Les questions de l’avortement et de la contraception seraient en débat au FN en vue de la stratégie de 2017

C'est ce que développe cet article qui nous apprend au passage que Marine Le Pen et son équipe pourraient également s'inspirer de la méthode Trump notamment pour l'organisation des meetings :

" (…) Sur le fond, le Front national doit encore arrêter sa stratégie. Un sujet central, alors que l'extrême droite fait peur à deux grands électorats : les seniors et les femmes. "Les personnes âgées qui ont peur de la guerre civile et les jeunes femmes qui ont le sentiment qu’on va régenter leur vie, ça nous congèle des millions de voix", reconnaît un dirigeant frontiste. Pour les premières, le parti de Marine Le Pen a déjà tranché, arrêtant de parler de la sortie de l'euro et des incertitudes économiques qui pourraient s'en suivre.

Pour les jeunes femmes, en revanche, le Front national est très divisé. Les questions d'avortement et de contraception provoquent un véritable schisme au sein du parti. Florian Philippot est pour ne pas y toucher et le dire publiquement, afin de rassurer l'électorat féminin. Une ligne suivie par Marine Le Pen, mais qui est loin de faire l’unanimité. Marion Maréchal-Le Pen, et avec elle une partie des cadres du FN, sont contre l’idée d’abandonner le discours traditionnel, qui exalte la famille et fustige des avortements volontiers qualifiés "de confort". Les tenants de cette ligne-là sont convaincus qu’électoralement, il y a plus à perdre qu’à gagner à changer leur fusil d'épaule. Le débat est donc aussi décisif qu’explosif pour le Front national, qui repose historiquement sur deux piliers : la préférence nationale et les valeurs morales."

Espérons que la direction du FN sera attentive à la Journée parlementaire pour la Vie qui se tient aujourd'hui à l'Assemblée nationale, organisée par Jacques Bompard et le Salon beige avec la participation de Xavier Lemoine (PCD). Le thème retenu est "Le combat pour la vie, principe non négociable de la politique ». Espérons que ce combat primordial pour l'avenir de la France et de l'Europe, à la fois pour des raisons morales de civilisation et des raisons démographiques, ne soit pas bradé ou abandonné pour des gains électoralistes à court terme… 

Sans-titre

Laisser un commentaire