Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

Les écrivains dissidents à la fête du livre de Renaissance catholique

Jean-Pierre Maugendre a été interrogé par Anne Le Pape dans Présent à propos de la prochaine fête du livre de Renaissance catholique, dimanche 4 décembre. Extrait :

F"Il n’y a pas, à proprement parler, de nouveauté cette année, cependant il est incontestable que nous rassemblerons une très grande partie des intellectuels français qui remettent en cause la vision de la société libérale-libertaire, hédoniste et matérialiste promue par la pensée dominante. Ce qui rassemble les auteurs présents, c’est l’attachement commun à une France charnelle et enracinée qui n’est pas une idée, mais un héritage.

Notons enfin une dimension internationale avec la présence d’intellectuels étrangers rarement présents à Paris. Citons Roberto de Mattei, observateur très perspicace de la vie politique internationale et de la vie de l’Eglise, en particulier sur son blog Correspondance européenne et Mathieu Bock-Côté, sociologue et figure intellectuelle de la vie culturelle québécoise, auteur de l’excellent ouvrage : Le Muticulturalisme comme religion politique.

Vos « têtes d’affiche » comme Eric Zemmour ou Philippe de Villiers sont désormais des auteurs à succès, dont les livres se vendent avec de gros tirages. Pensez-vous que les « bonnes » idées, pour lesquelles vous vous battez avec constance et panache depuis tant d’années, sont en train de gagner la bataille de l’opinion ?

Fondamentalement, nous ne nous battons pas pour des idées, mais nous essayons d’être fidèles au réel. Ce ne sont pas « nos idées » qui sont en train de gagner la bataille de l’opinion mais plus simplement la réalité, qui est en train de reprendre quelques-uns de ses droits. Certaines évidences sont en train de retrouver, discrètement, droit de cité : toute société multiculturelle est, par nature, multiconflictuelle, l’anthropologie et la théologie musulmanes sont incompatibles avec les us et coutumes françaises, « l’homme ne vit pas que de pain », etc. Cependant la partie est loin d’être gagnée. Nous sommes engagés dans une course de vitesse entre l’amorce d’une nécessaire réforme intellectuelle et morale à mener et la submersion de notre vieux pays par des masses de population étrangères à notre civilisation. Il s’agit bien d’amorce, car le débat entre les deux candidats à la primaire de la droite et du centre sur le thème : « J’ai toujours été pour l’avortement » dit l’un, « Certainement pas autant que moi » répond l’autre, montre qu’il reste encore bien du chemin à parcourir. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services