Bannière Salon Beige

Partager cet article

Franc-maçonnerie / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Les obsédés à l’assaut de Noël et des fils de Dieu

Le lobby naissant de l'idéologie du genre s'en prend aux cadeaux de Noël et à la répartition des jouets imposée par la culture : les poupées et les dinettes pour les filles, les jeux de bricolage et de voiture pour les garçons . On y retrouve tout le verbiage des pseudos sciences de la société ou de l'éducation. L'idéologie sous-jacente est toujours la même et reste toujours aussi ringarde – certains se plaignent qu'elle n'avance pas depuis mai 68 – :

Le sexe vient de la nature. Le genre masculin ou féminin serait propre à la personne : c'est son identité. Jusque là cette identité était imposée par la culture et reprise par des clichés : les filles doivent devenir femmes, mères de famille et maîtresses de maison (mater et magistra), les garçons doivent devenir des hommes, des chefs de famille et gagner le pain à la sueur de leur front (panem nostrum quotidianum da nobis hodie). Mais voilà, il faut "déconstruire" ces "modèles sociétaux" pour permettre à chacun de choisir son identité : une personne de sexe masculin devrait pouvoir être libre de choisir une identité féminine et de modifier son corps pour la  vivre pleinement. Chacun devrait être libre de vivre sa sexualité à sa guise sans être contraint de devenir mère ou chef de famille et encore moins époux ou épouse.

Au nom de cette liberté, le lobby attaque les habitudes des cadeaux de Noël et demande aux parents de choisir des cadeaux à la place de leurs enfants en  ayant le courage de briser ces "codes" : les poupées pour les garçons et le kart pour les petites filles. Cette logique voudrait sans doute aussi qu'on offre du savon à barbe aux jeunes femmes et des escarpins aux jeunes gens… La stupidité de cette idéologie est apparente, mais elle n'en est pas pour autant moins omniprésente aujourd'hui.

On notera pour finir deux points importants :

L'idéologie du genre n'est qu'une partie de l'idéologie de la destruction de l'Homme et de son lien filial à Dieu. On oppose l'être (sexe venu de la nature) à l'identité (libre choix du genre). Or, l'identité ne se choisit pas : on hérite  d'un patrimoine (spirituel, génétique, matériel, etc.), on reçoit un patronyme à la naissance, on naît dans une patrie. L'identité vient du père charnel et de Dieu, le Père : nous sommes tous héritiers du royaume de Dieu. Et si l'on veut détruire cette relation avec Dieu, alors, il faut "tuer le Père", l'idée même de Dieu le Père (pater, patris) en détruisant cela même qu'il  transmet : patri- e, patri-moine, patro-nyme.

De manière plus temporelle, cette question de l'identité choisie est insidieuse et s'introduit dans tous les domaines de la société et de l'homme : la loi désormais permet aux enfants de renier leur patronyme en effectuant un choix à leur majorité; chacun est appelé dans la pseudo Éducation dite nationale à se constituer le capital humain qu'il se choisit sans référence au métier de ses pères mais en fonction de ses goûts et non de ses talents; chacun pourrait choisir sa patrie en fonction de la région qu'il aime ou préfère; et aujourd'hui il faudrait pouvoir modifier même le corps et l'esprit reçus au nom de "représentations" ou de "ressentis". La pseudo liberté de se construire (textuellement : franc-maçonnerie) intellectuellement, physiquement, psychologiquement sans référence au Père, se développe aujourd'hui de manière individuelle et collective (identité "nationale" ou communautaire). Elle doit susciter  chez tous les baptisés une vigilance aiguë pour la survie des âmes des fils de Dieu.

Voici une petite réflexion en passant à quelques jours de la naissance d'un Fils venu par et pour la volonté de Son Père grâce à l'acceptation totale de Notre-Dame, Femme et Mère parfaite : "Fiat mihi secundum Verbuum Tuum" reste la plus belle réponse, celle à l'Amour du Père,  face à cette idéologie destructrice.  

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Très bon texte. Bravo! Nous vivons
    vraiment entourés de cinglés, mais pour combien de temps encore?

  2. Je trouve cela blasphématoire, et à un autre niveau tout simplement… insultant !
    En réalité ne serait-ce pas une forme de surréalisme ? Je fais référence au manifeste du même nom d’André Breton, bien évidement.

  3. Sur ce sujet de la déconstruction de la loi naturelle, voir l’excellent article très bien documenté de T.M. POULIQUEN dans le dernier numéro de Liberté Politique (dans la revue, il n ‘y a que des extraits sur le site http://www.libertepolitique.com/les-extraits-de-la-revue-liberte-politique/5723).

  4. Je n’imagine même pas la tête de mon fils si nous lui offrions la poupée destinée à sa soeur…
    J’avoue être surpris du fait qu’une telle idéologie puisse être soutenue avec autant de force alors même qu’elle va à l’encontre de réalités objectives et bien concrètes de l’apparence d’homme ou de femme. Je n’ai jamais porté un seul de mes enfants (avant la naissance j’entends…), et ma femme a bien du mal à chanter en basse.
    Mais en même temps rien de bien surprenant dans tout cela. Depuis la Révolution la famille est la cible privilégiée des acteurs de la culture de mort, et l’on détruit cela au profit d’un individualisme idéologique. L’individu devient donc la référence, et au nom d’un égalitarisme non moins idéologique, on gomme toute différence. C’est simpliste, mais assez logique…

  5. Oui, c’est un enjeu majeur. Le prince de ce monde est aussi le grand “déconstructeur”. Lui et ses sbires ne savent que mettre un signe négatif devant toutes les entreprises du Créateur, et relativiser tous les absolus qu’Il a posé pour structurer notre monde.
    Il serait instructif de reprendre nombre de paroles emblématiques de la Bible et de voir tout l’acharnement des forces du mal à les inverser. Ici nous assistons à la déconstruction de “Homme et femme Il les créa”.

  6. Ah oui le petit garcon qui se fait une joie d’accoucher un jour d’un nouvel être humain et la petite fille qui se passionne pour les formule 1 et rêve d’être un jour une nouvelle Shuhmacher, coureur automobile et ingénieur automobile !
    Curieux tout de même qu’habituellement, aussitôt père ou mère d’une fille, vous voilà déjà grands-parents (avec la poupée), et parents d’un garçon parents d’un Schumacher en puissance (avec les petites voitures, les garages etc.).
    Quand les mâles porteront les enfants neufs mois et les allaiteront après l’accouchement, nous reparlerons de l’idéologie du genre. Quand les femmes ne voudront plus être “protégées” par leurs maris, nous reparlerons de l’idéologie du genre.

  7. Quand il n’y aura plus qu’une seule catégorie en sport (tennis, rugby, boxe…), on verra.
    En attendant, ces excitées qui s’ennuient feraient mieux d’aller visiter les personnes seules ou de distribuer de la nourriture chaude aux affamés par ces froides nuits d’hiver.

  8. Signe des temps ? Oui.
    Signe d’Amour ? Non.
    Signe que le Malin est à l’oeuvre ? Oui.
    Signe que nous touchons à la fin de quelque chose ? Oui.
    Signe que le Monde bascule dans la négation du Créateur et de l’ordre voulu par Lui ? Oui.
    Signe que nous devrons, bientôt, rendre des comptes pour notre couardise ? Oui.
    Maranatha !
    Merci !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services