Les HOMEN demandent des excuses à la Préfecture de Police

Lu sur le blog de Jeanne Smits :

H"C'était en fin d'après-midi, sur la place Louis-Lepine, sous les
fenêtres de la préfecture de police
. […] Les Homen sont un peu comme les FEMEN. Moins de poitrine et des
inscriptions un peu plus difficiles à lire, mais enfin il y avait de
l'idée. L'idée, en l'occurrence, c'était d'exiger des excuses de la part
du préfet de police Bernard Boucault. Et le retrait du projet Hollande.

Ils ont chanté la Marseillaise à pleins poumons avant de se disperser,
chantant toujours, sous le regard inquiet de plusieurs agents des
renseignements-généraux-qui-n'existent-plus, parfaitement
reconnaissables à leur walkie-talkies, et d'un car de police dont les
occupants observaient la scène depuis le coin du boulevard du Palais.
Tandis que leurs porte-parole échangeaient quelques paroles avec la
presse audio-visuelle, Béatrice Bourges est venue en voisine, en quelque
sorte, en tant que représentante du « Printemps français ».
[…]"