Les Frères Martineau ont composé pour la manif pour tous du 13 janvier et du 24 mars

Le titre : le droit des enfants (Ne mentez pas, ne mentez pas).

LddeOn l'entendra sûrement le 24 mars, puisque le collectif de la Manif pour tous a été destinataire de la musique. Peut-être le tube de la manif? Les frères Martineau, engagés sur tous les bons combats, le méritent!

Les paroles :

Refrain :

Dites à vos enfants

Qu’ils ont le droit, qu’ils ont le droit

A un papa et une maman

1 – C’est une loi impérissable

Un état qu’on ne peut changer 

C’est la famille indispensable

Un attrait qu’il faut partager

Gros comme un nez sur la figure

Le masculin, le féminin

L’un sans l’autre dans la nature

N’engendre rien, n’engendre rien

2 – Tu peux en déplorer la chose

Maudire celui qui l’a créée

En vouloir la métamorphose

N’est-ce pas refuser qui tu es ?

Tous ceux qui ont voulu refaire

Cette humanité abhorrée

Ont surtout engendré sur terre

Le sang, les pleurs et une lande désolée

3 – Sans une mère et sans un père

Personne n’aurait pu proposer

Cette loi folle et mensongère

Et personne pour s’y opposer

Et pour séduire ta clientèle

N’empêche pas le coeur battant

De tout futur homosexuel

De pouvoir dire : « Papa ! Maman ! »

La musique.

14 réflexions au sujet de « Les Frères Martineau ont composé pour la manif pour tous du 13 janvier et du 24 mars »

  1. Guizmoet

    Et si, au lieu de chanter, nous crions notre colère ? Peut-être que les incapables et les autistes du gouvernement nous entendraient…
    Quels que soient les mérites des frères Martineau, nous ne sommes pas là pour danser mais bien pour manifester notre désaccord.

  2. Vincent

    (il manque la première phrase du refrain)
    Guizmoet, St Augustin a dit que “chanter c’est prier deux fois”.
    On doit pouvoir adapter la formule : “chanter, c’est crier deux fois”.
    La CGT a bien compris la chose, qui sait fort bien inventer des parodies musicales adaptées à leurs “revendications” (c’est là qu’on voit ce à quoi ils s’occupent) : ça ne les empêche pas d’aller s’énerver contre la police, contre… tout ce qui n’est pas CGT, finalement.
    Approprions-nous le procédé !

  3. Estu

    Cessons de singer les Prides en tous genres (c’est le cas de le dire). Sortons du Festivus-Festivus – lisez Ph. Muray, visionnaire.
    On ne descend pas sur les champs Elysées le 24 pour s’amuser entre nous et prouver à quel point on est sympa, pas homophobes, pas dangereux, super gentils, bien élevés et joyeusement inoffensifs ! Mais pour exprimer notre COLÈRE. Moi j’ai pas envie de chanter désolée.
    Trop c’est trop, depuis le refus de CESE le vent a tourné.

  4. Manu

    Oui, d’accord avec Guizmoet. Les lobbies qui font peur au gvt ne se pointent pas avec une chanson à l’eau de rose … ils font passer un message fort. Avec violence, peut-être, mais nous on peut le faire sans violence. Mais fort. Pas une chansonnette dont il ne restera rien …

  5. Lucie

    C’est vrai que la chanson des Frères Martineau est trop fade compte-tenu de la gravité du jour. L’idée de chanter ne me semble pas pour autant mauvaise car pas forcément synonyme de fête. Je pense qu’il est possible de chanter notre colère. Crier des slogans c’est bien mais au bout d’un moment on en perd la voix. Il faut prendre des chants qui existent déjà car cela nous évitera de tomber dans des paroles fades inventées pour ne heurter personne pour l’occasion. En 1984, “je chante, liberté” avait fière allure. Il faut donc parvenir à trouver un chant avec des paroles suffisamment fortes pour exprimer notre colère. Pas la peine d’en inventer; en plus c’est plus dur à chanter quand on invente.

  6. G

    “Cessons de singer les Prides en tous genres (c’est le cas de le dire).”
    Tout-à-fait d’accord avec vous.
    Si la Manif pour tous veut imiter les manifs de gauche, qu’elle prenne pour hymne “L’Internationale” et remplace les petits drapeaux roses ou bleus par le drapeau rouge.

  7. Gus

    L’échec de la manif du 13 janvier (si nombreux et pas l’ombre d’un effet: c’est que la méthode est mauvaise) s’explique par le caractère gentillet de la manif. Si c’est cela qu’on doit refaire le 24 mars, je n’y vais pas.

  8. qdif

    Cette gentillette chanson ne va pas me convaincre que l’esprit de la manif pour tous va tenir compte du retour d’expérience pour exprimer un message dépourvu d’ambiguïté.
    La politique c’est exercer un rapport de forces adapté à l’objectif visé. Avant de s’identifier aux caricatures qui sont faites de nous, il y a de la marge pour un discours plus ferme.

  9. Claribelle

    Un peu long et trop difficile à faire apprendre en 2 minutes et surtout parfaitement inchantable dans le cadre d’une manifestation.
    On peut faire plus simple et plus agressif par exemple sur l’air de:
    “El pueblo, unido, jamas sera vencido”
    on peut scander:
    “un papa, une maman, un droit pour tous les enfants”
    “un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants”
    “tous ensemble, nous crions, projet Taubira c’est non”
    “tous ensemble, nous disons, le mariage homo c’est non”
    etc.

  10. deLB

    proposition d’un hymne :
    “Allons enfants de la patrie
    “notre pays est en danger !
    “contre nous avec perfidie
    “une loi nous est imposée
    c’est la mort de notre(la) société
    “Entendez-vous dans nos lucarnes,
    “sévir ces sinistres menteurs
    ” qui veulent jusque dans nos cœurs
    “étouffer nos âmes et nos consciences !
    “Aux urnes citoyens !
    “Formons des bataillons !
    “Votons ! Votons !
    “qu’un vent nouveau purifie nos maisons !

  11. Soleo23

    La détermination à froid affirmée dans le calme et soutenue par un rythme superbe, cette chanson est une merveille. Emouvante et éloquente, débitée à pleine voix par la sono, le:” Ne mentez pas! Ne mentez pas!” repris à plein gosier par l’assistance, ce devrait être terrifiant. La reprise chantée par des millions de personnes ardentes fera frémir les spectateurs. Merci aux Martineau de se joindre ainsi à nous et de nous faire profiter de leur talent. Le coeur en joie, l’âme en feu nous les suivrons.

  12. P.C.

    Je trouve cette chanson simple et claire. L’heure n’est pas au dénigrement des efforts de chacun pour faire entendre son mécontentement… Au contraire !! Après chacun trouvera son compte le 24 ! Les cris, les chants, les danses et que sais-je….il faudra de tout pour être entendu !! Et surtout….surtout…être présents, même si l’on a peur que rien ne change, même si l’impression que c’est inutile se fait ressentir….c’est le moment ou jamais !!! Venez nombreux !!!!

Laisser un commentaire