Les critères de vote selon les évêques d’Uruguay

Lu ici :

Obur "Selon les évêques, la demande importante à laquelle il convient de
répondre dans ces circonstances n’est pas tant “pour qui je vote ?”,
mais bien “quel pays je veux construire pour l’avenir ?”
(…)
Les signataires, devant ces questions, rappellent que la responsabilité
de tous les chrétiens ne se réduit pas à la seule élection des
autorités de gouvernement mais qu’elle est permanente,
puisque “la
construction du bien commun de notre pays est un devoir quotidien qui
donne son impulsion à tous ceux qui habitent dans ce cher pays”. C’est
pourquoi “au moment de choisir quelle décision prendre, nous devons
prendre en considération les programmes électoraux et les candidats,
mais il est aussi essentiel de considérer leurs parcours précédents et
d’évaluer leurs possibilités réelles de réaliser leurs propositions
”.

Les évêques offrent ensuite six critères de discernement où l'on retrouve bien évidemment les points non-négociables assortis de points particuliers propres à la situation du pays :

  • En premier lieu, ils rappellent que “le respect pour les personnes doit
    être toujours un critère fondamental de notre action et de notre
    jugement,
    en repoussant la tentation de justifier ou d’obtenir un
    résultat à quelque prix que ce soit
    ”.
  • En outre, il convient de “juger
    avec un sens critique les politiques concrètes dans leur manière
    d’affronter le problème global de la vie humaine dans l’Uruguay
    d’aujourd’hui, en servant spécialement la défense du droit de tout être
    humain à la vie, à la conception, en passant par toutes les étapes de
    son développement, jusqu’à sa fin naturelle
    ”.
  • Ensuite, ils demandent à
    tous de considérer dans les décisions “non seulement leurs propres
    intérêts, mais principalement les intérêts des plus vulnérables
    ”.
  • Le
    quatrième critère important concerne “la défense de la famille basée
    sur le mariage stable entre un homme et une femme et la cohérence de
    cette position avec la vision qui s’ensuit de la sexualité humaine et
    de son significat”
    , ainsi que le droit de “réclamer la pleine et
    indiscutable liberté des parents de choisir l’éducation de leurs
    enfants
    ”.
  • Devant les propositions économiques, “nous devons assumer les
    perspectives qui incluent une croissante redistribution des richesses”.
  • Enfin, dans le document, est affirmé que “à travers les programmes, les
    activités et les attitudes des partis politiques et de chacun d’entre
    nous, nous devons construire et défendre le pluralisme, en plus de
    défendre et de
    promouvoir les valeurs de base et non négociables de la
    personne humaine
    ”.
Voilà qui peut aider à éclairer la conscience.

Lahire

Une réflexion au sujet de « Les critères de vote selon les évêques d’Uruguay »

  1. Domy

    Seuls trois partis politiques restent en lice : ALLIANCE ROYALE, LIBERTAS et le tout nouveau PARTI POUR LA FRANCE !
    C’est tout bon pour moi puisque je voterai aux Européennes ALLIANCE ROYALE… et j’en suis fière. VIVE LE ROI !

Laisser un commentaire