Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : JMJ

Les JMJ, au-delà des apparences : le confessionnal

L'envers du décor selon Jean-Marie Guénois :

"Non pas dans les coulisses – toutes celles d'organisation de grands événements se ressemblent et cela n'a que peu d'intérêt pour saisir l'enjeu de ce qui se passe – mais, vraiment, 'derrière' le décor, au delà des apparences. Et, dans le cas des JMJ, nous entrons là dans le for interne, dans l'intimité du cœur des jeunes et des moins jeunes qui suivent cet événement religieux. […] Aujourd'hui, avant la grande soirée, clou des JMJ, qui promet pour l'ambiance et la foule, le Pape s'est rendu dans le parc où ont été installés deux cent confessionnaux très design, en forme de voiles. Là, il a confessé quatre jeunes volontaires qui ont été tirés au sort.

C Cela peut paraître totalement anachronique tant ce sacrement de l'Eglise est tombé en désuétude même s'il revient… précisément chez les jeunes ! […] Hors de l'Eglise, le monde de la psychologie et de la psychanalyse a fortement critiqué cette pratique de l'examen scrupuleux de conscience en accusant l'Eglise catholique d'entretenir, pour mieux les tenir, le sentiment de culpabilité chez ses fidèles. Mais la surprise est que ce besoin de recevoir le pardon revient aujourd'hui et des psychiatres, des psychologues s'intéressent à cela. Ils reconnaissent qu'un pardon reçu vaut parfois des mois de thérapies pour libérer quelqu'un. […]

Ceci ne nous éloigne pas du décor et de son envers d'où nous sommes partis. Car les prêtres présents et qui confessent à tour de bras aux JMJ – même s'ils sont tenus au secret absolu en ce domaine – peuvent dire combien ce rassemblement, aussi spectaculaire, festif, recueilli, communautaire, qu'il soit, se joue, à un moment ou un autre, dans ce face à face très intérieur, intime, de la conscience d'une personne avec ce Dieu en qui elle croit. Cela peut être une fréquentation habituelle mais cela peut être aussi – et il y a, paraît-il, de grands retours – des moments de conversion.

La paix intérieure, la libération est le but de ce dialogue silencieux. La joie est sa conséquence. Ce qui me laisse penser que le véritable envers du décor des JMJ est là, dans le monde invisible, riche et complexe, des consciences et des libertés. Ce qui explique en partie cette joie qui explose ici à tous les coins de rues. Elle n'a rien d'une exaltation même s'il y a forcément des moments d'exaltation dans de tels mouvements de foules. Mais, franchement, cette joie paraît durable. Ce n'est pas la moindre nouvelle dans ce monde tellement désenchanté."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]