Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les Corses ne se laissent pas faire

Une rixe a éclaté samedi alors que plusieurs femmes qui se baignaient en burkini sur la plage de Sisco, au Cap Corse, étaient prises en photo. Des insultes auraient été proférées par un groupe de jeunes gens d'origine maghrébine. Plusieurs hommes plus âgés, d'origine maghrébine, sont alors arrivés, munis de hachettes, s'en prenant à un groupe de jeunes corses, âgés de 15 à 18 ans qui étaient sur la plage. Des parents des jeunes gens sont à leur tour intervenus et deux d'entre eux ont été blessés avec des harponsLe ton est monté et les gens du village sont descendus. Les pneus de plusieurs de leurs voitures ont été crevés par des femmes maghrébines tandis que les villageois ont renversé une voiture et incendié deux autres véhicules appartenant à des membres de la communauté maghrébine.

Dimanche, environ 500 personnes ont participé dans la matinée à Bastia à un rassemblement dans une atmosphère tendue. En fin de matinée, les manifestants ont été reçus à la préfecture de Bastia. À la sortie, dans une ambiance très tendue, la foule a crié « aux armes, on va monter parce qu'on est chez nous » et s'est dirigée vers le quartier Lupino, dont les gendarmes mobiles ont bloqué l'entrée. Peu après les manifestants sont allés jusqu'à l'hôpital où un jeune homme d'origine maghrébine, blessé samedi, est hospitalisé. Des CRS venus en renfort se sont positionnés à proximité et ont fait usage de gaz lacrymogènes après avoir été la cible de projectiles.

Ce matin, le maire de Sisco annonce qu'il prend un arrêté pour "interdire tout signe religieux distinctif dans les lieux publics".

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services