Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les homosexualistes publient leur rapport annuel

S L'association SOS homophobie a publié son rapport sur les violences à l'égard des homosexuels. Comme d'habitude, on y trouve de tout : de la basse violence (fait assez rare, soulignons-le) aux situations somme toute bien légitimes (l'association considère que le refus de reconnaissance des unions entre homosexuels est de l'homophobie). Ainsi, la critique apportée à ce rapport en … 2006 est toujours valide :

"Comme chaque année, le tableau est apocalyptique. Le travail ? Homophobe ! L'école ? homophobe ! Le sport ? Homophobe ! Les religions ? Homophobes ! Les banlieues ? Homophobes ! […] A la lecture pénible de ce pensum sans surprise, on regrettera surtout l'absence totale de recul critique"

Le rapport indique que 1483 appels (pour 1200 cas dont 125 agressions physiques, ce qui est extrêmement peu en regard des milliers d'agressions physiques – on parle de 500 par jour) ont été rapportés en 2010. Soit 4 par jour. Cela confirme l'analyse faite en 2010 : SOS homophobie ne sert à rien. Pire : son militantisme porte préjudice aux personnes homosexuelles. De fait, le concept d'homophobie n'est qu'un prétexte : il s'agit, sous couvert de dénonciations des violences commises à l'égard des homosexuels, de militer pour les "droits" des homosexuels. Notamment dans le milieu scolaire. On lit dans ce rapport :

"Au cours de l’année scolaire 2009-2010, les bénévoles de SOS homophobie sont intervenu- e-s auprès de 2 850 élèves, collégienne- s et lycéen-ne-s, soit 137 interventions sur 36 établissements".

2850 élèves victimes de la violence homosexualiste… :

"Les militant-e-s de SOS homophobie constatent qu’au collège et au lycée, les préjugés et les clichés sur les personnes LGBT sont déjà bien ancrés dans les esprits. Il est dès lors logique de vouloir intervenir plus en amont, c’est-à-dire dès l’école primaire, pour apprendre tout simplement aux enfants que l’amour peut naître entre deux personnes de même sexe."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services