Les difficultés juridiques sont bien dérisoires au regard du préjudice principal subi par l’enfant issu de la GPA

Suite à l'article scandaleux du Progrès de Lyon faisant la promotion de la GPA, La Manif Pour Tous Auvergne Rhône-Alpes a réagi :

Capture d’écran 2017-07-20 à 07.21.38

Lettre adressée à Pierre FANNEAU , Directeur Général de Le Progrès lprrhone@leprogres.fr

Monsieur le Directeur Général du PROGRES

Le Progrès a évoqué – en pleine page de son édition du 11 juillet – l'histoire d'un garçon né d'une GPA en Inde, et les difficultés juridiques liées à sa situation. La Manif Pour Tous rappelle que la situation des enfants de la GPA a été provoquée par ceux-là même qui ensuite la dénoncent, le père et son conjoint qui invoquent l'intérêt de l'enfant de sortir de cette situation qu'ils ont eux-mêmes créée pour parvenir à leurs fins.

Les difficultés juridiques évoquées apparaissent bien dérisoires au regard du préjudice principal subi par l'enfant issu de la GPA : sa mère a été délibérément écartée pour permettre la réalisation du désir d'enfant d'autrui. Une carte d'identité ne remplacera jamais la mère dont l'enfant commandé par GPA est privé.

La Manif Pour Tous regrette -par ailleurs-la complaisance avec laquelle Le Progrès évoque la location du ventre d'une femme indienne et sa rémunération en vue de livrer un enfant.

La Manif Pour Tous vous remercie de faire part de ce courrier à vos lecteurs

Recevez , Monsieur le Directeur Général, nos meilleures salutations

La Manif Pour Tous Auvergne Rhône Alpes"

Laisser un commentaire