Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales

Les militants du sexe furieux de la résolution pro-famille à l’ONU

De C-Fam

Conseil des droits de l'homme--469x239"Si quelqu’un doute de la victoire revendiquée par les pro-vie concernant les droits de la résolution de la famille approuvée par le Conseil des Droits de l’Homme à Genève, ne cherchez pas plus loin que la réaction des militants du sexe. Ils sont très énervés.

Un groupe se faisant appeler « Initiative des Droits Sexuels » a condamné la résolution en termes clairs. Quelques jours avant que le débat ne commence le groupe s’est plaint que la résolution ne reconnaissait pas la façon dont « les morales et les traditions » pouvaient être incompatibles avec les « normes internationales des droits de l’homme ». Ils ont défini la résolution comme étant « inutile dans la promotion du discours des droits de l’homme de manière significative et ne sert qu’à nuire aux avancées durement acquises ».

La résolution pour la famille est d’abord passée il y a deux ans et invite les états à prendre en considération la famille dans les politiques publiques. Ce second passage de la résolution fixe la reconnaissance du fait que le Conseil des Droits de l’Homme est officiellement en train de repousser les tendances qui mettent la famille en danger.

Il est particulièrement troublant pour les militants du sexe que les états membres insistent sur l’utilisation de la «famille» au singulier plutôt que de “diverses formes de famille.”

Depuis que la résolution est passée, l’Initiative pour les Droits Sexuels a grandi de façon apoplectique voire même apocalyptique. Ils ont appelé cela un «revers qui sert à polariser davantage le Conseil des droits de l’homme …”

Ils accusèrent la résolution d’avoir été un revers pour les «droits de l’homme des individus” « en élevant la famille au rang d’institution… » Ils accusent en outre la famille d’être la scène de violations des droits de l’homme et d’être patriarcale et oppressive.

Un des accrochages les plus controversés dans le débat fut sur le mot «famille». Il y a des années l’expression «diverses formes de famille» est devenue ce qui est connu comme «la langue convenue» dans les documents de l’ONU. Un langage convenu ne change presque jamais. Mais celui-ci, si. Durant ces deux dernières années seulement “diverses formes” ont été rejetées en faveur de «famille» au singulier. Les pays européens ont tenté d’obtenir que le terme soit accepté à Genève mais ont échoué. […]"

Chers amis,

Pour mieux diffuser nos idées, abonnez-vous à notre lettre quotidienne ou à notre lettre hebdomadaire et faites-les suivre à vos amis. Nous ne pouvons compter que sur votre soutien pour étendre l'audience du Salon beige.

Merci de votre fidélité

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!