Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Franc-maçonnerie

Les francs-maçons font annuler une crèche vivante

Eradiquer la religion chrétienne, tant par ses racines que par ses manifestations, ça passe évidemment par la suppression des crèches publiques : 

"Si ça continue, on ne pourra même plus faire sonner les cloches de l'église », peste Philippe Guilloteau, le maire de Surgères. En attendant c'est lui qui se fait sonner les cloches par la Fédération de la libre pensée.

Les militants de Charente-Maritime reprochent à cet élu – non encarté – d'avoir accepté l'organisation d'« une crèche vivante sur le domaine public ». Une manifestation programmée par la paroisse de Surgères, samedi dernier, comme l'annonçait le menu des nombreuses animations prévues dans la cité, mais il est vrai sous la halle métallique, qui s'avère être un bâtiment communal.

Du coup, la crèche vivante n'a pas eu lieu. « J'ai préféré annuler », reconnaît Philippe Guilloteau, le premier magistrat, en réponse au courrier des libres penseurs. « Nous en avons parlé avec le curé.Nous voulons éviter la polémique. »

De quoi faire plaisir au président de la Fédération des libres penseurs du département, Claude Biardeau, affirmant désormais qu'il n'en attendait pas tant. « Nous n'avons pas demandé l'annulation mais des précisions dans un courrier », reconnaît-il. Datée du 16 décembre, cette lettre interroge le premier magistrat « sur les autorisations officielles (et les éventuels financements) dont aurait pu bénéficier la paroisse de Surgères pour installer cette crèche sur le domaine public ».

« Un symbole catholique alors que l'affiche annonçant cette opération a été apposée au titre de la mairie de Surgères », écrit encore ce militant désireux de rassurer ses adhérents « dont certains de Surgères, forts inquiets des dérives constatées dans l'application de la loi de 1905 (1) par [la] municipalité ».

« Ça devient infernal »

De quoi faire râler le maire ! « Ça devient infernal : on ne donnait même pas de subvention. Juste du matériel, des tables, des chaises… », répond l'édile, déjà épinglé par les libres penseurs dans un courrier du… 15 décembre. La veille de celui sur la crèche.

En cause alors, un édito de Philippe Guilloteau dans le bulletin municipal « transformé en bulletin paroissial célébrant Noël », dénoncent les libres penseurs. Interpellé sur ce point par son opposition, lors du dernier Conseil municipal, le maire avait répondu avoir « parfaitement intégré l'évolution de cette fête (Noël) et son extension dans le monde : celle de faire l'unanimité et de gérer un moment de paix », avant de ramener ce débat sur un plan plus local.

« Si les voies du seigneur sont impénétrables, d'autres sont plus polémiques, et je ne manquerai pas de répondre à […] Libre Pensée 17 », affirmait-il. Les libres penseurs sont plus actifs à Surgères qu'ailleurs. À Châtelaillon, la crèche vivante a lieu depuis des années sur le… domaine public".

Partager cet article

22 commentaires

  1. Pourquoi ce maire a-t-il cédé à ces impies ? C’est l’heure de résister, de témoigner, de montrer que l’on aime Jésus-Enfant dans la Crèche. Une lettre et on arrête tout ?!!!
    “Réveille-toi, O toi qui dors,
    Relève-toi d’entre les morts,
    Et le Christ t’illuminera !”

  2. Le curé n’a apparemment pas la foi des premiers martyrs. Surtout pas de vague… Comme d’hab…

  3. il est vrai que les crèches sont trés dangereuses pour l’ordre public

  4. Il serait utile de connaître la connexion réelle entre la libre-pensée locale et la libre-pensée. Cela va sans dire, mais ça encore mieux en le disant.

  5. Il serait utile de connaître la connexion réelle entre la libre-pensée locale et la franc-maçonnerie. Cela va sans dire, mais ça va encore mieux en le disant.

  6. Nous sommes dans un pays malheureusement gouverné par la franc maçonnerie et ce au plus haut sommet de l’état et les persécutions anti catholique ne font que commencer,tous ces “prétendus cathos dce gauche”peuvent se feliciter d’avoir voter Hollande.On se croirait revenu aux tristes heures de la révolution française.
    Attention messieurs les pesecuteurs les martyrs sont semences de chrétiens

  7. Bientôt, ils vont interdire le Père Noël et les cloches de Pâques! Et les films sur Jésus, et les cloches de sonner, comme le dit ce maire! Mais je crois que si on en arrive là, les Français vont quand même réagir.

  8. heureusement que nous ne reculons pas tous devant la ‘libre pensee’ qui en fait de ‘non-liberte’ et de ‘diktat’ en connait un rayon…
    surprenante cette reaction du maire et du cure…

  9. « J’ai préféré annuler – reconnaît Philippe Guilloteau, le premier magistrat – Nous en avons parlé avec le curé. Nous voulons éviter la polémique. »
    Mais quelle bêtise ! Je ne sais pas si l’idée d’annuler vient du maire, du curé ou des deux, mais c’est une fameuse bêtise !
    Face à une bête féroce, il ne faut JAMAIS manifester de peur : tout mouvement de crainte contribue à l’exciter encore davantage.
    Loin d’éviter les polémiques, ce recul va encourager les sectaires à en allumer partout et toujours de nouvelles, sous les plus infimes prétextes.
    Face à ces enragés, la seule réponse adaptée est le mépris – ou, mieux encore, le rire.
    Un rire franc et décomplexé, qui, sans se laisser intimider un seul instant par les gesticulations baveuses des laïcards enragés, perçoit au contraire d’emblée tout ce que leur attitude a de faux et de ridicule.
    Car ces gens-là sont encore plus ridicules qu’odieux, et c’est ce qu’il faut montrer au brave peuple de France.
    Ils osent s’appeler « la Libre Pensée », alors qu’ils ne sont que les esclaves automatisés du plus tyrannique des régimes : le régime maçonnique.
    Ils invoquent la “liberté” pour tyranniser les populations et interdire des coutumes pluri-centenaires.
    Ils dénomment “pensée” le réflexe conditionné qui les fait aboyer rageusement face à tout ce qui évoque le catholicisme, mais, en revanche, saliver avidement – tel le chien de Pavlov – dès qu’ils entendent les slogans habituels (liberté, laïcité, humanité, etc.) dans la voix de leurs maîtres…
    Il nous faudrait un Molière, un Molière catholique et un Molière du 21e siècle, pour montrer clairement à la face des Français de bonne foi tout le ridicule de l’idéologie officielle.
    PS : Lorsque j’affirme que la tyrannie maçonnique est la pire de toutes, ce n’est pas un trait polémique, c’est une vérité aisément démontrable.
    Jean-Jacques Rousseau lui-même, père de la démocratie moderne, affirme dans l’Émile qu’il n’y a pas de tyrannie plus parfaite que celle qui assujettit les gens au nom de la liberté, leur faisant faire tout ce qu’elle veut mais en les persuadant qu’ils l’ont décidé eux-mêmes.
    C’est le principe même de la république maçonnique, qui remplace l’autorité par la MANIPULATION.
    Toute société a besoin d’une autorité qui les dirige vers le bien commun. Mais les membres de la société ont le droit de connaître précisément QUI est l’autorité et OU elle les conduit.
    La démocratie maçonnique, en agissant par manipulation, prive les peuples de ces deux droits : ils ne savant pas réellement QUI les dirige (car les sectes maçonniques, qui dirigent en réalité, sont occultes) et ils savent encore moins OU on les conduit.
    L’autorité franche et visible est remplacée par la manipulation anonyme et hypocrite. C’est la pire des tyrannies. Et c’est celle que la prétendue “libre pensée” s’emploie à maintenir.

  10. « Ça devient infernal » Oui, il faut arracher les masques.

  11. oui, ignorer l’église, c’est déjà l’effacer :
    Dans ma ville de 7000 âmes, s’il l’on en croit la brochure éditée par la ville tous les ans, il n’y a ni église, ni presbytère, ni cure, ni cloître, ni religieux(euses),
    d’indiqués dans les services de la ville :
    on ne meurt pas, ne se baptise pas, ne se
    marie pas à l’église, dans ma ville, pas de baptème, pas de cathéchisme, ni école religieuse .. enfin, officiellement !
    Nous sommes invisibles !

  12. Avec un tel curé qui veut éviter la polémique, c’est sûr les fr .°. peuvent faire ce qu’ils veulent et lui imposer leurs quatre volontés.
    Au contraire, plus il y a de bruit, plus l’image des “autres” se dégrade.
    Trop de curés manquent de courage et font le jeu de la gauche.

  13. plutôt que de ‘taper’ sur le dos de nos curés, nos catholiques prompts à se manifester sur internet devraient plutôt prendre leur bâton de pèlerins et “monter au créneau” afin de défendre et de promouvoir les valeurs évangéliques et les symboles de la foi chrétienne !… la défense de la foi n’est pas l’apanage des seuls clercs mais de tout baptisé.

  14. Trop de curés sont à gauche, tout simplement…

  15. Monsieur le Maire et Monsieur le Curé ont abdiqués à un simple courrier.
    Incroyable mais vrai !!!!

  16. Prêter des tables et des chaises aux chrétiens c’est pas bien… Mieux vaut “vendre” des terrains pour rien aux musulmans…

  17. “Si ça continue, on ne pourra même plus faire sonner les cloches de l’église », peste Philippe Guilloteau, le maire de Surgères.
    Et bien, ce maire ne croit pas si bien dire : Il y a quelques années, l’ancien curé de Contes (un village des Alpes-Maritimes) m’a raconté qu’un villageois était venu frapper à la porte de son presbytère et lui avait mis d’emblée un pain dans la tronche en guise de bonjour “parce qu’il ne supportait pas le bruit des cloches” !

  18. Pourquoi abdiquer pour une simple lettre, nous a t’ont tout dit?
    Si oui, alors cela est plus grave qu’il n’y parait!

  19. Libres penseurs? ou libres censeurs?
    S’ils défendaient la liberté de penser, ils défendraient la liberté de vote des élus socialistes!

  20. J e suis Franc-Macon (membre d’une obedience reguliere),libre penseur et Chretien ,bien qu n’haderant a aucune relgion.
    Je trouve ces comportements tout a fait critiquables au nom de la LIBERTE DE PENSER.
    Le Franc-Maçon se reclame “libre et de bonne moeurs” et sa premiere qualité doit etre la TOLERANCE er le respect des croyances ou non croyance de chacun;alors de grace messieurs les donneurs de leçon ,ayez un peu plus de respect envers ceux qui ne pensent pas comme vous et souvenez vous que se sont TOUTES NOS DIFFERENCES QUI FONT NOTRE RICHESSE a nous les Francs-Maçons.

  21. Sancte Deus, Sancte Fortis, Sancte et Immortalis, Miserere nobis !

  22. Le Maire, le Curé ont reculé devant un simple courrier !!!
    A méditer la réflexion entendue d’une chrétienne libanaise à propos de la frilosité des chrétiens de France “mais de quoi avez-vous peur ? Nous, nous retournons à l’église, la peur au ventre, parfois, mais nous y retournons parce qu’il ne faut rien lâcher”.
    Nous ne devons plus rien lâcher. Il ne faut pas avoir peur. Que pourraient faire ces intégristes de la laïcité ? En France, on ne jette plus (ou pas encore) les chrétiens au fond d’un cachot. Alors, des insultes ? Des vociférations ? Qu’importe ! Affirmons qui nous sommes, sans honte et sans ostentation. Pensons à nos frères chrétiens qui vivent dans la peur et la clandestinité.
    Si nous laissons faire, nous finirons comme les chrétiens d’Orient. Courage !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique