Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Les médecins qui décident du sort de Vincent Lambert sont partiaux

Lu sur Le Figaro :

"Une entorse à la déontologie médicale pourrait frapper d'illégalité la «procédure collégiale», amorcée mercredi par l'hôpital. Le soupçon de conflit d'intérêts et de partialité pèse sur les médecins qui conduisent cette nouvelle procédure. Les Drs Ana Oportus et Daniela Simon, soignantes «historiques» de Vincent Lambert, sont tout à la fois chargées de présider objectivement au sort médical de leur patient et «médecins conseils» de l'épouse, Rachel Lambert".

Ces deux praticiens apparaissent dans l'arrêt de la CEDH comme les «médecins conseils» de son épouse, Rachel. Les voilà juges et parties.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services