Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Institutions internationales

Les objectifs de l’ONU n’incluent pas l’avortement dans les critères de bonne santé maternelle

Le démon se déchaîne à l'ONU contre l'enfant à naître, par le biais des groupes pro-mort, qui veulent impérativement que soient liés dans tous les pays la santé maternelle avec le prétendu "droit" à l'avortement. En effet, ces gens prétendent que là où l'avortement n'est pas permis, c'est la santé des mères qui en prend un coup (les avortements illégaux, qu'ils appellent "non sécurisés", feraient selon eux énormément de morts. Ils n'en feront cependant jamais autant que les avortements légaux, qui déciment les populations !)

C'est ainsi que pour les avortueurs, le critère de réussite des pays dans le domaine de la santé maternelle devrait être lié à l'accès à l'avortement "sécurisé" dans les Objectifs de Développement Durable – un nouvel accord de l’ONU avec des objectifs sociaux, économiques, environnementaux universels, qui contrôleront des milliards de dollars dans l’aide au développement ces dix prochaines années.

Facio-Zilinska-Raday(Mmes Facio, Zilinska et Raday, féministes gauchistes avortueuses de l'ONU, venues faire de la propagande pro-mort aux Etats-Unis, et contre lesquelles Austin Ruse pousse un "coup de gueule" bien mérité)

Or, les Objectifs de Développement Durable de l'ONU n'incluent toujours pas l'avortement "sécurisé" comme condition impérative de la santé des femmes, tout simplement parce qu'il n'en est pas une, les conclusions de nombreux groupes de recherche dans le monde le prouvent. Ces groupes proposent que la lutte pour la santé des femmes s'oriente plutôt contre l'anémie dûe à une mauvaise nutrition, et vers des soins prénataux souvent inexistants, l'accès à des sages-femmes qualifiées, les soins obstétriques en cas d’urgence, la nutrition et l'hydratation.

Le démon peut se rouler par terre de rage : le bon sens commence à prévaloir même à l'ONU, où l'on admet que l'accès à l'avortement légal ne change rien à la santé des femmes, qui s'améliore lorsque les bons investissements en matière de santé maternelle sont faits.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique