Les meetings de Hollande et de Sarkozy [Addendum]

En direct ici : la différence est flagrante.

L'un sait parler, pas l'autre.

L'un a une voix, l'autre ne l'a plus tant elle est éraillée…

L'un parle de l'autre. L'autre parle de la France…

Addendum : qu'il n'y ait pas de malentendu! J'ai aligné ci-dessus trois éléments de comparaison entre deux candidats au fur et à mesure qu'ils apparaissaient. Cela bien sûr ne préjuge en rien d'un choix ou d'une option politique quelconque : reconnaître que l'un parle et articule et que l'autre braille dans des micros en plein vent d'une voix éraillée est du domaine du factuel et non d'une préférence!

Au final, il n'y a pas grand chose d'autre à retenir de ces deux interventions tant les deux candidats nous ont resservi leurs programmes que nous avons déjà qualifiés d'irrecevables.

 

31 réflexions au sujet de « Les meetings de Hollande et de Sarkozy [Addendum] »

  1. maillefer

    Vous pouvez ajouter à votre liste le ténieux du Prado, à l’entendre (pas bien longtemps ) j’ai cru qu’il allait lui pousser un Képi sur la tête.
    Et lorsque j’entends Sarkozy parler de la France j’en ai les oreilles qui saignent !

  2. SD-vintage

    L’un a comme conseillers Buisson, Mignon et Guaino, pas l’autre.
    Le président ne connaît que le “je”.
    “Aidez-moi”, pris dans un discours de De Gaulle par Guaino, sauf que le texte original avait bien plus de sens.
    Ici, c’est “Aidez-moi” à rester à l’Élysée et à vivre la vie de château.

  3. Thibaud

    C’est un peu tard et probablement pas le bon moment pour se convertir au sarkozisme…
    [On n’en est pas là! Mais la différence de talents est bien là. Et reconnaître un talent n’est pas accepter les idées.
    Et puis… il n’y avait que la forme à comparer : les idées de l’un comme de l’autre sont désormais réputées catho-incompatibles. Aucune conversion possible
    JL]

  4. Bruno Larebière

    @ ceux qui ne semblent motivés que par la détestation de Sarko :
    Surtout, continuez dans l’antisarkozysme primaire, systématique et viscéral.
    Vous y gagnerez le droit de vote des immigrés, le mariage homo, la suppression de la déduction fiscale pour les écoles hors contrat, la suppression de la loi Carle, la légalisation de l’euthanasie, liste très très loin d’être exhaustive.
    Après tout, c’est un choix de société. Ce n’est pas le mien.
    BL

  5. SD-vintage

    Sarkozy est quand même un acteur né, avec un jeu pas mauvais du tout. Hollande n’est pas crédible un instant. Je me demande ce qui va se passer si entre les deux tours Moody’s rend à la France son AAA.
    À mon avis, cela pourrait bouleverser bien des choses.

  6. Lug

    Les deux font la même chose, en même pire pour Sarko. L’un ment comme il respire et arrive à tromper une partie du peuple. L’autre est trop bêtement gauchiste pour imaginer seulement les mots du mensonge.
    Si aucun choix nationaliste n’est plus possible, que vaut-il mieux ? être dirigée par la peste qui dit son nom ou le choléra qui se fait passer pour un élixir de jouvence ?

  7. PK

    @ Bruno Larebière
    C’est amusant de constater combien les supporters de Sarkosy et de Marine Le Pen sont identiques : ils usent des mêmes ressorts : la peur.
    Mais finalement, leurs candidats respectifs sont aussi creux. C’est dire si la différence est flagrante…

  8. Saint-plaix

    Même les royalistes commencent à comprendre la connivence UMPS…
    Tout n’est donc pas perdu, même si confusément je vois maintenant parfois ici pointer une curieuse et inquiétante sympathie sarkozienne, sur le forum “vive le Roi” je trouve cette excellente intervention dont je tiens à faire part:
    Aux électeurs de France !
    Les électeurs se rendant dans les bureaux de votes vont désigner en mai prochain le futur président de la République française. Ils doivent le faire en toute connaissance de cause.
    Nous rappelons que le Président de la République, au titre de la constitution, est le garant de l’indépendance et de la souveraineté nationale. Il est donc de notre devoir de dénoncer les liens qui engagent notre pays dans l’asservissement déjà constatés depuis 5 ans.
    Nous accusons les personnalités dont les noms suivent d’être directement liés à un lobby, La French American Foundation, travaillant directement sous la tutelle des plus hautes instances d’une puissance étrangère, en l’occurrence les Etats-Unis. Sous couvert de programmes de coopérations, la F.A.F. défend les intérêts de cette puissance, au profit d’organismes officiels du gouvernement Américain, et, entre autre, en liaison avec le Council on Foreign Relation.
    Ces personnes sont :
    – Monsieur François Hollande, Young Leader recruté en 1996 et son porte parole Pierre Moscovici, Young Leader recruté en 1996 ;
    – Nathalie Kosciusko-Morizet, Young Leader recrutée en 2005, porte parole du Président Nicolas Sarkozy qui, lui-même a entretenu des liens constants avec cette instance devant laquelle il prononça un discours le 12 septembre 2006 à New-York.
    Il est à noter, au sein du gouvernement Français, la présence à des postes clés, acceptée par le Président actuel , de ministres membres de ce lobby : Valérie Pecresse, recrutée en 2002, Alain Juppé, recruté en 1981, Pierre Mariani, recruté en 1995.
    La liste n’est pas exhaustive aujourd’hui de l’infiltration de ce groupe de pression étranger dans les secteurs médiatiques, industriels, financiers ainsi qu’au cour même de l’appareil d’Etat au travers de personnalités telles que : A. Montebourg et sa compagne Audrey Pulvart, L. Wauquiez, C. Ockrent, J.M. Colombani, A. Lauvergeon, etc., etc., etc.
    Mr Dupont Aignan osera-t-il affirmer le contraire, lui qui fut inscrit sur ces listes ?
    Nous vivons bien dans une ère où la coopération prend le visage de l’ingérence dans le droit des peuples à disposer d’eux même.
    Ces informations sont toutes vérifiables et vérifiées sur le site même de ce think-tank (1) Depuis Giscard d’Estaing, co-fondateur de la branche française devant les plus hautes instances américaines, nous assistons à l’ infiltration des fleurons de notre industrie, des pôles de décisions politiques et économiques, au détriment de l’indépendance des intérêts de la France. Il est donc normal qu’une presse asservie et elle-même conditionnée présente comme des favoris des candidats « nominés » par ce système de recrutement occulte.
    Citons aussi J.L. Gergorin, recruté en 1994 impliqué notamment, dans l’affaire Clearstream, qui a abouti directement à l’élimination du concurrent direct de Nicolas Sarkozy en 2007,D. De Villepin. Le silence de Messieurs J.L. Mélenchon et Bayrou sur ce scandale d’état en dit long sur la compromission directe et indirecte de la classe politique à cette trahison d’état.( Il est vrai que le communiste servile Mélenchon est plus enclin à faire l’apologie de la guerre civile, du génocide révolutionnaire, notamment en Vendée, et de la répression chinoise au Tibet qu’à défendre son peuple de tout impérialisme.)
    Ces personnalités parrainées ont été recrutées sur dossiers, rédigés en Anglais, après entretiens, par vote devant commission. Il ne s’agit donc pas d’une distinction honorifique, mais bien d’un engagement d’allégeance contraire et incompatible avec le devoir de réserve inhérent à la fonction de Chef d’Etat. Ils appartiennent au même système : par les ordres auxquels ils obéissent, par les gens qu’ils représentent, par l’argent qu’ils utilisent.
    C’est bien en connaissance de cause que les Français doivent donc se prononcer pour savoir si le choix qu’ils feront libère ou non la France des pressions financières du lobby financier des agences de notation américaines, du lobby de l’ingérence atlantiste au sein de pays souverains, du lobby mondialiste contre l’autodétermination des peuples libres.
    Il appartient à chacun de vous de diffuser, dupliquer, faire circuler cet avis, par tous les moyens, internet, Emails, courriers, afin que chacun de vos amis, voisins, fils et filles de France connaisse, au moment de voter, la pire des impostures qui nous amènera inévitablement, à l’image des grecs, « dans l’esclavage d’un peuple soumis pour cause de dette. »
    Ceux qui, en connaissance de cause, se taisent, sont ceux qui, demain seront pointés du doigt pour trahison envers leur pays et forfaiture envers leur peuple.
    Tous les électeurs ont droit à connaître la vérité que vous masque l’information officielle, à défaut du devoir de patriote à le refuser !
    >>>>
    ______________
    (1)Consultez le site de la French Américan Foundation avant que ne soient effacées les preuves de cette trahison d’Etat.
    http://www.french-american.org/adhesion … mbres.html
    http://www.french-american.org/files/li … -81-10.pdf

  9. deniserp

    Si vous parlez des points non négociables, que les choses soient claires, aucun des candidats ne mériterait un vote catholique. Cependant, il nous faudra bien faire un choix et ce choix, pour ma part, je l’ai fait.

  10. marc

    Merci Bruno Larebière. Si j’ai moi-même été déçu par Sarkozy, je pense que son action est cependant à considérer comme un moindre mal par rapport à toutes les réformes que vous citez et à toutes celles que vous ne citez pas (d’autant plus que sur les sujets de société, il est extrêmement difficile voire impossible de revenir à la loi naturelle transgressée par les gauchistes)… En outre, Sarkozy a tout de même des talents d’orateur qui ne sont pas négligeables pour un Président de la République.
    [Un mal fut-il moindre est un mal. Aucun catholique ne peut choisir le mal… fut-il moindre puisque Dieu a demandé à ses fidèles de choisir… le bien sans les contraindre à obligatoirement agir.
    Parfois, tout est simple… JL]

  11. maillefer

    En ce qui concerne Hollande, heureusement pour lui que la campagne ne dure pas 15 jours de plus.
    En ce qui concerne Michalon heureusement pour nous que la campagne ne dure pas 15 jours de plus, car c’est un malin qui fait appel à quelque chose enfoui en nous…sorte de mémoire collective.
    En ce qui concerne Sarkozy, malheureusement pour nous, il dit ce que beaucoup veulent entendre et il le dit bien, mais nous savons qu’il ment.
    Et lorsque je vois Sarko, je deviens un gros “primaire”, c’est systématique et viscéral”…à tel point que, là, maintenant, on viendrait à me proposer de jouer dans un “remake” du “6/02” qu’immédiatement j’y marche, j’y cours, j’y vole…et nous venge.

  12. SD-vintage

    le droit de vote des immigrés : ils l’auront avec Sarkozy, plus tard, après naturalisation, qu’il a massivement pratiqué.
    le mariage homo, la légalisation de l’euthanasie : avec Sarkozy également.
    la suppression de la déduction fiscale pour les écoles hors contrat : les évêques ne laisseront pas faire.
    Attendons Moody’s

  13. marc

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, JL. Toutefois, il n’existe aucun candidat respectant les points non négociables de l’Eglise. En ce sens, le vote contre le pire, à défaut de pouvoir voter en faveur du Bien, permet de repousser au plus tard la légalisation du pire (si vous préférez dit comme ça, la conclusion est la même). Alors d’après votre commentaire, puisqu’aucun candidat ne permet de voter en faveur du Bien, il faudrait sans doute s’abstenir (et j’ai lu vos articles à ce sujet) mais cela revient ni plus ni moins à choisir le mal et même le pire, contre le moindre…
    [Non, dans le cas que vous soulevez, de l’abstention, vous ne choisissez pas. vous n’entrez pas dans le jeu. L’abstention n’est pas une participation inactive comme on cherche à nous l’imposer. C’est le choix d’une non-action, d’un non-choix.
    Il y a tellement d’autres manières de s’investir en politique que de se sentir obligé de prendre une seconde pour choisir un bulletin de vote!
    Quelle est la dose d’investissement de chacun pour le bien commun en dehors de la demi-seconde que dure un vote tous les 5 ans?
    JL]
    Avec quel Président les catholiques pourront-ils défendre le plus les points non négociables (et je suis déçue de Sarkozy notamment à ce sujet mais l’action des catholiques sera largement compliquée avec d’autres)?

  14. Bruno Larebière

    @ Lahire
    Permettez-moi de vous renvoyer à saint Thomas et à ses prises de position au sujet de la prostitution.
    Parfois, tout est plus compliqué…
    BL
    [Oui, mais là il s’agit d’un acte que chacun peut poser ou pas en fonction de sa conscience. Le vote est un acte personnel qui revêt tous les aspects de la moralité selon Saint Thomas. Seulement, dans notre douce France, on s’autorise à penser que l’acte politique peut s’affranchir de référence morale sous prétexte qu’il faille se salir les mains. Mais on n’a jamais le devoir de faire le mal. c’est simple.
    JL]

  15. HB

    L’un sait mentir, l’autre doit apprendre
    L’un a une formation d’avocat, l’autre non!
    Bruno Larebière
    Vous me sembler quelque peu limité: Vous êtes-vous posé la question de savoir ce que vous aurez avec Sarkozy?
    deniserp
    J’ose espérer que vous n’êtes pas catholique!
    Car aucun catholique n’a le droit de voter pour Zarko, ou pour un autre!
    Aujourd’hui un catholique qui vote pour n’importe lequel des candidats est un protestant qui s’ignore ou un catholique inculte!
    Pour être sarkozyste et catholique il faut être complètement schizo!
    C’est de fait totalement incompatible.
    Ou alors c’est une question de niveau intellectuel: il est vrai que tout le monde n’a pas été confirmé dans les règles de l’art!

  16. Olivier M

    L’un est mondialiste, l’autre est mondialiste..
    L’un est menteur, l’autre est menteur.
    L’un est immigrationniste, l’autre est immigrationniste.
    L’un est pour l’avortement, l’autre est pour l’avortement.
    L’un installe l’islam dans nos institutions, l’autre acquiese.
    L’un gouverne et a ruiné la France de 500 milliards de dettes supplémentaires en 5 ans, l’autre pas.
    L’un gouverne et a laissé les agressions augmenter de 45% en 5 ans, l’autre pas.
    Que les Français nous débarrasse de toute cette racaille, Holmlande ou Sarkozy, qui ont lâchement vendu la France à l’étranger pour le bon plaisir des banquiers!

  17. BALY

    Sarkozy candidat n’est pas Sarkozy président : c’est un discours quasi pétainiste qui nous est livré (“les mensonges qui nous ont fait tant de mal” il a quasiment osé) Merci Buisson !
    Bandes de pauvres imbéciles qui croient que les paroles engagent ceux qui les prononcent ! Tout cela ne vaut rien.
    La Concorde où l’on mesure le patriotisme français …. Louis XVI devait y penser avant d’être raccourci de quelques centimètres. Aujourd’hui les têtes ne tombent plus (pour l’instant) mais elles tournent à voir les commentaires de ce blog !

  18. PG

    @ Bruno LAREBIERE
    Finalement, après avoir été le soutien et/ou le prestataire de M. NIHOUS, vous nous expliquez que N. SARKOZY est le moindre mal par rapport au socialiste.
    Bien que je puisse comprendre qu’au second tour on ressente l’impérieux besoin de se rassurer par un grand verre de ce bon vieux gros rouge qui tâche du vote utile, je ne partage pas ce point de vue, à cause d’un précédent historique, celui de 1974, entre Mitterrand et Giscard : on a eu la loi VEIL, puis les premiers déficits budgétaires et les premiers emprunts et le début de la dette, plus la loi sur le regroupement familial des immigrés et la carte de séjour de 10 ans, ainsi que l’explosion de la fiscalité, ainsi que le début du processus eurofédéraliste avec le socialiste SCHMIDT, bref tous les maux dont la France se meurt lentement. Avec en prime la victoire de la gauche et le rétablissement du courant gaulliste et de ses ambiguïtés de gauche avec Chirac que prolonge SARKOZY.
    Alors, le coup du vote utile, comme le disent les anti nucléaires allemands : NEIN, DANKE.
    Vraiment, je ne comprends pas comment, vous, Bruno LAREBIERE, observateur attentif de la vie politique, vous avez une telle amnésie. Ceci d’autant plus que vous confondez les deux tours, affectant de penser que le premier tour n’existe pas : ce serait le rêve de N. SARKOZY, et de Hollande aussi sans doute. Mais voilà, il y a encore un soupçon de démocratie en France.
    Je dis un soupçon, parce que, et vous êtes bien placé pour le savoir, la campagne de Marine LE PEN se voit rejetée par les banques, qui malgré les 500 signatures obtenues, ont refusé quasiment tout prêt à sa campagne, alors que son remboursement par l’Etat est une certitude.
    Rien que pour cette raison, cette infamie, qui fait que N. SATRKOZY ait tout fait pour que MELANCHON ait ses 8 millions de prêt sans problème et fait pression pour que Marine Le Pen n’obtienne que de maigres découverts bancaires, et bien je pense que la cause est claire pour le premier tour à droite : la liberté de parole d’un côté, le trucage giscardo chiraquien de l’autre.
    Pour le second tour, attendons les résultats du premier : on saura sans doute s’ il est réellement utile de voter (revoter si on vous suit) pour le candidat de la droite qui se sera auto guillotiné au premier.

  19. HB

    L’Imposteur apatride de cœur a même fait référence à Péguy!
    Si ces conseillés connaissent Péguy, je doute qu’il l’ai lu et même qu’il en connaisse l’œuvre!
    SD-vintage a raison: ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît!

  20. scat

    Franchement je trouve François-Nicolas Sarkollande candidat unique du global parti UMPS très mauvais y compris dans les discours. Remarquez, j’ai peut-être trop écouté les discours de Jean-Marie par le passé !? evidemment Sarko ne fait pas le poids.
    Non mais franchement un “nain” qui se veut orateur c’est déjà comique ! Moi je n’ai jamais trouvé Sarkozy bon orateur. On connaît ses mimiques (haussements d’épaule etc), il est INCAPABLE d’improviser, de se promener sur l’estrade en discourant comme savent très bien le faire la famille Le Pen. Les phrases sont souvent mal tournées, lourdes. Sans humour, sans poésie. Il récite sa leçon de manière fade. Et sans sourire. Mais je reconnais qu’il articule et que sa voix ne “déraille” pas. C’est déjà bien de le comprendre. dommage qu’il se donne tant de peine pour rien car il sera battu c’est évident.
    Bref Sarkozy n’est pas mauvais orateur mais pas bon non plus…

  21. .jpgerre-

    BL, j’ai en horreur Hollande et ses satellites. Mais je ne pourrai me résoudre, si Marine est absente du 2è tour, à voter pour un être sans parole, sans honneur, qui nous a vendus pendant 5 ans. Je ne peux pas. C’est bête, mais je l’assume. A nous de tout faire aux législatives pour obtenir quelques députés qui sauvent l’honneur.

  22. nemo

    “L’un sait parler, pas l’autre.
    L’un a une voix, l’autre ne l’a plus tant elle est éraillée…
    L’un parle de l’autre. L’autre parle de la France…”
    Oui!!!
    Si l’on peut résumer le discours de la Concorde il est aussi beau que celui de Degaulle qui se terminait par
    “Je vous ai compris”
    Si Sarkozy est élu on peut donc s’attendre au pire …

  23. exilé

    [quote]Il y a tellement d’autres manières de s’investir en politique que de se sentir obligé de prendre une seconde pour choisir un bulletin de vote!
    Quelle est la dose d’investissement de chacun pour le bien commun en dehors de la demi-seconde que dure un vote tous les 5 ans?
    JL[/quote]
    A votre avis, avec les députés de quelle tendance sera t-il plus facile de défendre nos idées?
    Je ne me fais pas spécialement d’illusions, mais dans le combat politique au quotidien que je mène, je peux vous dire que j’arrive encore à me faire entendre des députés et élus à droite.Un peu.
    A gauche, c’est l’autisme total.

Laisser un commentaire