Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Les musulmans, des victimes comme les juifs ? Jean-Paul Delevoye relaie la propagande des Frères musulmans

Les musulmans, des victimes comme les juifs ? Jean-Paul Delevoye relaie la propagande des Frères musulmans

Jean-Paul Delevoye ! Un exemple du cursus honorum à la française, l’ayant amené présentement au poste gouvernemental de Haut-Commissaire aux retraites. Rappelez-vous son courage quand,  président du Conseil économique, social et environnemental, il avait déclaré irrecevable la pétition contre la loi Taubira (en 2013, 700 000 signatures sur feuilles de papier en quelques semaines, sans les soutiens, les moyens ni les délais accordés actuellement au référendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris qui, après près de 6 mois, atteint 944 000 signatures électroniques).

Jean-Paul Delevoye : le Salon beige a déjà mis en ligne un article sur ses propos récents concernant le prétendu besoin d’une immigration de 50 millions de personnes en Europe. Jean-Paul Delevoye avait alors couiné en expliquant qu’on n’avait pas pris en compte le contexte.

Donc, prenons en compte le contexte : il rencontre des jeunes à Créteil le 29 novembre 2019 pour y défendre sa réforme des retraites. C’est sûr que les jeunes, ça les branche, la réforme des retraites.

Un jeune pose une question assez pointue, reformulée par l’animateur de la réunion :

« Le suivi du capital de points en cas de longévité si on a la chance d’avoir une espérance de vie plus importante, est-ce que tout ce qu’on a acquis, ça nous permet d’aller jusqu’au bout et de léguer les points pour le coup si on décède très tôt après sa retraite, est-ce qu’on peut léguer les points à ses descendants ? ».

C’était au bout d’une heure et quarante minutes de présentation. Peut-être Jean-Paul Delevoye avait-il une baisse de tension. Toujours est-il qu’il répond en particulier à cette question un peu technique :

« Il y a une dépendance évidente à deux critères : la dynamique de l’économie et la démographie. Je suis très frappé de la réaction des peuples européens. La démographie européenne et son vieillissement fait [sic] que si on veut garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, à moins que la machine remplace ça [re-sic], il va falloir 50 millions de population étrangère entre guillemets pour équilibrer la population active en 2050 en Europe. C’est-à-dire qu’aujourd’hui où plus un politique n’est capable de parler d’immigration parce que tout le monde s’hystérise, tout le monde fait le procès de l’autre, on est dans un moment très malsain de notre démocratie où on cherche à jeter en bouc émissaire. C’était hier le juif, aujourd’hui c’est le musulman. Après-demain ce sera encore un autre. Il faut que, me semble-t-il, avec la sagesse que paradoxalement vous nous apportez, on arrive à combattre ce climat malsain parce que l’économie dépend du nombre de personnes qui travaillent et que c’est pour ça qu’on accompagne les mamans et les enfants parce que notre démocratie est aujourd’hui dynamique [re-re-sic]».

Voilà. On a donc le contexte pour juger de la haute tenue de sa logorrhée et de la pertinence de son propos migratoire.

Ceci étant, ce propos ne paraît pas être le plus grave.

Ce serait bien plutôt l’analogie dressée par Jean-Paul Delevoye entre le juif (bouc émissaire, avec bien sûr en filigrane l’ombre de la politique nazie d’extermination finale) et le musulman. Or, c’est exactement le point ultime de la propagande des Frères musulmans : cette organisation officiellement déclarée terroriste dans plusieurs pays, dont l’influence en France est relayée par divers canaux (UOIF, Collectif contre l’islamophobie) et qui a lancé et entretient le mythe de l’islamophobie. « Les Frères musulmans mènent une véritable guerre culturelle et ambitionnent une domination globale » soulignent Alexandre Del Valle et Emmanuel Razavi  dans Le Projet. La stratégie de conquête et d’infiltration des Frères musulmans en France et dans le monde (2019).

Dans ce cadre, les Frères musulmans étaient à l’initiative de la manifestation contre l’islamophobie du 10 novembre au cours de laquelle a été arborée une étoile jaune portant la mention Muslim. « C’est un symbole très fort, une manipulation remarquable… Ce détournement est orchestré par les Frères musulmans » explique Pierre Vermeren, auteur du  Déni français (notre histoire secrète des relations franco-arabes), 2019.

Ce détournement est donc relayé par Jean-Paul Delevoye, membre du gouvernement français.

On sait qu’E.Macron ne cède jamais rien. Surtout à l’islamisme radical. Il va donc peut-être pousser le doyen du gouvernement vers une retraite certainement confortable…

P.S. : Vous voulez peut-être avoir la réponse à la question vraiment posée ? Elle est quand même arrivée un peu plus tard : les points ne sont pas transmissibles.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services