Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Les juges français facilitent de facto l’exploitation reproductive des femmes en France

Les juges français facilitent de facto l’exploitation reproductive des femmes en France

Lu sur La Croix :

Quatre décisions récentes valident la retranscription à l’état civil d’enfants nés aux États-Unis par le biais d’une mère porteuse, sans plus imposer à la mère d’intention de passer par l’adoption. Un changement majeur encouragé par un arrêt rendu début octobre dans l’emblématique affaire Mennesson.

Depuis début octobre 2019, la Cour d’appel de Rennes a rendu quatre décisions, dans lesquelles elle a validé la retranscription de la filiation d’enfants nés en dehors des frontières françaises par le biais d’une mère porteuse. Elle entérine du même coup, de manière systématique, qu’une femme n’a plus besoin d’accoucher pour devenir mère. Les juges ne contraignent plus le parent d’intention à passer par une adoption pour établir la filiation à l’égard de l’enfant. Une demande quasi-systématique avant cela.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services