Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les églises constituent un bien commun de la nation

Dans Christianophobie hebdo, Charles Beigbeder répond à ceux, y compris chrétiens, qui ont critiqué l'appel de Denis Tillinac pour sauver les églises de France :

Index"[…] Ma réflexion est, au contraire, à mille lieues de toute logique communautariste. C’est parce que les églises constituent un bien commun de la nation, accessible à tous, que je considère qu’il faut les préserver de la disparition ou d’une affectation à un autre culte. Barrès évoquait déjà “la grande pitié des églises de France”. Avant lui, Viollet-le-Duc, tout anticlérical qu’il fût, ne s’en est pas moins investi avec talent et énergie en faveur de leur restauration. Après lui, Malraux a protégé nombre d’entre elles d’une destruction imminente. Aucun des trois n’était pourtant un pilier de sacristie, mais ils avaient conscience de la place du christianisme dans l’identité nationale.

Quant à évoquer une logique victimaire, c’est se méprendre sur le sens de cet appel. Nous voulions rappeler que les églises ne sont pas des lieux interchangeables. Une église, ce ne sont pas que des murs ; ce sont des cérémonies avec un culte bien spécifique pour lequel le bâtiment a été construit. Que feraient les musulmans des vitraux figuratifs, eux qui interdisent la représentation du visage humain ? Faudrait-il enlever les crucifix et les statues des saints ? Il serait très maladroit de laisser croire qu’une culture vivante (l’islam) pourrait prospérer sur les ruines d’une culture prétendument déclinante (le catholicisme). Ce serait une symbolique parfaitement choquante pour nos concitoyens et peu propice à l’établissement de liens pacifiques entre communautés religieuses."

Partager cet article