Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les lacunes du discours de Marine Le Pen

Dénoncées en interne :

M "1/ Nul part dans son discours Marine le Pen n’a fait allusion à la défense des valeurs familiales. Sont-elles définitivement absente de son «logiciel», étrangères à sa culture politique ? En affirmant dimanche qu’ «il n’existait qu’une seule communauté, la communauté nationale», Marine le Pen suggère que la société repose sur l’addition des citoyens, se rattachant ainsi à une structure de pensée libérale, à rebours du programme frontiste qui affirme que la famille est la première communauté, «la cellule de base de la société». Cette vision libérale centrée sur l’individu est pourtant facteur de consumérisme et destructrice des valeurs traditionnelles dans lesquelles s’enracine notre civilisation. […]

2/ Par ailleurs la France a, hier encore, été rattachée à des valeurs universelles – mais l’identité n’est-elle pas singulière ? – et abstraites mais la France n’est-elle qu’une idéologie politique, ou bien un concept éculé à l’heure de la mondialisation ? Il existe sans doute des valeurs universelles, mais alors elles ne sont pas singulièrement françaises.

3/ Et précisément, le discours présidentiel d’hier, en définissant la laïcité comme le confinement de la religion à la vie privée, s’interdit de rattacher la nation à des principes supérieurs –à moins que les droits de l’homme et la devise républicaine soient devenues une nouvelle métaphysique : c’est laisser la nation sombrer dans le matérialisme autant que dans l’arbitraire et le positivisme juridique. […]"

Partager cet article

26 commentaires

  1. La position d’Edouard est toute a son honneur, mais pourra t on conserver cette même posture de soutien en cas d’election sans trahir un postulat non negociable si les points evoques ne sont pas clarifies ?
    J’en doute !

  2. Au fond Marine c’est comme Sarkozy, juste un peu plus à droite !

  3. autre lacune de fond : l’absence de reference a la nation, confondu dans son discours avec l’état (de conception ultra jacobine dans son discours), et avec la communauté nationale. Pas de definition claire de la nation (patrie charnelle, unité de destin dans l’universelle), aune chaleur patriote, dans ses propos.

  4. Va se poser un problème inédit pour les catholiques lors des prochaines élections.
    La frontière entre le vote pour un moindre mal (à écarter) et le vote pour un léger mieux va devenir beaucoup plus difficile à discerner, avec ce nouveau positionnement du FN…
    Heureusement nul doute que le Salon Beige va nous éclairer. Le sujet est néanmoins ardu et à aborder rapidement pour lui donner le temps de mûrir dans la tête des électeurs.
    Une chose est claire au départ, les catholiques doivent imposer leurs exigences sans faire de sentimentalisme ni des calculs électoraliste vaseux.

  5. marine le pen ne parle pas de la famille ? et pour cause, elle en est à son troisiéme mari.
    en fait, y en a un peu marre de voir des gens nous expliquer comment ils vont faire marcher notre nation, et nous avec, en étant incapable d’assurer la stabilité d’ une famille pour leur enfants. Non ?

  6. en fait marine le pen n’est pas nationaliste.
    le nationalisme est l’idéologie qui défend la nation. une nation est quelque chose de charnel. ce n’est pas une nébuleuse pour intellectuel en mal d’émotions. Elle rassemble, sur un territoire donné, des hommes et des femmes qui veulent par leur liens également charnels assurer une structure d’accueil aux fruits de leur union : leurs enfants. C’est pour cela que, dans cette optique, les royautés ou les empires sont supérieures aux république, puisque de l’enfant à la famille, de la famille à la nation et de la nation à Dieu, le roi ou l’empereur dans sa dimension spirituelle crée un lien ininterompu avec le ciel.

  7. Merci ” lebourg” pour votre excellentissime réflexion ! C’est le B.A.-BA !
    De manière plus générale, je prendrai le risque de prier une nouvelle fois le Salon Beige d’ouvrir le débat ” République ou Royauté pour la France de 2012 ? ” au jour et à l’heure de son choix !
    Compte tenu des enjeux du débat politique en cours et des observations fort judicieuses des uns et des autres, la France sera confrontée un jour ou l’autre à cette question qui se pose à elle depuis le 21 janvier 1793 !
    Sans remonter aussi loin, et pour rester dans la question du respect de la laïcité, serait-il permis d’affirmer que le Ciel aurait commis un crime de lèse-laïcité républicaine avant l’heure, en mandatant Notre Dame de Pontmain pour intervenir dans les affaires de la France, un certain 17 janvier 1871 ? …

  8. Oui, il y a beaucoup, vrament beaucoup de ressemblances entre Sarkozy et MLP.
    Il faut mieux voter blanc que cautionner le moindre mal ou le un peu moins mal. – La compromission n’est vraiment plus de mise. De toute façon si les catholiques ne représentent que 5% des militants du FN désormais, ce parti et sa présidente n’ont pas besoin des catholiques!
    Il reste néanmoins pour le premier tour des politiques (par exemple le parti de Carl Lang), qui ont encore un message qui respecte les valeurs non négociables (vie-famille-éducation).

  9. @ Donapaleu
    Pas un peu plus à droite : un peu moins à gauche.

  10. Le problème numéro un de Marine est qu’elle ne parle presque plus de l’immigration.
    Dans ce cas, pourquoi voter FN ?
    Autant ne pas voter du tout.
    Elle est obnubilée par l’islamisme.

  11. Le commentaire d’Athos, je lui dis en toute amitié est erroné: Marine Le Pen n’est pas un peu plus “a droite” que Sarko. elle est totalement à gauche. Son discours, son projet exprimé fourmillent de références socialistes. elle parle de nationalisations, de défense des services publics,de République laïque ( laïcarde en fait, de dirigisme, de taxation, de retour à l’Etat etc. La famille n’est nullement son problème, pas plus que la defnse des libertés individuelles et des valeurs.ET si elle consent quelques couples en faveur des entreprises, c’est pour mieux illustrer son propos sur les délocalisations, phénomène évidemment dramatique, mais qui ne se règlera pas comme elle le veut à coup d’impôts supplémentaires.
    Il faut cesser de dire qu’elle est de droite. Pas même à l’extrême droite. Elle se rapproche bien plus d’un Chavez. Bientôt sans doute d’un Castro. Et ce qui doit arriver arrivera. l’électorat de gauche préferera les candidats ed gauche ( PS OU Front de guache, voire NPA), la droite chosira Sarkozy par défaut. Quelqu’un disait autrefois que les électeurs prefrent l’original à la copie. celle qui veut singer la gauche tiers mondiste devrait méditer les propos de son père.

  12. A Danges:
    C’est la stratégie du “gaucho-lepénisme”, stratégie qui consiste à séduire les gens de gauche (elle est élue d’Hénin-Beaumont, ville qui votaient à gauche à 80%!!!… Marine suit donc naturellement son propre électorat!!)
    Cette stratégie est vouée à l’échec (cf la présidentielle de 2007) car Marine n’a pas compris que l’avenir du FN est à DROITE, c’est-à-dire déjà en rassemblant son camp (les nationalistes de tous horizons et les patriotes et souverainistes de droite qui sont en faveurs des idées(traditionnelles!!) du FN mais aussi des électeurs UMP (qui ont souvent des valeurs de droite) et on l’oublie trop souvent aussi en ramenant à soi les abstentionnistes (1er parti de France!, qui sont pour une part significative des ex-FN)
    C’est pourquoi si la différence entre le FN et l’UMP n’est pas claire et nette, les électeurs UMP préféreront Sarkozy, les électeurs de gauche préféreront toujours des candidats estampillés à gauche (comme le “populiste” Mélanchon) et le propre électorat FN, déçu… se dispersera (entre le vote Marine, le vote des “dissidents” nationaux, abstention…)
    Bref, avec cette strétégie, Marine ne dépassera probablement pas les 9%
    Le “ni droite – ni gauche” ne veut rien dire. Ce clivage existera toujours dans la population.

  13. @ Danges.
    Vous m’avez pris de vitesse. Parfaitement d’accord avec vous. Sauf que j’irais un peu plus loin: on peut penser que ces idées iront infléchir la ligne politique du FN.
    Vous dites: ses propos laissent apparaître une présidente dirigiste et qui n’a que faire de la famille. Très juste. C’est cohérent: la famille est le lieu par excellence de l’apprentissage de la liberté individuelle et ses corrolaires, la responsabilité et la pratique de la vertue.
    Liberté, responsabilité et vertue, toutes ces choses sont éminemment chrétiennes, et laïques d’ailleurs, mais surtout totalement incompatibles avec ce qui semble être dorénavant l’idéologie d’extrême gauche et étatiste de ce parti.

  14. Mon petit doigt me dit que la campagne de 2012 va être passionnante, mais que dans tous les cas nous sortirons déçus…
    Je crois à l’action locale, le lobbying efficace sur place, la diffusion de nos idées par l’exemple de nos familles

  15. Comment pouvait-il en être autrement ? La prise de pouvoir par MLP ne rend pas celle-ci plus nationale, plus traditionnelle. Au contraire, aujourd’hui nous dénonçons les manques, les lacunes, et demain nous serons obligé de dénoncer les errements idéologiques bien plus graves…
    Vous avez aimé la calamiteuse campagne présidentielle de 2007 ? Vous adorerez celle de 2012, en pire !

  16. @danges
    je ne suis pas l’auteur du commentaire auquel vous faites reference….

  17. @ Solange,
    Je ne vois pas bien ce qui peut sortir d’une « campagne », même de présidentielle…
    C’est un amas de promesses qu’on ne tiendra surtout pas, faites pour caresser dans le sens du poil l’électeur afin de gagner des voix : c’est de la prostitution caractérisée qui n’élève surtout pas le débat.
    Mais c’est normal : tant qu’on n’est pas dans une m… noire, et vu le niveau moyen du Français lambda (bien aidé en cela par des dizaines d’années de lavage de cerveau), le Français n’est pas en état de concevoir un débat qui parlerait en terme de projection sur des années : quand on a inculqué aux gens que l’essentiel est dans l’immédiat, dans le jouissance et l’hédonisme, le discours politique est semblable…
    Aujourd’hui, avoir un discours responsable est politiquement suicidaire : la chute de Gollnisch est exemple…
    Mais c’est la seule voie qui s’imposent aux catholiques : nous avons raison parce que nous sommes non seulement minoritaires mais encore parce que les apôtres du Christ ont toujours agi contre la volonté générale des hommes.
    Ne lâchons rien : la persévérance dans la prière, les sacrifices et le jeûnes seront autant d’oblations qui permettront le retour de la France à la place qui lui permettra de faire rayonnement le Cœur Sacré de Notre Seigneur…
    Très Sainte Mère de Dieu, donnez à vos enfants le courage de tenir jusqu’au bout !

  18. à quoi bon courir aprés la chimère d’une présence au second tour qui assurera une élection de sénateur au concurrent “officiel”.si les sondages sont fiables quand ils mettent le fn à 20 °/° ils le sont alors aussi quand les Français le rejettent à 70 °/°.ET nous voila au point de départ .
    contrairement au discours catastrophe tout n’est pas pourri et bien de compétences existent en France ,cela tout le monde le comprend et espère,certainement à tort ,qu’un homme politique ideal saura les rassembler sans heurts.

  19. Pas d’accord avec vous, PK !
    Toujours croire au pire est une forme de paresse intellectuelle et spirituelle.
    C’est une excuse que se donne beaucoup de catholiques pour couvrir leur égoïsme.
    A nous de nous battre,
    A Dieu de donner les résultats.
    Quand Il lui plaira.
    Mais nous savons d’avance qui EST déjà le grand Vainqueur.

  20. c’est long comme lacunes!

  21. @ Christine,
    Vous ne m’avez pas compris ou je me suis mal exprimé : je ne crois pas au pire : je suis réaliste.
    Aujourd’hui, défendre nos valeurs est politiquement suicidaire tant le système en place se protège efficacement. Nous n’avons stricto sensus aucun pouvoir pour changer les choses car nous avons lâché sur tant de sujets depuis deux siècles que chaque tentative pour reconquérir une miette est un combat épuisant et presque perdu d’avance.
    MAIS ce n’est pas une raison pour lâcher : nous avons raison parce que nous défendons la Vérité : ça veut dire porter notre croix individuellement et collectivement jusqu’au bout. C’est notre charge et elle est juste.
    Un jour viendra où ce combat portera ses fruits… Mais cela reste un combat… Un combat où l’on doit faire ce qui est juste : et non pas ce qui parait le « moins pire ».
    Si pour cela, il faut éveiller la conscience de nos compatriotes pour leur inculquer que les « débats » politiques et les élections en général sont une vague supercherie, alors cela en fait partie : ce n’est pas baisser les bras que de ne pas voter : c’est baisser les bras que de ne pas AGIR…
    Or, les chrétiens ont un devoir d’agir : à notre niveau… Déjà, dans nos familles. L’exemple commence au commencement. Si l’on n’est pas une lumière dans nos familles, nous n’en serons pas une pour la société. Ensuite – et seulement ensuite – agissons de proche en proche… chacun à son niveau et à ses possibilités.
    Au moment où tout s’effondrera – car on est bien parti pour – les gens se tourneront NATURELLEMENT vers les gens droits qui font briller la lumière du Christ : soyons ces lumières dans les ténèbres pour que lorsque la nuit arrivera, nous puissions agir comme des phares pour guider les âmes qui se sont perdues !

  22. “Je crois à l’action locale, le lobbying efficace sur place, la diffusion de nos idées par l’exemple de nos familles”
    Bien vrai: Il faut effectivement commencer par là.
    A titre d’anecdote,j’habite tout près d’une permanence FN qui est fantomatique depuis bien d’années : à ce jour je n’ai pas réussi à leur contacter sur place…
    Que faire? Telle est la question…

  23. « nous avons raison parce que nous sommes minoritaires ».
    Cher PK, réfléchissons un peu à ce que cela signifie :
    – les pédophiles sont dans le vrai puisqu’ils sont minoritaires ;
    – les groupuscules politiques sont minoritaires : ils ont donc tous raison, malgré leurs positions inconciliables.
    Bref, c’est une assertion fausse. La réciproque : « nous sommes minoritaires parce que nous avons raison » pourrait sembler plus pertinente, mais ceux pour qui 2 et 2 font quatre ne sont pas minoritaires.
    « nous avons raison parce que nous défendons la Vérité » comme vous l’écrivez dans un message suivant, voilà qui est juste. Et si nous sommes minoritaires, c’est peut-être simplement parce que nous sommes (ou devrions être) le sel de la terre, et qu’il ne faut pas abuser du sel.

  24. Marine Le Pen n’est ni de gauche ni de droite. Elle est là où c’est fun de paraitre être…
    Ca fait fun d’être “social” ? Ok…Elle prend un nègre NR, elle fait relire pour équilibrer par un nègre conservateur. Et elle dit le mot magique :”islam” ! Et hop ! 15% y en a être content…
    Ca fait fun d’être écolo ? ok… Elle prend un nègre écologiste, elle lui demande lui faire deux paragraphes “écolos”, elle en fait corriger quelques phrases. Elle dit : “faut relocaliser” ! Et hop ! Elle “est” écolo et social.
    C’est EXACTEMENT pareil que l’UMP. De la forme, pas de fond.Elle ne cherche pas le vent pour avancer. Elle s’offre au vent pour gonfler ses voiles.
    naufrage en vue.

  25. C’est sur elle ne va pas faire mention de la famille, alors qu’elle n’ pas su, ou voulu préserver la sienne!

  26. @ Bernard S.
    Excellente correction !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]