Les opérateurs de téléphonie donnent les vrais chiffres de la manif du 13

Minute revient sur la participation à la manifestation du 13 janvier :

M"[…] les vrais chiffres, le gouvernement les connaît. Et de manière très précise, grâce… aux opérateurs
de téléphonie mobile !
Les
réseaux des trois opérateurs (et des
opérateurs virtuels) ont été totalement
saturés
pendant toute la journée
de dimanche sur les itinéraires
des trois cortèges parisiens, particulièrement
au Champ-de-Mars.
La plupart des appels et envois de
SMS étaient impossibles. Mais si les
communications et textos ne passaient
pas, les téléphones, eux, continuaient à dire aux antennes des
opérateurs « Coucou, je suis là ! ». Or,
de mémoire d’ingénieur Télécom,
jamais les « fichiers de log » – les
fichiers dans lesquels sont enregistrés les positions des téléphones
mobiles, qui permettent aux autorités
judiciaires de traquer bandits
malfrats et trafiquants – n’ont été
aussi « gros », à Paris
, dans les XIVè,
XVè, VIIè, VIIIè et XVIè arrondissements.
Et devinez quoi ? Ces fichiers ont été sécurisés, dès le soir de
la manif
, pour éviter que les ingénieurs habituellement autorisés à
y accéder ne viennent y farfouiller…

Or, que nous apprennent ces fichiers de logs, pour ceux qui ont pu
les consulter chez un des opérateurs,
avant le blocage ? Qu’il y
avait près de 700 000 abonnés mobiles en plus à Paris le dimanche 13
janvier, par rapport à un dimanche
normal
. Un chiffre aisé à extrapoler
à partir des logs d’un seul réseau,
en appliquant ensuite une règle de
trois en fonction de sa part de marché.
Ce qui est, dans ces volumes,
parfaitement scientifique et fiable.
Si vous ajoutez à ce chiffre les
enfants (1 enfant pour 10 adultes ?)
et ceux qui ont laissé leur téléphone
éteint pour économiser de la batterie
pour le soir, vous obtenez un
chiffre qui ressemble beaucoup aux
estimations du général Dary
… […]"