Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sciences

Les adolescents qui refusent les amourettes ont de meilleures relations sociales et sont moins déprimés

Les adolescents qui refusent les amourettes ont de meilleures relations sociales et sont moins déprimés

Contrairement à toutes les émissions de cinéma ou de télévision montrant des adolescents avoir des relations amoureuses, une nouvelle étude a révélé que les adolescents qui ne flirtent pas sont plus heureux, moins déprimés et plus aptes à faire face à une variété de situations sociales.

On croit généralement qu’un adolescent qui n’a pas de relation amoureuse a un problème relationnel, de maturité… Or les chercheurs de l’Université de Géorgie disent que ne pas succomber aux amourettes peut être plus bénéfique pour les adolescentsL’équipe a découvert que les adolescents qui n’avaient pas eu de fréquentation affichaient de bonnes aptitudes sociales, de faibles niveaux de dépression et se classaient généralement au même niveau ou mieux que leurs camarades de classe qui fréquentaient l’école.

Voilà un argument de poids pour le retour aux écoles non mixtes à l’adolescence…

L’étudiante au doctorat et auteur principal de l’étude, Brooke Douglas, et son équipe ont examiné un groupe d’élèves qui n’avaient aucune activité romantique sur une période de sept ans. Ils ont examiné les capacités émotionnelles et sociales de chaque élève et ont ensuite comparé cette information avec leurs pairs qui sortent souvent ensemble. La collecte des données a commencé en 2013. Chaque printemps, on demandait aux élèves quelles étaient leurs habitudes de fréquentation, ainsi qu’un certain nombre d’autres facteurs émotionnels et sociaux comme des relations avec des amis, la vie à la maison, le comportement à l’école, les symptômes de dépression et les pensées suicidaires. Les enseignants de chaque élève ont également été interrogés sur les aptitudes sociales de l’enfant, ses caractéristiques de leadership et ses symptômes de dépression. Les auteurs de l’étude ont découvert que les étudiants qui n’avaient pas de fréquentation amoureuse avaient des habiletés interpersonnelles similaires ou meilleures que leurs camarades de classe. De plus, les enseignants attribuaient à ces élèves une cote beaucoup plus élevée que leurs camarades de classe en termes de compétences sociales et de leadership.

Dans un ouvrage publié en 2014 et destiné aux adolescents, l’abbé Grosjean, à contre-courant de la modernité, demandait aux jeunes de ne pas grandir trop vite, de poser des actes réfléchis et de cultiver des amitiés solides.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services