Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pro-vie

Les pro-vie ne seront bientôt plus minoritaires

Arton64-3442a De la même manière que ce phénomène a été observé l'année dernière aux Etats-Unis (ici et ici), il semble qu'en Espagne une majorité de la population pourrait se ranger derrière la bannière de la défense de la Vie.

Ainsi, un sondage réalisé  entre le 28 septembre et le 1er octobre, montre que 46% des Espagnols s'opposent au projet de loi de libéralisation de l'avortement contre 44% qui se déclarent en sa faveur.

Bien entendu, il ne faut pas extrapoler sur ce sondage et s'imaginer un basculement spectaculaire de l'opinion des Européens contre l'avortement comme le titre, volontairement optimiste de cet article, pourrait vouloir le laisser penser. Toutefois, le précédent sondage réalisé en mai montrait que près de 47% des Espagnols soutenaient alors le projet contre 46% qui s'y opposaient. Or, comme en France, mais peut-être un peu moins, les médias et la classe politique espagnols sont majoritairement des propagandistes du droit à l'avortement. Alors, imaginez les fruits que pourraient porter les messages de l'Eglise et des associations pro-vie si ils avaient un meilleur accès aux médias ou si ils étaient mieux relayés…. 

Partager cet article

3 commentaires

  1. On ne sait plus trop sur quel pied danser entre votre post un peu utopique sinon utopiste et celui publié hier par Lahire ( http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/10/marche-pour-la-vie-24-heures-apr%C3%A8s.html) . Je crois qu’il faut vraiment que l’on sorte des sentiers battus, et que l’on regarde du bon côté de la longue vue. Les catholiques ne sont pas de ce monde. Il me parait vain de croire que l’on puisse en l’état actuel des choses renverser la vapeur. Pour cela, il faudrait une Eglise vraiment unie derrière le Souverain Pontife, des évêques dans la rue, au côté du petit peuple chrétien, que ce soit au cours des pélerinages ou au milieu des marches pour défendre la cause de la Vie. Il faudrait aussi que les différentes associations qui organisent ce type de marches s’unissent entre elles pour éviter de brouiller les pistes et de dilluer le message.
    Bref, il faudrait que les catholiques aient une réelle idée de l’action politique. Mais n’est-ce pas là la première des utopies ?
    XA
    [Un peu d’humour, un petit sourire ne fait pas non plus de mal. Et puis cela montre que les rédacteurs du Salon Beige réagissent chacun à leur manière tout en ayant un but commun : servir la Doctrine Sociale de l’Eglise
    Philippe Carhon]

  2. J’imagine aussi les fruits si nos évêques se décidaient a:
    * Demander a tous leurs prêtres de mobiliser leurs fidèles
    * Promouvoir la Vie et condamner explicitement l’avortement sur le site web de leurs Diocèses
    * Met en place dans leurs Diocèses des structures pour venir en aide aux femmes enceintes
    * Annoncer visiblement la Marche pour la Vie et autre manifestations sur les sites web de leurs Diocèses
    * Faire des communiqués de presse et conférences de presse lors des manifestations pour la Vie
    * Faire distribuer tracts et informations dans les paroisses de leurs Diocèses
    * Designer un responsable des questions pour la Vie (avec un budget) pour développer et coordonner les actions au niveau de leurs Diocèses
    * ….
    On peut rêver, n’est pas? C’est pourtant ce qu’il se passe aux États Unis. Alors, Pourquoi pas chez nous? !!!
    Écrivons a nos évêques, afin que les choses bougent et que l’on cesse de tuer des enfants dans le ventre de leur mère! Leur silence est complice; notre devoir de charité entre chrétiens nous appelle a réagir.

  3. Ce n’est pas avec les modes de scrutin imposés par les décideurs, les leviers de commande et de communication cathophobes que la minorité catholique se fera entendre et respecter. (relire Jacques Heers, “un homme un vote”)
    XA a raison sur un point: une Eglise unie derrière le souverain pontife et des évêques à côté de la minorité catho donnerait déjà à réfléchir.
    Mais pour l’action politique, l’histoire de ces derniers siècles a montré ses limites, que l’on soit catho ou non.
    De toute façon à partir du moment où le catéchisme n’a plus rien de catholique, nous n’irons pas loin.
    L’action associative permet aussi de toucher les personnes de bonne foi, les ignorants, au même titre qu’une procession. Il y a un travail de fond qui passe inaperçu des me*dias.
    Enfin, concernant le post ci-dessus, disons: à suivre…
    Bonne journée à tous!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services