Les commissaires européens, un danger pour la démocratie

Yves Daoudal relaie le propos d’Andreas Vosskuhle, président de la Cour constitutionnelle allemande :

« Le droit [du Bundestag] de contrôler le budget est un élément central de la démocratie… Les représentants élus doivent également, dans un système de gouvernance intergouvernementale, conserver la capacité de garder le contrôle des décisions budgétaires fondamentales. Des commissaires d'État européen et des gouvernements économiques européens dotés de compétences étendues pour superviser les budgets nationaux ne sont donc pas sans danger du point de vue de la démocratie tant qu'il n'y a pas un Etat fédéral européen démocratiquement légitimé… Ce serait tragique et fatal que nous en arrivions à perdre la démocratie en route pour sauver l'euro et pour une plus grande intégration. »

Une réflexion au sujet de « Les commissaires européens, un danger pour la démocratie »

Laisser un commentaire