    Les scientifiques précisent en outre que ce sang unique n’a appartenu qu’à une personne depuis que l’humanité existe, c’est le sang d’un homme unique qui n’a eu ni ascendant ni descendant. Un des chercheurs a écrit : « c’est bien du sang humain, mais il semble venir d’un autre monde » (1)
    Les éléments communs aux autres sangs provenant soit des reliques soit des manifestations déjà citées permettent de penser qu’il s’agit du sang de Jésus de Nazareth. Bien entendu, le linceul de Turin n’est pas un faux mais cela nous le savions depuis longtemps !

  8. Je ne crois pas que les raéliens aient commis le moindre sacrilège, en révélant ce genre d’information.
    [Ils en ont fait en subtilisant des hosties consacrées. MJ]

  9. D’accord avec Titeuf.
    Mais j’irai plus loin : cela “prouve” bien que la transsubstantiation est conforme au dogme catholique puisque les espèces sont bien conservées, conformément au dogme. Le contraire nierait le dogme !
    Au fait, quel évêque portera plainte contre cette secte pour vol et sacrilège ?

Publier une réponse