Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Eugénisme

Les premiers êtres humains génétiquement modifiés sont nés aux Etats-Unis

C'est ce que révèle cet article du Daily Mail à traduire.

Affaire à suivre.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Dr MABUSE, Dr FOLAMOUR et Dr MENGELE and co ; société anonyme de destruction de l’humanité.
    Ils deviennent de plus en plus fous.

  2. Il y avait sur gloria tv une explication de cela ,malheureusement j’ai fait un clic et tout est parti et je n’ai rien retrouvé , mais c’est MONSTRUEUX, c’est la fin de l’humanité,Seigneur venez nous sauver.

  3. Sur le même sujet, en français
    http://medias-presse.info/lere-des-mutants-commence/
    Introduction: “Le Conseil de l’Europe est un organisme voué essentiellement à la défense des droits de l’Homme. Ses décisions ont valeur de loi s’imposant à tous les Etats membres. Or hier, trente-quatre des conseillers (sur 47) viennent d’adresser un texte d’admonestation à l’Angleterre lui demandant d’arrêter immédiatement les manipulations génétiques aboutissant à la mise au monde de trois parents génétiques.”

  4. Parler de “manipulation génétique” ici est visiblement une exagération journalistique à but sensationnel. Ce scientifique a utilisé ici deux techniques dont aucune ne peut être considérée comme une manipulation génétique au sens traditionnel :
    – chez une femme infertile car ses mitochondries sont déficientes il a injecté les mitochondries d’un donneur sain dans l’œuf. Les mitochondries sont les centrales énergétiques de la cellule et ont la particularité d’avoir leur propre génome car, et c’est une découverte récente, les mitochondries sont les descendantes de bactéries ayant appris à vivre en symbiose avec les premières cellules, au tout début de l’évolution, sans doute dès l’apparition des cellules eucaryotes. Les mitochondries, même si elles ont bien sûr leur propre ADN, que l’on peut même séquencer, ne jouent aucun rôle dans nos traits génétiques et n’ont bien sûr aucun gène transmis lors du mélange des chromosomes des gamètes masculines et féminines. Par contre, la cellule ainsi créé par cette fusion comportera bien sûr des mitochondries de la mère, présentés dans l’ovule, qui se dupliqueront ensuite à chaque division cellulaire. Cela veut dire, au passage, que les mitochondries sont toujours héritées des femmes, tandis que notre génome est hérité des deux parents.
    – chez un homme infertile car ses spermatozoïdes sont handicapés il a récupéré le matériel génétique et à fécondé “manuellement” un ovule.
    Dans les deux cas il ne s’agit donc pas de manipulation génétique (qui pourrait se définir comme une modification ou un échange de gène), et l’article a donc un titre sensationnel et trompeur. Par contre, ce Jacques Cohen a fait cela sans autorisation et on peut donc craindre que, une fois ces techniques acceptées, il passe à la manipulation génétique proprement dite…

  5. GM premiers bébés nés monde
    par Michael Hanlon, Daily Mail
    Premiers humains génétiquement modifiés du monde ont été créés, il a été révélé hier soir.
    La divulgation que 30 bébés en bonne santé sont nés après une série d’expériences aux Etats-Unis a provoqué un autre débat houleux sur l’éthique .
    Jusqu’à présent, deux des bébés ont été testés et se sont révélés contenir des gènes de trois “parents” .
    Quinze de ces enfants sont nés au cours des trois dernières années à la suite d’ un programme expérimental de l’Institut de médecine de la reproduction et des Sciences de St Barnabas dans le New Jersey .
    Les bébés sont nés aux femmes qui ont des difficultés à concevoir . Gènes supplémentaires provenant d’un donneur femelle ont été insérés dans leurs œufs avant qu’ils ont été fécondés dans une tentative pour leur permettre de concevoir.
    Des tests d’empreintes génétiques sur les deux un ans, les enfants confirment qu’ils ont hérité de l’ADN à partir de trois adultes – deux femmes et un homme .
    Le fait que les enfants ont hérité des gènes supplémentaires et les a intégrés dans leur « lignée germinale » signifie qu’ils seront , à leur tour, être en mesure de les transmettre à leur progéniture .
    La modification de la lignée germinale humaine – en effet bricoler avec la constitution même de notre espèce – est une technique boudé par la grande majorité des scientifiques du monde entier .
    Les généticiens ont peur qu’un jour, cette méthode pourrait être utilisée pour créer de nouvelles races d’humains supplémentaires, avec les caractéristiques souhaitées telles que la force ou l’intelligence élevée .
    Écrivant dans la revue Human Reproduction, les chercheurs, dirigés par la fertilité pionnier Professeur Jacques Cohen , disent que cette « C’est le premier cas de modification génétique germinale humaine résultant chez les enfants en bonne santé ».
    Certains experts ont sévèrement critiqué les expériences. Seigneur Winston , de l’Hôpital Hammersmith dans l’ouest de Londres , a déclaré à la BBC hier : « En ce qui concerne le traitement de l’ infertilité , il n’existe aucune preuve que cette technique vaut la peine. . . Je suis très surpris qu’il a même été réalisée à ce stade. Il ne serait certainement pas autorisée en Grande-Bretagne ».
    John Smeaton , directeur national de la Société pour la protection des enfants à naître , a déclaré : «On a un énorme sympathie pour les couples ayant des problèmes d’infertilité. Mais ce qui semble être une nouvelle illustration du fait que l’ensemble du processus de la fécondation in vitro comme un moyen de concevoir des bébés conduit à des bébés étant considérés comme des objets sur une ligne de production.
    «C’est une nouvelle et très inquiétante étape sur la mauvaise voie pour l’humanité. ” Professeur Cohen et ses collègues ont diagnostiqué que les femmes sont infertiles parce qu’ils avaient des défauts dans les structures minuscules dans leurs ovules , appelées mitochondries.
    Ils ont pris les œufs de donateurs et , à l’aide d’une fine aiguille , aspirer une partie du matériel interne – contenant «sain» mitochondries – et injectés dans les œufs des femmes qui souhaitent concevoir un enfant.
    Parce que les gènes contiennent des mitochondries , les bébés résultant du traitement ont hérité de l’ADN de deux femmes . Ces gènes peuvent maintenant être transmis le long de la ligne germinale maternelle.
    Un porte-parole pour la Human Fertilisation and Embryology Authority ( HFEA ), qui réglemente la technologie « procréation assistée » en Grande-Bretagne , a déclaré qu’il n’autoriserait pas la technique ici parce qu’elle portait modification de la lignée germinale .
    Jacques Cohen est considéré comme un scientifique brillant mais controversé qui a repoussé les limites de technologies de procréation assistée.
    Il a développé une technique qui permet aux hommes infertiles d’avoir leurs propres enfants , en injectant de l’ADN des spermatozoïdes directement dans l’ovule en laboratoire.
    Auparavant, seules les femmes infertiles ont pu concevoir par FIV . L’année dernière , le professeur Cohen a déclaré que son expertise lui permettrait de cloner des enfants – une perspective traités avec horreur par la communauté scientifique en général.
    «Ce serait l’œuvre d’un après-midi pour un de mes élèves , dit-il , ajoutant qu’il avait été approché par « au moins trois » personnes souhaitant créer un enfant cloné , mais avait refusé leurs demandes.
    Lire la suite: http://www.dailymail.co.uk/news/article-43767/Worlds-GM-babies-born.html # ixzz2jIXkIS3W
    Suivez-nous: @ MailOnline sur Twitter | DailyMail sur Facebook

  6. Oui c’est vraiment à suivre, à ce propos pour mieux comprendre ce sujet qui sera de plus en plus d’actualité, je conseille de lire le très bon ouvrage du Docteur Jean-Pierre Dickès : l’ULTIME TRANSGRESSION.
    Cordialement.

  7. L’article de Jacques Cohen date de 2001 (Barritt et al, Hum Reprod. 16, 513), tout comme celui du Daily Mail ressorti pour une raison mystérieuse ces derniers jours. À ma connaissance c’est Maître Eolas qui a relancé la chose en début de semaine sur twitter ; découvrir qu’il lit le Daily Mail, tabloïd très conservateur, est en soit savoureux ! avec plus de dix ans de retard c’est à vous saboter une réputation… Cette technique, dite des “trois parents” n’a encore jamais été reproduite depuis ; certains doutent même que le Dr Cohen ait vraiment réussi à le faire à l’époque et son article est paru dans une revue mineure. La technique en question pourrait cependant être testée en Grande-Bretagne prochainement mais elle n’est pas encore autorisée à ce jour.
    PS : Merci à Julien pour son commentaire précis et rigoureux !

  8. Pour ceux qui ont un doute sur l’âge de l’article en question : http://www.biopoliticaltimes.org/article.php?id=6837

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services