Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / Valeurs chrétiennes : Education

Les livres que l’on propose à vos enfants

Le Figaro a décrypté 5 ouvrages proposés actuellement aux enfants, ouvrages que nous avons déjà mentionnés sur ce blog. Extraits :

  • Les Chatouilles : Sur la pointe des pieds, une petite fille n'arrive pas à dormir et s'ennuie. Elle vient réveiller son frère… en le chatouillant. Dans cette histoire sans paroles, en noir et blanc, destinée aux plus de trois ans débute alors une bataille de «guilis» entre les deux enfants, des oreilles aux doigts de pieds. Les deux enfants finissent par se déshabiller entièrement. La petite fille lèche l'oreille du petit garçon, le déculotte et le chatouille sur les fesses, etc.
  • La pire des princesses : Ce livre est recommandé cette année par l'inspection d'académie de la Somme comme un exemple de déconstruction des stéréotypes et des contes traditionnels. La jeune princesse Zélie s'ennuie. Le chevalier qui réussit à la séduire lui demande de rester dans un donjon. Frustrée, la princesse le quitte pour un dragon qui lui fait vivre de folles aventures.
  • Jean a deux mamans : Jean, un petit loup, a 2 mamans louves. Dans son colloque de 2013 sur l'homophobie, le SNUipp le recommande aux enseignants pour «sensibiliser les enfants à la diversité des familles, les conduire à adopter un point de vue ouvert sur les réalités sociales actuelles».
  • Dinette dans le tractopelle : Les auteurs ont voulu dénoncer «le sexisme dans les catalogues de jouets».
  • Papa porte une robe : conseillé aussi par le Snuipp-FSU pour «déconstruire les stéréotypes», cette histoire montre un papa, boxeur, obligé d'arrêter ce sport pour des raisons médicales et se met à la danse. Remplaçant une danseuse, il oublie d'enlever son jupon et est accueilli par des quolibets alors qu'il va chercher son fils à l'école.

Aux parents, premiers éducateurs de leurs enfants, de vérifier ce qui est proposé à l'école, en bibliothèque ou ailleurs. Ce n'est pas aux syndicats de dicter leur loi.

Partager cet article