Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Les moines de Tibhirine béatifiés le 8 décembre prochain

Les moines de Tibhirine béatifiés le 8 décembre prochain

Lu ici :

Les moines français de Tibéhirine et douze autres religieux catholiques tués durant la guerre civile des années 1990 en Algérie, seront béatifiés le 8 décembre à Oran (nord-ouest algérien), mais le pape François ne fera pas le déplacement [comme pour aucune béatification depuis Benoît XVI. NDJL], a annoncé ce dimanche l’archevêque d’Alger.

« La cérémonie de béatification aura lieu le 8 décembre au sanctuaire de Santa Cruz à Oran », à 400 km à l’ouest d’Alger, a déclaré Mgr Paul Defarges à l’AFP. « La cérémonie sera présidée par le cardinal (Angelo) Becciu, envoyé spécial du Saint-Père », a-t-il précisé, confirmant implicitement que le pape François, dont le déplacement en Algérie à l’occasion de cette béatification avait été un temps évoqué, ne serait pas présent.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Bref, une béatification dans la plus grande discrétion. Il ne faut pas surtout pas heurter la sensibilité de leurs criminels..Comme pour la canonisation des martyrs d’Otrante, l’Église va éviter de désigner l’idéologie responsable de ces crimes atroces.
    Au fait, l’Église a-t-elle pensé à béatifier des pieds-noirs d’Algérie massacrés par le FLN ?

  2. Peureux, ce pape si tant est qu il se sente pape . Ce  » pape » est juste un témoin de passage entre une Église catholique et une église noachide et syncrétique, de manière encore plus appuyée que ne le fut Jean 23 , de malheureuse mémoire , en son temps. Indigne !

  3. Le dimanche 9 septembre 2018 a eu lieu la béatification à Strasbourg d’une religieuse, Mère Alphonse Marie. Pas souvenir que le pape y était présent. Vérification faite (https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/direct-suivez-beatification-mere-alphonse-marie-cathedrale-strasbourg-1537038.html ) « La cérémonie [a été] présidée par le cardinal Giovanni Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints au Saint-Siège ».
    Le 18 juin 2018 a eu lieu à Agen la béatification d’une autre religieuse, Mère Adèle de Batz. Pas de pape non plus: la célébration était « présidée par Son Éminence le cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints » (source http://www.ktotv.com/video/00227681/messe-de-beatification-de-mere-adele-de-batz-de-trenquelleon-a-agen ). Ou encore, en 2017, le « 22 avril, à Oviedo en Espagne, a lieu la béatification du père Louis-Antoine Ormières, en présence du cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour la cause des saints » (source: https://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/eglise-en-france-riposte/nouveau-bienheureux-francais-pere-louis-antoine-ormieres )
    Si j’en crois wikipedia, il y a eu cette année des béatifications de bienheureux de Madagascar (avril), en Pologne (avril), en Hongrie (mai), Allemagne (mai), France (juin), Vénézuela (juin), Paraguay (juin) … Visiblement, la présence du pape n’est ni requise théologiquement, ni usuelle du point de vue du protocole, sauf pendant une assez court période (troisième tiers du XXème siècle, en gros).
    Il semble qu’il y ait pour beaucoup (de journalistes, mais peut-être pas seulement), confusion entre la signature du décret de béatification, qui est du ressort du pape, et la cérémonie, qui ne requiert pas sa présence.

  4. Les moines abritaient les islamistes du gia à l’occasion, non ?
    Les services algériens ont donc voulu faire coup double. Ils les ont fait enlever par un commando de barbouzes qui s’est fait rafaler par des helicos de l’armée régulière.
    Ces moines, très islamophiles, sont donc des victimes politiques. Pas des martyrs.
    Les algériens voulaient par cet enlèvement discréditer le gia, capter la coopération française dans leur lutte et se débarrasser d’emmerdeurs.
    Ça n’a rien de glorieux.

Publier une réponse