Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les idéologues s’attaquent à l’orthographe

Lu sur Hermas, suite à des récents articles demandant la réforme de l'orthographe et de la grammaire :

O "On reproche encore à l’orthographe et à la grammaire, et c’est là que nous touchons au fond de l’idéologie politique, son caractère anti-démocratique. Elles seraient discriminatoires, et nous savons la connotation socialement infâmante de ce terme aujourd’hui, du plateau de télévision au code pénal. Il y a ceux qui savent, qui comprennent, qui maîtrisent [plus ou moins quand même, mais c’est une limite qui ouvre sur des enrichissements et des découvertes toujours nouveaux], et ceux qui ignorent, qui ne maîtrisent pas et qui massacrent la langue commune, et cette différence n’est pas tolérable. Alors, selon la pente quotidiennement parcourue de l’éducation nationale, qu’il ne s’agit jamais de monter, plutôt que de travailler à hausser les esprits dans la connaissance et la maîtrise, on se propose de les uniformiser par la médiocrité. […]

Pourquoi ne pas le dire ? A cet argument tiré de la discrimination s’ajoute, naturellement, la pression générée par des immigrations massives de populations qui ne maîtrisent peut-être pas même leurs propres langues d’origine. “L’élitisme” supposé attaché à la complexité de la langue, en laquelle on se refuse a priori à reconnaître une règle structurante pour l’esprit, et donc un moyen de promotion et d’enrichissement pour l’intelligence et le jugement, est ainsi vu, par le bas, comme un obstacle à l’intégration sociale.

Partager cet article

9 commentaires

  1. pour rire sur l’orthographe
    http://www.envoyer-sms-gratuits.com/langage-sms.php
    sans rire, je ne citerais que cette phrase :
    “l’orthographe est de respect ; c’est une sorte de politesse”

  2. On se rappellera que dans les pays communistes d’abord en URSS mais également après la seconde guerre mondiale, dans les pays sous influence communiste,l’orthographe fut modifiée. Et en Roumanie par exemple. Toujours pour citer ce pays, après 1989, la façon d’écrire y compris pour les noms propres a été de nouveau enseigner comme avant 1947.
    La réforme de l’orthographe est donc bien une constance des gouvernements qui veulent priver les citoyens de leurs racines culturelles pour imposer une pensée unique. L’excuse de la simplification pour la mise à la portée de tous du savoir a déjà été depuis la révolution d’octobre un prétexte utilisé.
    Triste constat que de voir remettre d’actualité la réforme de l’orthographie…

  3. Pour qui a vécu en afrique, l’argument des population allogènes ne sachant pas parler le francais ne tient pas: c’est une contre verité. Le francais parlé à Abidjan par exemple est tres scrupuleux de la grammaire et les mots employés sont souvent recherchés. Le problème de fond est la France et la déculturation de sa population, pas le francais et sa soi disant complexité.

  4. Quand on prétend défendre la langue française, il convient de l’utiliser correctement. Voyez:
    “A cet argument tiré de la discrimination s’ajoute, naturellement, la pression générée par des immigrations massives de populations…”.
    “Générée” avez-vous dit?

  5. Graffiti vu à la faculté de Nanterre :
    “J’emmerde l’ortografe et elle me le rend bien”
    Lucide en tous cas.

  6. Il faut savoir da quoi on parle:
    – orthographe non figée, comme parfois, pour les noms de famille sur les registres paroissiaux de l’ancien régime.
    – création de nouvelles règles,qu’il faudra appliquer (donc apprendre).
    Dans les deux cas, où est l’intérêt ?

  7. Lorsque nous serons retournés dans les cavernes, ils seront bien embêtés de découvrir qu’il y aura toujours des chefs.

  8. On voit de Closets mener ce combat comme il a mené le combat de l’euthanasie active. On se demande quel objectif est le sien, sinon sous prétexte de modernité détruire notre société chrétienne.

  9. Merci au Salon beige pour cette publication.
    Merci à “Prof FP” pour sa correction. Peut-on, sur le principe, se hasarder à avancer que la défense de quelque chose de juste ne suppose pas l’impeccabilité ?
    Quoi qu’il en soit, le Dictionnaire de l’Académie française indique en effet ceci : « GÉNÉRER v. tr. (se conjugue comme Céder). XIIe siècle. Emprunté du latin generare, “engendrer, produire, composer”.
    Engendrer, produire. Ce verbe, qui avait disparu depuis des siècles, est parfois employé dans certaines spécialités scientifiques, mais il est à éviter dans l’usage courant chaque fois que l’on peut utiliser engendrer, produire, causer. »
    Dont acte. Je vous remercie donc pour la correction, que j’ai introduite dans mon texte.
    PG

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services